La transmarocaine FB .pdf


À propos / Télécharger Aperçu
Nom original: La transmarocaine FB.pdf
Titre: Microsoft Word - La transmarocaine.docx
Auteur: Floriane Dufourmantelle

Ce document au format PDF 1.3 a été généré par Microsoft Word / Mac OS X 10.6.8 Quartz PDFContext, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 06/04/2013 à 16:14, depuis l'adresse IP 83.203.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 472 fois.
Taille du document: 82.2 Mo (7 pages).
Confidentialité: fichier public


Aperçu du document


 
Samedi  16  Mars…  
J   -­‐2,   nous   voilà   à   l’aéroport   de   Toulouse,   vélos   emballés,   sacs   embarqués…   prêtes   à  
toucher  le  sol  marocain  pour  la  première  fois  …  mais  quelle  première.    
Entre   exitation   et   appréhension   (concernant   notre  forme),  c’est  parti  pour  une  aventure  
d’une  semaine  :  La  transmarocaine  2013  nous  voilà  !    
Les  trans’  Pyrenex  s’envolent  !  
5h   plus   tard,   après   un   aller   retour   en   avion   vers   Lyon   puis   direction   Marrakech,   notre  
chauffeur,  spécialement  affrété  par  notre  sponsor  Evolution  2  Marrakech,  nous  installe  
dans  son  taxi  tout  confort,  pour  attaquer  la  première  étape  du  séjour  :  la  nationale  entre  
Marrakech  et  Ouarzazate,  en  passant  par  le  col  du  Tichka  (2260m).  Malheureusement  il  
fait  nuit,  la  vue  sera  pour  plus  tard.    
Arrivée  à  l’hotel,  trop  classe  de  Ouarzazate  :  23h30  un  ptit  brunch,  et  au  lit.  

               

               

 

Dimanche  17  Mars…  
 J-­‐1   avant   le   départ,   l’heure   est   au   briefing,   découverte   de   l’équipe   organisatrice,  
montage   de   vélo,   vérification   du   matériel,   rencontre   des   autres   équipes   (dont   brut   de  
fleur  et  le  duo  parigot…),  un  petit  aperçu  de  l’ambiance  qui  va  régner  sur  cette  semaine  
qui  s’annonce  riche  en  aventure,  en  galères,  en  beauté,  en  rencontres…  
Une  petite  visite  de  Wouah  !  Rzazate  s’impose.  On  découvre  les  vendeurs  marocains  et  
leurs   subtiles   techniques   de   commerce.   Un   marchant   en   nous   voyant  :     «  Mais   qu’elles  
sont  belles…  …  Elles  sont  neuves  ?  Combien  tu  me  les  fais  tes  chaussures  ?  »  On  y  a  cru…  
Après  quelques  achats  de  bonnets  et  chaussettes  pour  les  enfants  des  villages  que  nous  
allons   traverser,   retour   aux   choses   sérieuses  :   préparation   des   sacs   pour   demain  :   1ère  
étape   entre   Ouarzazate   et   Tamdart,   puis   Briefing…   on   découvre   les   cartes   marocaines  
vraiment  très  précises…(ou  pas).  

               

         

     

                                           

                                               

 

E VO 2

 

 
 
Lundi  18  Mars…  (Ouarzazate  –  Tamdakht)  
ça  y’est  on  y  est…quand  faut  y  aller  faut  y  aller  !!  
Petite   marche   tous   ensemble   jusqu’à   la   ligne   de   départ   devant   la   Kasbah   de   Ouarzazate,  
ça  papote  ça  papote…avec  les  vaucluses  évasions  aventures  notamment.  
8h  pétante,  c’est  parti  pour  un  petit  trail  de  5  km  afin  de  rejoindre  le  PC  1,  et  les  sections  
Trail’O   et   Canoé’O.   Première   CO   pour   Floriane,   on   s’en   sort   vraiment   bien,   en   55min  
seulement.  Malgré  notre  allure  d’échauffement  sur  le  trail  on  raccroche  les  équipes  filles.  
Plutôt  satisafaites,  après  une  petite  pause,  nous  repartons  sur  la  section  canoé…et  là  on  
rame…mais   efficacement  !   si   si   ,   en   plus   il   n’y   a   pas   de   vagues,   ni   de   requin   sur   le   lac.    
Puis   c’est   parti   pour   la   section   VTT’O   de   43km   sur   de   grandes   pistes   caillouteuses,  
passants  au  milieu  de  décors  de  cinéma  abandonné.  Km  1  :  Anne  crève,  la  journée  risque  
d’être   longue.   Les   cartes   étant   plus   que   précises,   nous   jardinons   un   peu   pour   la   balise  
19…,   puis   sur   la   22,   après   moulte   tour   du   village   de   Aït   Ben   Haddou,   on   decide   de  
repartir  sans.  La  fin  de  l’étape  ne  nous  facilite  pas  la  donne,  un  petit  détour  pour  aller  
récupérer  la  23,  et  nous  voilà  au  milieu  des  plantations,  leurs  canaux  d’irrigation,  et  leur  
gadoue  !!   Après   ça   allez   deux   kilomètres,   et   on   passe   l’arche   de   l’arrivée.   Cette   première  
étape,   difficile   physiquement,   une   bonne   mise   en   jambe,   et   déjà   nous   en   avons   pris  
pleins  les  yeux,  entre  oued,  oasis  et  kasbah  .  
 

                     

                                                           

     

 

                               

 

 

                                     

                                                       

E VO 2      

Mardi 19 Mars (Tamdakht – Talwat)
Après   une   bonne   nuit   au   bivouac,   quelques   réparations   sur   les   vélos   (celui   de   floriane  
n’a  plus  de  frein  arrière),  toute  la  troupe  est  repartie  pour  12km  de  VTT.  Une  petite  mise  
en   jambe   qui   est   partie   encore   bien   vite   pour   nous.   Pas   grave,   on   s’échauffe.   Petite  
session  boueuse  dans  la  rivière  pour  attraper  la  première  balise,  puis  on  enchaîne  sur  un  
trail’o  au  fond  de  l’oued,  on  passe  d’une  rive  à  l’autre,  les  pieds  mouillés  à  la  recherche  
des  balises.  Comme  c’est  trop  facile,  on  ajoute  une  petite  portion  escalade,  just  for  fun,  
pour   pointer   la   balise   de   la   maison   troglodyte.   A   cela   on   rajoute,   un   petit   aller   retour   les  
pieds   dans   l’oued,   pour   finalement   choisir   un   itinéraire   à   flanc   de   colline,   au   travers   des  
villages.   Petit   bout   de   chemin   partagé   avec   les   Fun   events   mixte,   qui   donnent   le   rythme.  
Entre  l’oued,  ses  cultures  verdoyantes,  et  les  falaises  ocres  rouges  et  sèches,  nos  petites  
mirettes   brillent.   Juste   magnifique.   Avant   la   dernière   balise   du   Trail’O,   on   rejoint  
l’équipe  OCP  mixte.  Allez  Jéhane.  Au  PC  2,  la  course  est  neutralisée,  on  prend  le  temps  de  
se  ravitailler,  mais  le  vent  souffle  fort,  et  d’autres  équipes  arrivent.  On  décide  de  repartir,  
on   se   débrouille   mieux   en   CO   quand   on   est   seule.   Après   quelques   zig   zag,   car   le   vent,  
même  en  VTT,  nous  déstabilise  fortement,  voilà  une  portion  «  coupé  décalé  »,  quelques  
bonnes  côtes  qui  s’achèvent  par  un  dernier  col  que  l’on  doit  passer  à  pied  sur  un  chemin  
de   mule.   Puis   la   bascule,   sur   une   descente   VTT   technique,   que   l’on   gérera,   parfois   à   pied  
parfois  sur  le  vélo,  parfois  en  courant  à  coté  du  vélo  pour  Floriane  afin  de  suivre  Anne  
sur   son   vélo,   elle.   La   Kasbah   de   Talwat   est   en   vue…   au   milieu   d’un   décor   fort   en  
contraste,  entre  le  vert  flashi  des  plantations,  les  villages  rouges  ocres,  et  la  chaines  de  
l’atlas  en  fond,  un  peu  de  neige  et  des  nuages  menacants  accrochés  aux  sommets.  Tout  
simplement   AWESOME  !   On   passe   l’arche   d’arrivée,   au   milieu   des   villageois   et   de   tous  
les   enfants.     Le   vent   souffle   fort   sur   le   bivouac,   on   monte   la   tente   à   l’abri   d   ‘un  
camion…en  espérant  que  le  vent  baisse…  
 

     

                                     

                                                       

E VO 2      

Mercredi 20 mars (Talwat – Tighedouin)
Le  vent  n’a  pas  baissé,  au  contraire.  La  nuit  a  été  mouvementée,  courte,  et  quasi  blanche.  
Il   y   avait   bien   une   épreuve   de   nuit   sur   cette   transmarocaine.   Au   programme  :   Baliser  
toute  la  nuit  :  pourvu  que  la  tente  ne  s’envole  pas  ;  Eviter  les  sacs  des  autres  concurrents  
qui  s’envolent  et  viennent  s’écraser  sur  notre  tente  ;  Essayer  de  dormir,  malgré  le  bruit…    
Là   encore   on   est   pas   au   top   de   notre   forme   pour   ces   épreuves.   Mais   le   jour   se   lève,   et  
tout   s’agite   pour   lancer   un   nouveau   départ   vers   Tighedouin.   C’est   sous   un   arc-­‐en-­‐ciel,  
que   l’on   s’élance   pour   un   trail’O   de   25   km,   avec   peu   de   dénivelé…dur   dur   pour   nous.  
Après  avoir  loupé  la  balise  2,  une  fois  encore  le  passage  de  la  carte  au  terrain  n’est  pas  
facile…aucun   relief   n’apparaît.   On   finira   ce   trail   en   jardinant   encore   un   peu   juste   à  
gauche  du  col…où  l’on  devait  passer.  On  a  préféré  allez  visiter  le  Tizin’  tichka…histoire  
de   faire   du   tourisme.   Bref   on   arrive   enfin   au   PC   (platitude   du   trail   oblige).   On   ne   peut  
pas  partir  sur  la  section  VTT,  qualifiée  de  technique  et  vertigineuse,  avec  comme  seule  
issue,  l’hélicoptère  ou  l’arrivée.  Du  coup  c’est  repos  cette  après  midi,  ce  qui  ne  fait  pas  de  
mal   à   nos   gambettes   et   surtout   après   la   nuit   que   l’on   vient   de   passer.   Transfert   à   l’hotel,  
bivouac  dans  un  gazon  luxuriant  au  bord  de  la  piscine,  avec  tajine  au  menu,  et  séance  de  
kiné  au  programme.Le  luxe.  

                                     

                                                       

E VO 2      

Jeudi 21 mars (Aït Oughain -Oukaïmeden)
Après  une  bonne  nuit  réparatrice,  un  transfert  en  4X4  vers  Aït  Oughain  (durant  lequel  
les   chauffeurs   semblent   faire   la   course),   où   les   écoliers   nous   attendent.   Mais   nous  
sommes  en  retard  sur  le  timing  de  l’organisation.  Alors  l’échange  se  limitera  à  une  photo  
tous  ensemble,  et  le  départ  est  donné.  Au  programme  25  km  de  Trail’O,  enchaîné  avec  
30km   de   VTT,   et   plus   de   1600   m   de   dénivelé  !   C’est   bon   ça  !   Pour   bien   commencer   la  
journée,  on  jardine  (avec  Fun  events  mixte  encore)  sur  la  balise  1,  puis  après  quelques  
kilomètres  plutôt  roulant,  on  attaque  les  cols  (1950m,  2100m,2300m).  Notre  terrain  de  
jeu  ;   pour   la   première   fois   de   la   semaine   on   raccroche   des   équipes,   c’est   bon   pour   le  
moral.  Et  puis  il  faut  dire  que  le  parcours  du  jour  fait  vraiment  mal  aux  yeux  :  un  cirque  
fabuleux…  puis  des  traversées  de  villages  en  ocre  rouge  au  milieu  de  plantations  vertes  
fluos,  avec  en  fond  l’atlas  enneigé.  Vraiment  il  y  a  pire.  Après  la  bascule,  on  continue  de  
galoper,  avec  ce  paysage  en  fond  de  toile,  ça  donne  des  ailes.  On  arrive  au  PC,  avant  la  
fermeture  cette  fois,  c’est  parti  pour  le  VTT,  qui  commence  par  une  descente  sur  la  route  
de  la  vallée  de  l’Ourika  avant  de  remonter  vers  la  station  d’Ouka.  Après  une  petite  erreur  
de   route,   à   la   croisée   d’un   vendeur   de   tapis,   on   retrouve   la   piste…et   c’est   parti   pour  
14Km   de   montée.   Magnifique  !   On   passera   la   nuit   au   CAF   de   la   station   d’Oukamaïden  
après  un  transfert  en  4X4.  Dans  un  vrai  lit,  au  chaud  :  c’est  la  «  réparationne  ».  Demain  
dernière  vraie  étape.  

               

   

       

     

 

   

     

 

 

 
Vendredi 22 mars (Oukaïmeden – Lalla Takerkoust)
Dernière   étape,   déjà  :   76   Km   ,   1000m   de   positif,   et   2600m   de   négatif…   tout   en   VTT   avec  
une  CO  score  en  trail  au  milieu.  Beau  programme.  
Pour   cause   de   brouillard   plus   bas,   le   départ   est   retardé   de   30’,   histoire   de   profiter  
encore   du   soleil   et   de   papoter,   avant   de   traverser   à   vive   allure   des   paysages   sublimes  
encore.  Et  effectivement,  après  une  brève  montée,  on  bascule  au  premier  col  et  là  pan  :  la  
chaîne   du   Toubkal   enneigée   dans   le   fond,   les   villages   berbères   accrochés   à   flanc,   au  
milieu  du  vert  intense  des  plantations,  un  grand  ciel  bleu,  et  …une  mer  de  nuages.  Voilà  
ce  qui  nous  attend  pour  la  descente  vers  Marrakech.  On  a  mis  4  jours  pour  monter…on  a  
une  journée  pour  tout  redscendre.  Allez  c’est  parti,   et  toujours  sans  freins  arrières   pour  
Flo.   Au   top   la   descente.   On   essaye   de   lever   un   peu   les   yeux   du   chemins   pour   profiter.  
Aujourd’hui   on   colle   au   peloton   de   course.   1ère   équipe   féminine   arrivée   au   PC1.   On  
attaque  la  CO  score  de  9Km…mais  sans  cerveau.  Aujourd’hui  on  veut  pédaler…  à  priori  
on   est   pas   au   top   pour   la   CO…et   ça   jardine   dur…mais   vraiment   dur.   1h30   plus   tard,  
temps  maximal  autorisé  pour  la  CO  :  1  balise,  qui  nous  évite  10  min  de  pénalité…  Waou  
quel   score.   Sur   cette   sacrée   performance,   on   repars   en   VTT,   et   là…on   est   là.   Ca   pédale  
dur…   Après   la   traversée   de   villages   et   les   rencontres   avec   les   enfants,   qui   en   profitent  
pour  nous  chaparder  la  trousse  de  réparation  du  VTT,  on  poursuit  jusqu’à  la  plaine.  On  
raccroche  à  un  groupe,  les  Valverts  25  et  Les  Lalie  14  entre  autres,  avec  Coco,  juste  avant  
la   traversée   de   l’oued,   pour   une   dernière   arrivée   de   toute   beauté   au   bord   du   lac   de  
Takerkoust.  Ouf…  
 

 

 

                                     

 

 

                                                       

 

E VO 2      

 
Samedi 23 mars (Epilogue Marrakech)
Nous   voilà   sur   l’asphalte,   tous   ensemble   pour   les   derniers   tours   de   la   Transmarocaine  
2013,  3  tours  en  vélo,  2  tours  en  Bike  and  Run,  1  tour  en  courant.  Nous  finirons  ce  raid,  
avec   toutes   les   équipes   filles,   à   nous   prêter   les   vélos   entre   équipes,   à   encourager   les  
autres   équipes   qui   elles   sont   à   fond…   Nous   on   se   balade,   on   profite   de   ces   derniers  
moments  de  convivialité.    
Après  la  remise  des  prix,  un  petit  en  cas,  nous  voilà  parties  à  la  conquête  touristique  de  
Marrakech,  et  de  ses  Hamams…avant  de  se  régaler  à  la  soirée  de  clôture.    
Inch’  Allah  

   

   

   

   

   

   

 

 

   

 

 

 

 
 

                                     

                                                       

E VO 2      


Aperçu du document La transmarocaine FB.pdf - page 1/7

 
La transmarocaine FB.pdf - page 2/7
La transmarocaine FB.pdf - page 3/7
La transmarocaine FB.pdf - page 4/7
La transmarocaine FB.pdf - page 5/7
La transmarocaine FB.pdf - page 6/7
 




Télécharger le fichier (PDF)




Sur le même sujet..





Ce fichier a été mis en ligne par un utilisateur du site. Identifiant unique du document: 00167099.
⚠️  Signaler un contenu illicite
Pour plus d'informations sur notre politique de lutte contre la diffusion illicite de contenus protégés par droit d'auteur, consultez notre page dédiée.