dossier boissons sucrees light.pdf


Aperçu du fichier PDF dossier-boissons-sucrees-light.pdf - page 6/12

Page 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12



Aperçu texte


473

42-47 Boissons sucrees essai:GAB •• Dossier

12/06/12

14:42

Page 45

BOISSONS SUCRÉES ET LIGHT

BOISSONS ALLÉGÉES EN SUCRES
LEADER
CORA
Pulpé Orange
PRICE
Orange à l’eau
de source

l

e et

MONOPRIX
Pulpé Orange

CASINO
Soda Orange

DIA
Pulp’ Orange

CARREFOUR
Soda Orange

FANTA
Fanta still
orange

SIROPS ET CONCENTRÉS

ORANGINA
Orangina light
(1) et (2)

TEISSEIRE
Sirop
Agrumes
(3)

SODASTREAM TEISSEIRE
Concentré Sirop Agrumes
saveur orange avec extraits
(4)
de stevia
(3)

2l

1,5 l

1,5 l

1,5 l

1,5 l

1,5 l

1,5 l

1,5 l

0,75 l

0,5 l

0,6 l

0,51 €

0,63 €

0,69 €

0,55 €

0,44 €

0,48 €

1,31 €

1,19 €

0,41 €

0,38 €

0,54 €

13 %

12 %

10 %

10 %

12 %

12 %

6%

12 %

20 %

12,2 %

18 %

100 g/l

98 g/l

97 g/l

90 g/l

73 g/l

62,9 g/l

59,2 g

13,9 g

33,8 g

2,3 g

31 %

69 %

25 %

58 %

51 %

68 %

57 %

21 %

21 %

25 %

5%

40 %

14 %

36 %

20 %

23 %

14 %

7%

31 %

34 %

37 %

49 %

27 %

14 %

37 %

20 %

23 %

15 %

32 %

34 %

30 %

37 %

35 %

-

-

-

-

Aspartame et
acésulfame K

Glycoside
de stéviol

Stevia
(8)

Aspartame et
acésulfame K

-

100,4 g

(7)

Cyclamate acésulfame K,
de sodium,
stevia (8)
aspartame et et sucralose
acésulfame K

mentionnée sur l’étiquetage pour les boissons à l’orange. (6) Dans le total des sucres, le lactose et le maltose n’ont pas été détectés. (7) Dont 15 % de maltose. (8) Rebaudioside A, extrait de stevia rebaudiana.

et des édulcorants. Seules les
références à la stevia, Breizh cola
et Leclerc Jean’s cola, mentionnent clairement la présence
d’édulcorant – la stevia a le vent
en poupe ! Si les autres boissons
restent discrètes sur ce point,
c’est surtout parce que leurs
édulcorants sont utilisés pour des
motifs économiques : ils coûtent
bien moins cher que le sucre.
Globalement, ces colas allégés
restent très sucrés, en particulier
Leclerc Jean’s cola (87 g/l).
Concernant le profil des sucres,
la plupart des colas contiennent
en parts égales du saccharose,
du glucose et du fructose.
L’absence de ces deux derniers
sucres de la liste des ingrédients
signifie qu’ils n’ont pas été ajoutés ; ils proviennent a priori de la
coupure du saccharose sous l’effet de la chaleur et de l’acidité.
Sachez que plus un produit acide
comme le cola s’approche de sa
date limite d’utilisation optimale
(DLUO), plus sa teneur en saccharose diminue au profit du glucose et du fructose.

LES BOISSONS À L’ORANGE
L’orange est le parfum
le plus courant dans les
boissons aux fruits. Elles
contiennent de l’eau, du
concentré de fruits, du
sucre ajouté et des additifs.
Parmi nos vingt références, les
deux tiers représentent des boissons aux fruits plates ou
gazeuses, dont quatre sont allégées en sucres. Le dernier tiers
regroupe les autres types de produits, à savoir trois sirops et
concentrés ainsi que trois jus
d’orange (un « pur jus » et deux
« jus d’orange à base de
concentré »). Nous avons vérifié qu’ils sont bien 100 % fruits.
Surprise, on a affaire à des
produits pour la plupart aussi
sucrés que les colas : plus de
sept boissons à l’orange sur les
dix “classiques” avoisinent les
100 grammes de sucres au litre.
Cela concerne autant les pulpés

(Orangina, Pulpé Orange de Cora
et de Monoprix, Orange & Nada,
Jafaden orange) que les sodas,
type Oasis ou Look Fun. Mais, à
la différence des colas, il s’agit à
la fois des sucres ajoutés par le
fabricant et – dans une moindre
proportion – de ceux contenus
dans les fruits.
La marge est cependant très
variable d’une boisson à l’autre.
Avec ses 12 % de “fruits”, le soda
Carrefour ne regorge pas de
sucres naturels. À l’opposé,
la « boisson rafraîchissante à

s Unngliintrea

d’Ora
apporte
l’équivalent
ux
de 18 morcea
de sucre.

base de jus d’orange » Orange &
Nada affiche 30 % de fruits et
81 % de saccharose… sans qu’il
soit toutefois possible de distinguer la partie ajoutée de celle
issue de l’orange, un fruit riche
en saccharose.

Des boissons allégées
encore trop sucrées
Du côté des boissons allégées,
le résultat est loin d’être spectaculaire. On ne descend pas
en dessous de 59 grammes
de sucres pour les sodas
Carrefour, Pulp’ Orange
et Fanta still, lequel revendique toutefois « 30 %
de sucres en moins grâce
à l’édulcorant d’origine
naturelle extrait de la
plante stevia ».
Plus ennuyeux est de
trouver du fructose parmi
la liste des ingrédients du
Fanta still. Cela signifie

juillet-août 2012 l n°473 l 60 millions de consommateurs l

45