serie01 2013Corrige .pdf



Nom original: serie01-2013Corrige.pdf

Ce document au format PDF 1.3 a été généré par / pdfTeX-1.0b-pdfcrypt, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 05/05/2013 à 23:00, depuis l'adresse IP 197.15.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 1163 fois.
Taille du document: 88 Ko (18 pages).
Confidentialité: fichier public




Télécharger le fichier (PDF)










Aperçu du document


Exercice 1 :
1) a) Une banque B1 accorde un crédit de 1000 um à une entreprise E1:
A
Creances
A
DAV

B1
+ 1000
E1
+ 1000

P
+ 1000

DAVE1

Dettes

P
+ 1000

Cette opération implique les e¤ets suivants:
M=

DAV = 1000;

H = 0; LB1 = 0;

LB = 0

b) E1 règle par chèque l’achat d’un local auprès d’un ménage M 1 client de
la même banque (montant de l’opération: 600):
A

B1
DAVM 1
DAVE1
A
E1
DAVE1 –600
Immob + 600
A
M1
DAVM 1 + 600
Immob –600

P
+ 600
–600
P

P

Cette opération implique les e¤ets suivants:
M=

DAV = 0;

H = 0; LB1 = 0;

LB = 0

c) E1 règle par chèque l’achat d’équipements auprès d’une entreprise E2
cliente d’une autre banque B2 (montant de l’opération: 300):
A
B1
P
CCBCB1 –300
DAVE1 –300
A
B2
P
CCBCB2 + 300
DAVE2 + 300
A
BC
P
CCBCB1 –300
CCBCB2 + 300
1

A
DAVE1
Equip
A
DAVE2
Equip

E1
–300
+ 300
E2
+ 300
–300

P

P

Cette opération implique les e¤ets suivants:
M=

DAV = 0;

H=

CCBC = 0;

LB1 =

300; LB2 = 300; LB =

0
d) E1 règle par chèque l’achat de matières premières auprès d’une entreprise
E3 cliente de la poste (montant de l’opération: 100):
A
B1
P
CCBCB1 –100
DAVE1 –100
A
Tr
P
CCBCT r + 100
DAVE3 + 100
A
BC
P
CCBCB1 –100
CCBCT r + 100
A
E1
P
DAVE1
–100
M at1ere + 100
A
E3
P
DAVE3
+ 100
M at1ere –100
Cette opération implique les e¤ets suivants:
M=

DAV = 0; H =

CCBC = 0;

LB1 =

100; LB =

e) E2 retire au guichet de sa banque 150 um en billets:
A
B2
P
Billets –150
DAVE2 –150
A
E2
P
DAVE2 –150
Billets + 150
Cette opération implique les e¤ets suivants:
2

100

M=

DAV +

B = 0;

H = 150;

LB2 =

150; LB =

150

f ) E1 rembourse son crédit en vendant la production qu’il réalise, soit 1500
um, à E2 qui le règle par chèque:
A
B1
P
Creances –1000
DAVE1 + 500
CCBCB1 + 1500
A
B2
P
CCBCB2 –1500
DAVE2 –1500
A
BC
P
CCBCB1 + 1500
CCBCB2 –1500
A
E1
P
DAVE1 + 500
Dettes –1000
M dses –1500
A
E2
P
DAVE2 –1500
M dses + 1500
Cette opération implique les e¤ets suivants:
M=

DAV =
H=

DAVE1 +

CCBCB1 +

LB1 = 1500; LB2 =

DAVE2 =

1000;

CCBCB2 = 0;

1500; LB =

LB1 +

LB2 = 0

2) a) Une banque B1 vend des devises à un client importateur M 1 (montant
de l’opération: 500)
A
B1
P
Devises –500
DAVM 1 –500
A
X1
P
DAVM 1 –500
Devises + 500
Cette opération implique les e¤ets suivants:
M=

DAV = +500; H = 0;

3

LB1 = 0; LB = 0

b) Une banque B1 achète des devises à un client exportateur X1 (montant
de l’opération: 500)
A
B1
P
Devises + 500
DAVX1 + 500
A
X1
P
DAVX1 + 500
Devises –500
Cette opération implique les e¤ets suivants:
M=

DAV = +500; H = 0; LB1 = 0; LB = 0

c) B1 vend ces devises sur le marché des changes à la banque résidente B2:
A
B1
CCBCB1 + 500
Devises
–500
A
B2
CCBCB2 –500
Devises
+ 500
A
BC
CCBCB1
CCBCB2

P

P

P
–500
+ 500

Cette opération implique les e¤ets suivants:
M = 0;

H=

CCBC = 0; LB1 =

500; LB2 = +500; LB = 0

d) B2 vend ces devises à la banque centrale:
A
CCBCB2
Devises
A
Devises

B2
P
+ 500
–500
BC
P
+ 500
CCBCB2 + 500

Cette opération implique les e¤ets suivants:
M = 0;

H=

CCBCB2 = 500;

LB2 = 500; LB = 500

e) La banque centrale vend ces devises à un importateur X1:
4

A
Billets
Devises
A
Devises

X1
P
–500
+ 500
BC
P
–500
Billets –500

Cette opération implique les e¤ets suivants:
M=

B=

500; H =

B=

500; LB = 0

f ) La banque centrale achète des devises auprès d’un exportateur X2 (montant de l’opération: 300):
A
Billets
Devises
A
Devises

X2
P
+ 300
–300
BC
P
+ 300
Billets + 300

Cette opération implique les e¤ets suivants:
M=

B = +300; H =

B = +300; LB = 0

3) a) Un ménage M 1 e¤ectue des versements en billets auprès de sa banque
B1 (montant de l’opération: 100):
A
B1
P
Billets + 100
DAVM 1 + 100
A
M1
P
DAVM 1 + 100
Billets
–100
Cette opération implique les e¤ets suivants:
M=

DAV +

B = 0;

H=

B=

100; LB =

B = +100

b) Un ménage M 2 e¤ectue des retraits en billets auprès de sa banque B2
(montant de l’opération: 75):

5

A
B1
P
Billets –75
DAVM 2 –75
A
M2
P
DAVM 2 –75
Billets
+ 75
Cette opération implique les e¤ets suivants:
M=

DAV +

B = 0; H =

B = +75; LB =

B=

75

c) La banque centrale re…nance la banque B2 (montant de l’opération: 50):
A
B2
CCBCB2 + 50
Re f
A
BC
Re f + 50
CCBCB2

P
+ 50
P
+ 50

Cette opération implique les e¤ets suivants:
M = 0; H =

CCBC = +50; LB =

CCBC = +50

d) La banque B2 rembourse la banque centrale:
A
B2
CCBCB2 –50
Re f
A
BC
Re f –50
CCBCB2

P
–50
P
–50

Cette opération implique les e¤ets suivants:
M = 0; H =
4)

CCBC =

50; LB =

CCBC =

50

a) La banque B1 souscrit à des bons de Trésor nouvellement émis

(montant de l’opération: 100):
A
CCBCB1
Bons
A
CCBCT r
A

B1
P
–100
+ 100
Tr
P
+ 100
Bons + 100
BC
P
CCBCB1 –100
CCBCT r + 100
6

Cette opération implique les e¤ets suivants:
M = 0;

H=

CCBC = 0; LB =

CCBCB1 =

100

b) La banque centrale souscrit à des bons de Trésor nouvellement émis
(montant de l’opération: 100):
A
Tr
CCBCT r + 100
Bons
A
BC
Bons + 100
CCBCT r

P
+ 100
P
+ 100

Cette opération implique les e¤ets suivants:
M = 0;

H=

CCBC = 100;

LB = 0

c) Le Trésor paie les salaires des fonctionnaires clients de la banque B1
(montant de l’opération: 200):
A
CCBCB1
A
CCBCT r
A

B1

P
+200
Tr
P
–200
Dettes –200
BC
P
CCBCB1 + 200
CCBCT r
–200
+ 200

DAV

Cette opération implique les e¤ets suivants:
M=

DAV = 200;

H=

CCBC = 0; LB =

CCBCB1 = +200

d) Le Trésor perçoit les recettes …scales payées par les clients de la
banque B2 (montant de l’opération: 250):
A
B2
P
CCBCB2 –250
DAV –250
A
Tr
P
CCBCT r + 250
Creances –250
A
BC
P
CCBCB2 –250
CCBCT r + 250
7

Cette opération implique les e¤ets suivants:
M=

DAV =

250; H =

CCBC = 0;

LB =

CCBCB2 =

e) Le Trésor rembourse sa dette.:
A
CCBCB1
Bons

B1
P
+ 100
–100
A
Tr
P
CCBCT r –200
Bons –200
A
BC
P
Bons –100
CCBCB1 + 100
CCBCT r
–200
Cette opération implique les e¤ets suivants:
M = 0; H =

CCBC =

100; LB =

8

CCBCB1 = 100

250

Exercice 2
1) a) Règlement bilatéral des soldes entre banques:
Les chèques tirés par des clients de B au pro…t de clients de A sont de 700
alors que ceux tirés par des clients de A au pro…t de clients de B sont de 500.
La banque B doit à la banque A un solde de 200.
La banque centrale crédite le compte courant de A et débite celui de B du
montant de ce solde.
Suite à cette opération de compensation, les bilans se présentent ainsi:
A
CCBC

+ 200

A
CCBC

–200

A

A
DAV

P
+ 200

DAV

P
–200

B

BC
CCBCA
CCBCB

P
+ 200
–200

Les chèques tirés par des clients de B au pro…t de clients de C sont de 500
alors que ceux tirés par des clients de C au pro…t de clients de B sont de 750.
La banque C doit à la banque B un solde de 250.
La banque centrale crédite le compte courant de B et débite celui de C du
montant de ce solde.
Suite à cette opération de compensation, les bilans se présentent ainsi:
A
CCBC

+ 250

A
CCBC

–250

A

B
DAV

P
+ 250

DAV

P
–250

C

BC
CCBCB
CCBCC

9

P
+ 250
–250

Les chèques tirés par des clients de A au pro…t de clients de C sont de 800
alors que ceux tirés par des clients de C au pro…t de clients de A sont de 500.
La banque A doit à la banque C un solde de 300.
La banque centrale crédite le compte courant de C et débite celui de A du
montant de ce solde.
Suite à cette opération de compensation, les bilans se présentent ainsi:
A
CCBC

–300

A
CCBC

+ 300

A

A
DAV

P
–300

DAV

P
+ 300

C

BC
CCBCA
CCBCC

P
–300
+ 300

1) b) Règlement multilatéral des soldes entre banques:
La banque A a des créances sur les autres banques pour un total de 1200 et
des dettes envers celles-ci pour un total de 1300, d’où un solde négatif de

100.

La banque centrale débite son compte courant du montant de ce solde.
La banque B a des créances sur les autres banques pour un total de 1250 et
des dettes envers celles-ci pour un total de 1200, d’où un solde positif de +50.
La banque centrale crédite son compte courant du montant de ce solde.
La banque C a des créances sur les autres banques pour un total de 1300 et
des dettes envers celles-ci pour un total de 1250, d’où un solde positif de +50.
La banque centrale crédite son compte courant du montant de ce solde.
Suite à cette opération de compensation, les bilans se présentent ainsi:
A
CCBC

–100

A

A
CCBC

+ 50

DAV

P
–100

DAV

P
+ 50

B

10

A
CCBC
A

C
+ 50

DAV

BC
CCBCA
CCBCB
CCBCC

P
+ 50

P
–100
+ 50
+ 50

2) On déduit que le règlement multilatéral simpli…e la pratique de la compensation puisqu’il diminue à la fois le nombre et les montants des transactions.

11

Exercice 3:
1) Dé…nition des agrégats (1 point) et critères de classement (1 point):
M 1 = B + M S = B + DAV B + DAV P
M 2 = M 1 + QM = M 1 + DAT + CD + CSE + ACE + ADDC
M 3 = M 2 + EA = M 2 + EL + EP I + EO
M 4 = M 3 + AT CN = M 3 + T EAP + BT
Le critère généralement utilisé pour dé…nir les agrégats monétaires est le
critère fonctionnel qui est basé sur la liquidité des actifs, c’est-à-dire leur degré
de disponibilité dans les paiements ou la facilité avec laquelle ils peuvent être
transformés en moyens de paiement. Ce critère consiste à distinguer entre ce
qui est moyen de paiement proprement dit et ce qui ne l’est pas, et à classer et
ordonner les deuxièmes éléments selon un degré de liquidité décroissant. Mais le
critère institutionnel, où les actifs sont distingués selon la nature de l’institution
qui les gère ou les émet est également utilisé dans la délimitation des agrégats.
2) Calcul des agrégats (1 point):
M 1 = 5518 + 9460 + 896 = 15 874
M 2 = 15874 + 10232 + 1952 + 8047 + 1305 + 626 = 38 036
M 3 = 38036 + 1226 + 12 + 562 = 39 836
M 4 = 39 836 + 216 = 40 052
3) Calcul des réserves obligatoires (0.5 point) et constat (0.5 point):
RO = g

DAV B = 0:1

9460 = 946

On constate que les réserves obligatoires sont inférieures au montant des
réserves dont le montant est de 1046. Il y a donc des réserves excédentaires
égales à:
12

RE = R

RO = 1046

946 = 100

4) a) Trois fuites (1.5 point):
Lorsqu’elle accordent des crédits, les banques font face à trois types de fuite:
–la fuite naturelle en billets, dûe à la demande de conversion de la monnaie
scripturale bancaire en billets;
– la fuite naturelle vers le circuit du Trésor, résultant de la demande de
conversion de la monnaie scripturale bancaire en monnaie scripturale postale,
celle-ci étant gérée par le Trésor;
– la fuite arti…cielle sous forme de réserves obligatoires, qui réside dans
l’imposition faite aux banques de détenir sur un compte courant à la banque
centrale une proportion de leurs dépôts à vue sous la forme de monnaie centrale.
b) Formule (1 point) et calcul (0.5 point) du multiplicateur:
La variation de la base monétaire s’écrit:
H=

B+

CCT +

= b M 1 + t M 1 + g (1

b

R = b M 1 + t M 1 + g DAV B
t) M 1 = [b + t + g (1

b

t)] M 1

où b = B=M 1 et t = DAV P=M 1. Il en résulte la formule suivante du
multiplicateur du crédit k:
M1 =

1
b + t + g (1

b

t)

Sachant que: b = B=M 1 =

H=
5518
15874

1

(1

1
g) (1

b

t)

H=k H

= 0:3476 et t = DAV P=M 1 =

896
15874

=

0:0564, on en déduit:
k=

1
1

(1

0:1) (1

0:3476

0:0564)

=

c) Calcul des variations (2.5 points):

13

1

1
=
(0:9 0:596)
1

1
1
=
= 2:157
0:5364
0:4636

C=

M 1 = k H = kRE = 2:157
B = b M 1 = 0:3476

215:7 = 75

DAV P = t M 1 = 0:0564
DAV B = (1

b

215:7 = 12: 2

t) M 1 = 215:7

RO = g DAV B = 0:1

100 = 215:7

75

12:2 = 128: 5

128: 5 = 12: 8

d) Montant des fuites (0.5 point) et constat (0.5 point):
F =

B+

DAV P +

RO = 75 + 12: 2 + 12: 8 = 100

On constate que le montant des fuites correspond à celui des réserves excédentaires, ce qui veut dire que les banques accordent des crédits jusqu’à
l’épuisement des réserves excédentaires par les fuites.
e) Nouveaux bilans (1.5 point):

A
R
Avoirs extérieurs nets
Créances nettes sur l’Etat
Concours à l’économie
Portefeuille titres
Autres postes d’actif

TOTAL

Banques
958: 8
(1046 87:2)
3920
2937
38809:7
(38594 + 215:7)
2348
10810

51943:5

14

de dépôt
DAVB
DAT
CD
CSE
EL
EPI
ACE
EO
ADDC
Aut. Postes Passif
TOTAL

P
9588: 5
(9460 + 128: 5)
10232
1952
8047
1226
12
1305
562
626
18393
51943:5

A
AEN

Banque
13082

CAT

699

R

REF

320

CCT

APA
TOTAL

290
14 391

15

centrale
B

APP
TOTAL

P
5593
(5518 + 75)
958: 8
(1046 87:2)
623: 2
(611 + 12: 2)
7216
14 391

Exercice 4:
1) Dé…nition et calcul des agrégats (2 points):
M 1 = B + M S = B + DAV B + DAV P
= 5518 + 9460 + 0 = 14 978
M 2 = M 1 + QM = M 1 + DAT + CD + CSE + ACE + ADDC
= 14 978 + 10232 + 1952 + 8047 + 1305 + 626 = 37 140
M 3 = M 2 + EA = M 2 + EL + EP I + EO
= 37 140 + 1226 + 12 + 562 = 38 940
M 4 = M 3 + AT CN = M 3 + T EAP + BT
= 38 940 + 896 + 216 = 40 052

2) Dé…nition et calcul des contreparties (1.5 points):
CN EXT = AEN BC + AEN B
= 13082

3920 = 9162

CN ET = CN ET B + CN ET BC + T EAP = CN ET B + CAT + T EAP
= 2937 + 699 + 896 = 4532
CAE = CAEB + REF + BT + P T
= 38594 + 320 + 216 + 2348 = 41 478

3) Calcul des réserves obligatoires (0.5 point) et constat (0.5 point):
RO = g

DAV B = 0:05

9460 = 473 < 1046

On constate que les réserves obligatoires sont inférieures au montant des
réserves dont le montant est de 1046. Il y a donc des réserves excédentaires
égales à:

16

RE = R

RO = 1046

473 = 573

4) a) Fuites (1.5 point):
En accordant des crédits, le système bancaire fait face ici à deux types de
fuite:
–la fuite naturelle en billets, dûe à la demande de conversion de la monnaie
scripturale bancaire en billets;
– la fuite arti…cielle sous forme de réserves obligatoires, qui réside dans
l’imposition faite aux banques de détenir sur un compte courant à la banque
centrale une proportion de leurs dépôts à vue sous la forme de monnaie centrale.
La fuite qui n’est pas envisagée ici est la fuite naturelle vers le circuit du
Trésor, résultant de la demande de conversion de la monnaie scripturale bancaire
en monnaie scripturale postale, celle-ci étant gérée par le Trésor.
b) Formule (1 point) et calcul (0.5 point) du multiplicateur:
La variation de la base monétaire s’écrit:
H=

B+

= b M 1 + g (1

R = b M 1 + g DAV B
b) M 1 = [b + g (1

b)] M 1

où b = B=M 1. Il en résulte la formule suivante du multiplicateur du crédit
k:
M1 =

1
b + g (1

Sachant que: b = B=M 1 =
k=

1

(1

1
0:05) (1

H=

b)

5518
14 978

0:368 4)

=

1

1
g) (1

(1

b)

H=k H

= 0:368 4, on en déduit:
1

1

(0:95

c) Calcul des variations (1 point):
17

0:631 6)

=

1

1
1
=
= 2:5
0:6
0:4

C=

M 1 = k H = kRE = 2:5
B = b M 1 = 0:368 4

DAV B = (1

573 = 1432: 5

1432: 5 = 527: 7

b) M 1 = 1432: 5

RO = g DAV B = 0:05

527: 7 = 904: 8

904:8 = 45: 24

d) Montant des fuites (0.5 point) et constat (0.5 point):
F =

B+

RO = 527: 7 + 45: 2 = 572: 9 = RE

On constate que le montant des fuites correspond à celui des réserves excédentaires, ce qui veut dire que les banques accordent des crédits jusqu’à
l’épuisement des réserves excédentaires par les fuites.
e) Nouveaux bilans (1.5 point):
A
R
AENB
CNETB
CAEB
PT
APAB

TOTAL

A
AENBC
CAT
REF
APABC
TOTAL

Banques
518: 3
(1046 527: 7)
3920
2937
40026:5
(38594 + 1432: 5)
2348
10810

de dépôt
DAVB
DAT
CD
CSE
EL
EPI
ACE
EO
ADDC
APPB
TOTAL

52719:8
(51815 + 904:8)

Banque
13082
699
320
290
14 391

centrale
B
R
CCT
APPBC
TOTAL

18

P
10364: 8
(9460 + 904: 8)
10232
1952
8047
1226
12
1305
562
626
18393
52719:8
(51815 + 904:8)

P
6045:7
(5518 + 527: 7)
518: 3
(1046 527: 7)
611
7216
14 391



Documents similaires


serie01
serie01 2014
serie01 2014corrige
serie02 2013corrige
etude realisee par muzaliwa kalinde martin devises
retrait de fonds


Sur le même sujet..