TD3 ME2 2012.pdf


Aperçu du fichier PDF td3-me2-2012.pdf - page 3/12

Page 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12



Aperçu texte


´
Figure 4: Energie
potentielle (sch´ematis´ee) d’interaction entre deux particules dont l’une est
fixe `a l’origine
iv. On suppose que la particule en mouvement a pu s’approcher de la particule
fixe `a moins de 1 ˚
Ade la particule fixe avec l’´energie minimale n´ecessaire.
Elle perd brutalement 1.5 eV. Que se passe-t- il ? D´ecrire le mouvement
ult´erieur.
• plus r´
ealiste On a pu montrer, en premi`ere approximation, que l’´energie potentielle d’interaction entre deux atomes d’argon est repr´esent´ee par l’expression
n ³ r ´6 ³ r ´12 o
0
0
,

U (r) = −U0 2
r
r
avec r0 = 3.65 10−10 m et U0 = 0.01 eV.
i. Tracer l’allure de la courbe repr´esentant l’´energie potentielle U (r) et d´eterminer
la valeur rmin de r o`
u cette ´energie est minimale. Que vaut alors U (rmin ) ?
ii. Donner l’expression de la force responsable de cette interaction et donner
l’ordre de grandeur de son intensit´e pour r = r0 /2.
3. Pendule simple
Un pendule simple est constitu´e d’une masse ponctuelle m suspendue `a une tige rigide de
longueur L et de masse n´egligeable. L’ensemble peut tourner sans frottement tout autour
de l’axe ∆ perpendiculaire `a la feuille.

θ
L

m
y

Figure 5: Pendule simple.

3