La révolution Freudienne.pdf


Aperçu du fichier PDF la-revolution-freudienne.pdf - page 5/27

Page 1...3 4 56727



Aperçu texte


Psychologie Clinique L1 S2 2012/2013

Il y a une mystification du rêve, donne aux rêves sont allure énigmatique. Qui peut parfois être absurde. Une allure
de hiéroglyphe, mais le rêve parle toujours du rêveur, sous une forme ou une autre.
Le rêve est toujours lié à l’expérience de vie et l’expérience humaine commune. Il y a des rêves dits typiques, qui
appartiennent à l’expérience humaine commune (rêves de chutes, de voler, d’être poursuivie, perdre une dent,
passer un examen … ) Le rêve utilise des symboles universels pour déjouer la censure et cacher le désir interdit. On
ne peut pas interpréter les rêves, avec une simple connaissance de la symbolique universel.
Il faut recouvrir aux associations du rêveur pour trouver la signification des rêves. Le rêve est accomplissement du
désir, et il a nécessairement un lien avec l’expérience infantile. Il est accomplissement hallucinatoire d’un désir
infantile.
Pour déchiffrer le sens du rêve, on est conduit à se pencher sur le matériel infantile propre à chacun. Freud repère
deux formes de contenus au niveau du rêve. Un contenu latent et manifeste.



Par le contenu manifeste, il désigne le souvenir du rêve, qui reste en mémoire du sujet à son réveil.
Le contenu latent quant à lui désigne ce qui se cache derrière le contenu manifeste. Ce que Freud appel
latent c’est le contenu profond, inconscient du rêve.

Pour passer de l’un à l’autre, manifeste a latent, le rêveur va devoir faire un travail de traduction, de décodage.
Parce que le rêve est un rébus. C’est pourquoi le rêve est à lire au delà du contenu manifeste, car il se pose comme
le résultat d’un travail psychique complexe et intense.
A ce titre, Freud introduit l’idée qu’il existe un travail du rêve. Pour lui, le travail consiste justement en l’a
transformation de pensée latente, inconsciente, interdite. Le travail du rêve consiste en la transformation des
pensées latentes, inconscientes, interdites, en pensée acceptable, consciente, tolérable par le moi.
Autrement dit, le contenu manifeste n’est qu’un reste du travail du rêve, pour dégager la matière inconsciente du
rêve, il faut identifier les mécanismes à l’œuvre du travail du rêve.
Principalement 4 mécanismes :
-

La condensation
Le déplacement
La figurabilité
L’élaboration secondaire

Ces 4 mécanismes qui sont présents dans le rêve participent tous à la déformation, à la transformation des pensées
latentes, c'est-à-dire, les pensées inconscientes, en contenu manifeste.
La condensation, c’est un mécanisme qui vise la compression des éléments qui constituent la pensée latente du
rêve. Ce mécanisme de condensation pour qu’il puisse se mette en œuvre, suppose que s’active différente chaine
associative. Il s’(agit de rassembler en un seul élément plusieurs éléments. Dans une seule image du rêve, il peut y
avoir les caractéristiques physiques de deux personnes représentées.

5