BERLAND&BERNARD(FdeFr34)Hym.vespiformes3.pdf


Aperçu du fichier PDF berland-bernard-fdefr34-hym-vespiformes3.pdf - page 4/152

Page 1 2 3 456152



Aperçu texte


PRÉFACE

Ce troisième volume termine l'étude ùes Hyménoptères
vespiformes, ou Guêpes, de la Faune ùe France par celle de deux familles,
les Cleptidae et les Cltrysidae. Elles ont longtemps été réunies, la
première étant considérée comme une sous-famille de la seconde.
Mais, depuis quelques années déjà, on est d'accord pour les regarder
comme indépenJantes l'une de l'autre, n'ayant entre elles que peu
ù'affinités, et les Cleptidae ne figurent plus dans les récents ouvrages
consacrés aux Chrysides. Cependant il serait sans doute exagéré
ùe les plac'er loin l'une de l'autre, et le hasard fait bien les choses:
il se trouve justement que les familles avec lesquelles elles ont le
plus d'affinités sont les deux dernières qui aient été traitées dans
cette Faune par l'un de nous: Betltylidae, Dryinidae, ùe sorte que
ce volume constitue une suite toute naturelle au précédent paru
en 1928. Pour les Cleptides, la chose est évidente, le genre Cleptes
étant très voisin du genre Jlesitius; nous pensons même qu'à
l'avenir on placera à bon droit ce dernier dans la famille des
Cleptidae. Faut-il rappeler que le genre Heterocoelia par lequel
fi. DU BUYSSON ùébute l'histoire des Cleplidae est justement un
Mesitius? Quant aux Chrysidae, leur rapprochement
sera plus
contesté. Elles présentent, dans la forme de l'abdomen, des caractères
très spéciaux; trois segments seulement sont visibles dans les deux
sexes (sauf dans le genre Parnopes), la face ventrale est fortement
concavo, il n'y a pas d'aiguillon fonctionnel, au moins dans les
formes de nos pays, les derniers segments de l'abdomen constituent
une sorte de tarière faite de tubes qui se télescopent en rentrant les
uns dans les autres; on avait établi pour les Chrysides, à. cause
de cela, un groupe, celui des Tubulifères, Nous pensons que ce nom
n'est pas à retenir, et qu'il n'y a aucune raison pour considérer les
Chrysides comme séparées des autres Guêpes. La concavité de la