Spontanéité Etudiante com 17 03 .pdf


Nom original: Spontanéité Etudiante - com 17-03.pdf
Auteur: Claire-Marie

Ce document au format PDF 1.5 a été généré par Microsoft® Word 2010, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 27/03/2013 à 16:39, depuis l'adresse IP 77.197.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 505 fois.
Taille du document: 347 Ko (1 page).
Confidentialité: fichier public




Télécharger le fichier (PDF)










Aperçu du document


Spontanéité Etudiante
Communiqué 24/03/2013

Le collectif Spontanéité Etudiante s’est formé autour d’étudiants opposés au projet de loi ouvrant le
mariage et l’adoption plénière aux couples de même sexe dans la foulée de l’interruption d’une
conférence au sujet de la loi Taubira. Ce « débat » fut mené par Erwann Binet, rapporteur du projet à
l'Assemblée Nationale, à l’université de Versailles Saint Quentin en Yvelines, ce Mardi 26 Mars.
Spontanément, nous avons été rejoints par des personnes de tous bords, tous âges et toutes professions
confondus.
Pendant une demie heure, Erwann Binet a pu s’exprimer devant un amphithéâtre rempli par près de trois
cents étudiants. La colère de certains d'entre eux s’est déclenchée lorsque Monsieur Binet s’est permis
quelques phrases inacceptables. Un exemple très parlant : « la PMA, c'est très facile avec un peu
d'argent ». Cette phrase en dit long sur le projet de marchandisation du corps humain que sous-tend
l'idéologie mortifère de nos gouvernants. Des drapeaux de la Manif pour tous ont été immédiatement
brandis et les voix se sont rapidement élevées, scandant : « nous sommes le peuple » ou encore
« référendum ».
Un groupe d’une trentaine d’adultes investit peu après l'estrade de l’amphithéâtre, rapidement rejoint
par un grand nombre d’étudiants, reprenant les mêmes slogans. C’est sous la Marseillaise que le
rapporteur de la loi fut contraint de quitter l’université, vaincu. Les forces de police sont ensuite
intervenues, mais, constatant l’absence de violences, n’ont procédé à aucune interpellation.
L'opposition à ce projet était jusqu'à présent pacifique, et nous tenons à présenter nos sincères excuses
aux organisateurs, qui ont pris du temps pour mettre en place cet événement, mais le Gouvernement doit
maintenant nous écouter ! Durcir le ton nous paraît être notre dernier recours. Nous tenons à préciser
que nous n'appartenons à aucune organisation, nationale comme locale.
Les trois grandes manifestations du 17 novembre, 13 janvier et 24 mars dernier furent un immense
succès. Il est regrettable que le Gouvernement, enfermé dans une idéologie dévastatrice et un orgueil
attentatoire au bien commun, ait décidé de se couper du peuple et d’ignorer un mouvement d’une telle
ampleur. L’heure n’est plus au débat , nous ne lâcherons rien tant que le peuple ne sera pas consulté
directement.

Mail : spontaneiteetudiante@gmail.com
Twitter : @spontaneiteetu


Aperçu du document Spontanéité Etudiante - com 17-03.pdf - page 1/1

Documents similaires


spontaneite etudiante com 17 03
226 gsm 15 f menace daech manciulli
conf stage avocat aux conseils
soutenances sem2017 1 version finale
planning soutenances pfe sem 2016
planning soutenances pfe sem 2016 1


Sur le même sujet..