Les renseignements genereux (ecologie, decroissance, mondialisme, capitalisme, francafrique, anti developpement).pdf


Aperçu du fichier PDF les-renseignements-genereux-ecologie-decroissance-mondialisme-capitalisme-francafrique-anti-developpement.pdf - page 3/396

Page 1 2 345396



Aperçu texte


I

L'idéologie du progrès

Depuis plus d’un siècle, le développement des techniques est
gigantesque. Les moyens de transport sont de plus en plus sophistiqués, les
missiles de plus en plus performants, les possibilités de la médecine de plus en
plus étendues, etc. Si le mot progrès désigne cette évolution, alors il constitue
indéniablement une réalité. Mais ne s’agit-il pas aussi d’une idéologie, c’est-àdire d’un ensemble plus ou moins cohérent d'opinions et de croyances, la plupart
inconscientes, qui influencent nos comportements ?

1.

Un impératif

" Informatique : la France est en retard ! '' Vous avez sûrement déjà lu ce
genre d'information dans les journaux.* L'enthousiasme des médias et des
publicitaires à l'égard des évolutions technologiques est principalement dicté par
une logique capitaliste. On ne peut en effet produire toujours plus de gadgets
sans produire en même temps les
besoins qui permettent de les écouler.
Les
industries
capitalistes
s'écrouleraient
si
la
population
n’achetait
pas
un
maximum
d’ordinateurs, de lecteurs DVD, de
télévisions, de lecteurs MP3, etc.
Imaginons la crise économique si les
''progrès'' techniques ne trouvaient
aucun acheteur ! « C’est tout le système
industriel qui serait remis en question. Il
faut donc ''progresser'', d'où le chantage
du retard technologique, sans cesse
cultivé par les médias. Sa finalité est
généralement occultée (fondamentalement, pourquoi s’équiper en microinformatique ?). Pour ''être de son
époque'', il faut consommer les produits
du progrès. »**
*
**

Si non, tapez ''La France est en retard'' sur un moteur de recherche internet... Résultat garanti.
François Brune, De l'idéologie aujourd'hui, Parangon, 2004. La rhétorique du progrès est l'un des moteurs de la publicité
car elle provoque la désillusion nécessaire au renouvellement du désir d'achat (cf. brochure Pub : La conquête de notre
imaginaire, Les renseignements généreux).

3