Rèsumè Le voile et le capuchon histoire d’une « cohabitation » monastique .pdf


Nom original: Rèsumè- Le voile et le capuchon histoire d’une « cohabitation » monastique .pdfAuteur: Thomas

Ce document au format PDF 1.5 a été généré par Microsoft® Office Word 2007, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 02/02/2013 à 18:58, depuis l'adresse IP 85.170.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 1149 fois.
Taille du document: 367 Ko (1 page).
Confidentialité: fichier public


Aperçu du document


Le voile et le capuchon : histoire d’une « cohabitation »
monastique à la chartreuse du Mont Sainte-Marie

« Excusatio vicarii Montis Beatae Mariae non admittitur ; et iniungitur ei quod in futuro
Capitulo super hoc quod non uenit clamet culpam suam, , disciplinam debitam recepturu […]
Priorissa […]et dictum Vicarium ad Capitulum venire non permisit, sit extra sedem sua
musque ad Nativitatem Dominii »
Chapitre Général de 1339

Les monastères constituent à n’en pas douter des microcosmes ayant leurs propres règles,
leurs propres modes de vies. La qualification de « société religieuse» semble adéquate pour
définir l’organisation d’une chartreuse. Nous utilisons le terme de « société » dans le sens
qu’il avait aux XVIe et XVIIe siècles : la société est l’état particulier à certains êtres qui vivent
en groupes plus ou moins nombreux, organisés, permanents et institués dans un but précis.
C’est l’ensemble des individus entre lesquels existent des rapports durables et organisés.
Il devient alors fort intéressant de s’attarder sur les individus qui constituent cette société, et
d’essayer d’appréhender leur place et leur fonction au sein d’une chartreuse. Tout d’abord, il
est judicieux de cerner les relations entre les différentes catégories de religieuses : moniales,
converses et données. Mais ce qui mérite une attention plus particulière est sans aucun doute
la cohabitation entre religieux et religieuses au cœur d’un même espace. La question de la vie
en communauté est d’autant plus intéressante à étudier chez les moniales chartreuses, que
moines et moniales n’ont pas du tout le même mode de vie monastique. Alors que pour les
moines la solitude et le silence tiennent une place centrale dans leurs vocations, la vie en
communauté est le socle du monachisme des filles de saint Bruno. Comment adapter deux
modes de vie différents au sein d’un même couvent ?
La chartreuse du Mont Sainte est une communauté de moniales très importante. Sa population
a atteint une centaine de personnes au début du XVIIe siècle dont une cinquantaine de
moniales. Ce « village religieux » niché au cœur de l’Artois, accueille en son sein des
personnes de tous horizons sociaux et des deux sexes. Il est sans aucun doute le témoin
privilégié de ce que fut les relations entre celles et ceux qui décidèrent de suivre les traces
d’un écolâtre de Reims devenu initiateur du mouvement cartusien.

Bulletin du Centre Européen de Recherche sur les Congrégations et les Ordres Religieux,
numéro 34, université de Saint-Etienne.

Thomas JEROME, université d’Artois, laboratoire C.R.E.H.S


Aperçu du document Rèsumè- Le voile et le capuchon  histoire d’une « cohabitation » monastique .pdf - page 1/1




Télécharger le fichier (PDF)


Rèsumè- Le voile et le capuchon histoire d’une « cohabitation » monastique .pdf (PDF, 367 Ko)

Télécharger
Formats alternatifs: ZIP



Documents similaires


resume le voile et le capuchon histoire d une cohabitation monastique
resume visitatores ordinarii provinciae picardiae
histoire ch67
resume le mont sainte marie et le val saint esprit de gosnay
une morale sans dieu
essentiels bruno rotival

Sur le même sujet..