GREOUX iti 1 la ville T .pdf



Nom original: GREOUX iti 1 la ville T.pdfTitre: Gréoux les Bains – La villeAuteur: User

Ce document au format PDF 1.5 a été généré par Microsoft® Office Word 2007, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 12/03/2013 à 17:11, depuis l'adresse IP 109.130.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 1275 fois.
Taille du document: 1.8 Mo (8 pages).
Confidentialité: fichier public


Aperçu du document


DECOUVERTE DES ALPES DE HAUTE PROVENCE EN 2009
Gréoux – itinéraire 1 – la ville
OT
7, Place de l'Hôtel de Ville
04800 Gréoux les bains
Tel : 04.92.78.01.08
Octobre :
Du lundi au samedi :
9h00/12h00 - 14h00/18h00
Dimanches et jours fériés : 9h00/12h30

http://www.greoux-lesbains.com/accueil.php?type=1&lang=fr
tourisme@greoux-les-bains.com

Gréoux est une charmante petite ville provençale réputée pour la qualité de ses eaux thermales et entourée d'une
splendide nature de champs de thym, de lavande et de romarin.

1. Place de l’Hôtel-de-Ville
Notre Dame des Ormeaux
C'est l'église paroissiale de Gréoux-les-Bains. Son nom vient du fait que la place devant l'église était
autrefois peuplée d'ormes. D'architecture Romane, la construction de cet édifice s'étend du 11 e au milieu
du 12e. L'église subit diverses transformations du 14e au 16e dans un esprit gothique. Le clocher date de
1821, il fut construit avec les pierres de la porte St Sébastien, une des 4 portes du rempart du 16 e.

La fontaine

La porte de la Mairie

2. La Maison de Pauline
Demeure appartenant à Pauline Nègre, qui en fit don à la commune afin de la remanier en musée d'art et
tradition populaire provençale. Actuellement elle accueille les associations gryséliennes.
Dans sa cour (sur la façade) vous pourrez voir la plaque de la "Santo-Etello" érigée en souvenir de l'accueil
du congrès annuel du Félibrige à Gréoux en 2008.

3. La Plaque Frédéric Mistral

Cette plaque fut érigée en l'honneur de ses visites
gryséliennes (1906 et 1907)
Frédéric Mistral est né à Maillane (Bouches du Rhône)
en 1830 et y meurt en 1914.
C'est un écrivain et un lexicographe français de langue
provençale (occitane).
Membre fondateur de Félibrige et de l'Académie de
Marseille, il reçut le prix Nobel de littérature en 1904.
Andrône de la Vière
4. La rue des Remparts
reprend une partie du tracé du rempart du 16e s
Le seigneur de Gréoux autorise la communauté à construire un rempart
construit en poudingue et moellons, qui cette fois englobe toute la ville
– contrairement au premier rempart – afin de prémunir la population
des voyageurs porteurs possibles du germe de la peste qui ravageait les
villages voisins.
Il ne reste aujourd'hui que la porte de Valensole de visible.
.

5. La rue Rompe Cuou

Textuellement cela veut dire "Casse cul".
Cette ruelle tire son nom de son ancienne construction, faires
de galets polis du Verdon.
Aujourd'hui, malgré les remaniements, celle-ci est peu
fréquentée car toujours aussi glissante.

6. Les armoiries

"Coupé d'Argent à un loup de sable, et d'Azur à un écureuil
d'Argent.
Elles représentent les deux animaux qui faisaient des ravags
à l'époque : le loup dans les les troupeaux et l'écureuil dans
les cultures d'amandiers.

7. La Rue "Esquichecoude"
Son nom vient du fait qu'elle est si étroite que les coudes se touchent de chaque côté de la ruelle lorsqu'on
l'emprunte.

8. La Porte du "vieil Horloge"
Ce beau vestige du 13e s, nommé ainsi en raison de l'horloge municipale qui y fut pendue en 1690.
Elle fermait la première enceinte de remparts protégeant le château et ses dépendances.

9. Andrône des Hospitaliers

C'est un passage pierreux couvert qui peut faire penser aux
traboules de Lyon.

10. Panorama sur la vallée

11. La Calade
Accès pavé de galets, qui fut construit pour
permettre aux chevaux et carrosses de monter au
château.

12.Vue de l'esplanade du château

13. Le Château dit "des Templiers"

Château des Templiers
Les premières pierres de ce qui constituera plus tard le château dit "des Templiers" furent posées
probablement au 12e s. Propriété du Comte de Provence jusqu'au 14e s., il fut cédé aux hospitaliers de St
Jean de Jérusalem.

Quelques photos prisent en redescendant

C'est en voiture que nous allons voir les Thermes
Le Thermalisme à Gréoux remonte à l’Antiquité ; dès le 1er siècle, les romains s’installent à proximité de la
source d’eau chaude et l’endroit devient rapidement un lieu dédié à la Santé. Après une longue période d’oubli,
les Thermes furent relancés à la fin du 17e siècle, et Pauline Borghèse, parente du grand Napoléon, y séjourna
plusieurs fois.
Depuis 1962, la Chaîne Thermale du Soleil a repris ces lieux et y a reconstruit les Thermes à leur emplacement
primitif.

.
A partir du village de Gréoux-les-Bains, après avoir traversé le petit pont enjambant le Verdon et s'être
engagé immédiatement à gauche sur une route serpentant dans un vallon, on prend soit rapidement à gauche
un sentier escarpé, soit au carrefour suivant un chemin carrossable, pour atteindre la chapelle. Sur sa colline
boisée dominant le village et la vallée du Verdon, Notre-Dame-des-Oeufs est un édifice modeste blotti dans
un cadre magnifique.
Notre Dame des Œufs
Petite Chapelle blottie dans les monts du Haut Var. La tradition veut que les femmes stériles puissent être
guéries par Notre Dame des Œufs. Celles-ci devaient monter à la chapelle avec un œuf dans chaque main
lors d'un premier pèlerinage (le lundi de Pâques). Elles gobaient alors un œuf et enterraient l'autre. Elles
devenaient fécondes si elles retrouvaient leur œuf intact au 2ème pèlerinage (le 8 septembre).


Aperçu du document GREOUX iti 1 la ville T.pdf - page 1/8
 
GREOUX iti 1 la ville T.pdf - page 2/8
GREOUX iti 1 la ville T.pdf - page 3/8
GREOUX iti 1 la ville T.pdf - page 4/8
GREOUX iti 1 la ville T.pdf - page 5/8
GREOUX iti 1 la ville T.pdf - page 6/8
 




Télécharger le fichier (PDF)


GREOUX iti 1 la ville T.pdf (PDF, 1.8 Mo)

Télécharger
Formats alternatifs: ZIP



Documents similaires


greoux iti 1 la ville t
greoux iti 2 t
nous avons visite dans les alpes de haute provence
nyons 2
castellane iti 1 la ville t
moustiers sainte marie iti 2 t

Sur le même sujet..