Rèsumè Visitatores ordinarii provinciae picardiae .pdf


Nom original: Rèsumè- Visitatores ordinarii provinciae picardiae.pdfAuteur: Thomas

Ce document au format PDF 1.5 a été généré par Microsoft® Office Word 2007, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 02/02/2013 à 16:27, depuis l'adresse IP 85.170.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 640 fois.
Taille du document: 136 Ko (1 page).
Confidentialité: fichier public


Aperçu du document


« Visitatores ordinarii provinciae picardiae »
Un exemple du XVIIe siècle
« personnes qui par leur zèle pour la gloire de Dieu et de notre ordre, par leur
intégrité de vie, leur doctrine, leur jugement, leur expérience et leur discrétion
paroissent surpasser tous les autres ».
Dom Innocent Le Masson,
Statut des moniales chartreuses, Seconde partie, chap. 23, § 2.
Dans le mouvement de structuration qui suivit la mort de Bruno, un ensemble de mesures est
pris afin de garantir la pérennité du mouvement cartusien. L’une d’entre elles est la
nomination de visiteurs et de convisiteurs lors de la division de l’ordre en provinces en 1301.
Ces religieux ont une fonction très importante : tous les deux ans, ils doivent visiter toutes les
maisons d’une province cartusienne et dresser un bilan général de l’état de celles-ci.
L’étude des visiteurs impose de faire certains choix spatio-temporels. La province cartusienne
de Picardie offre, par sa pertinence, plusieurs facteurs intéressants pour l’historien. Cette
province est en effet divisée entre plusieurs forces politiques : tantôt française tantôt
espagnole. Ensuite, elle comprend à la fois des maisons masculines et féminines. Pour ce qui
est du cadre chronologique le milieu du XVIIe siècle est sans aucun doute le plus propice à une
étude historique. Contrairement aux périodes antérieures, pour lesquelles les sources font
cruellement défaut, la période de la guerre de Trente Ans témoigne d’une correspondance
abondante des visiteurs.
Les bornes chronologiques choisies s’étendent de 1639 à 1663. Durant cette période deux
religieux sont visiteurs : dom Anthoine DE PRONVILLE, prieur de Valenciennes, visiteur de
1639 à 1640, puis dom Charles Le Bret, prieur de la chartreuse du Mont-Dieu, visiteur de
1641 à 1672. La correspondance de ce dernier est très bien connue grâce à son convisiteur,
dom PECQUIUS qui, au fil des années, archive les lettres du visiteur. Tout l’intérêt de cette
correspondance est qu’elle sort des cadres très austères imposés par l’ordre. En effet,
l’approche de la fonction des visiteurs à travers les Statuts se limite à des remarques
formelles, sur l’observance des règles cartusiennes. À l’inverse, l’échange entre les visiteurs
permet d’entrer dans les « coulisses » de l’ordre, et révèle le pourquoi des décisions. Cette
correspondance perce la discrétion cartusienne et donne vie à la province. Qui plus est, elle
témoigne des événements du temps, et permet de cerner dans son ensemble la mission des
visiteurs. Maillon essentiel dans l’organigramme cartusien, il est le garant de la stabilité et de
la pérennité de l’ordre. Au delà des Statuts, la correspondance des visiteurs nous fait entrer
dans l’intimité de cette charge. À la fois précieux et dérangeant, le visiteur est celui qui
incarne l’ambiguïté d’un monde monastique cherchant l’équilibre entre l’humain et le divin.
Bulletin du Centre Européen de Recherche sur les Congrégations et les Ordres Religieux,
numéro 36, université de Saint-Etienne.

Thomas JEROME, université d’Artois, laboratoire C.R.E.H.S


Aperçu du document Rèsumè- Visitatores ordinarii provinciae picardiae.pdf - page 1/1



Télécharger le fichier (PDF)


Rèsumè- Visitatores ordinarii provinciae picardiae.pdf (PDF, 136 Ko)

Télécharger
Formats alternatifs: ZIP



Documents similaires


resume visitatores ordinarii provinciae picardiae
plaquette
1 vocabulaire histoire religieuse medievale
resume le voile et le capuchon histoire d une cohabitation monastique
bulle pontificale vox in excelso du 3 avril 1312
article ahti une etude et un sondage edifiant

Sur le même sujet..