rapport pédologie fini.pdf


Aperçu du fichier PDF rapport-pedologie-fini.pdf - page 8/38

Page 1...6 7 891038



Aperçu texte


On délimite un troisième quadrat afin de récolter la mésofaune et
la microfaune. On ramasse dans un sac poubelle la litière et le premier
centimètre de sol. En laboratoire, on dispose la litière et le sol dans un
berlèze (Fig.9) que l'on place sous une lampe pendant 24h. Les
organismes sciaphiles vont fuir la lumière et tomber au fond du berlèze
où se trouve un bocal rempli d'éthanol 70%. Au bout de 24h, on
récupère les bocaux et on détermine les organismes à l'aide de clé de
détermination

si

possible

jusqu'à

l'espèce.

On

recommence

l'expérience 24h supplémentaires afin d'être sûrs d'avoir récupéré la
majorité de la mésofaune et de la microfaune. Il s'agit ensuite
d'identifier les organismes récoltés. Pour cela, on dispose de clés de
détermination (McGavin 2006, Mathieu et al. 1977, Coineau 1974).

Figure 9 : Dispositif de
prélèvement de la microfaune L'identification se fait jusqu'au plus petit taxon possible (famille, genre

voire espèce). On peut ensuite établir des réseaux trophiques pour chaque parcelle en déterminant le
régime alimentaire de chaque taxon le plus précisément possible. L'objectif est de montrer les
différences ou les similitudes entre les structures trophiques de chaque parcelle.

Étude de la flore

Sur chaque parcelle, la flore est répertoriée de manière exhaustive. On inventorie les différentes
espèces pour chaque strate (arborée, arbustive, herbacée). Une clé de détermination (Bonnier et al.
2006) est mise à disposition pour déterminer les espèces. Pour celles qui n'ont pas pu être
déterminées sur place, un échantillon a été prélevé, pris en photo puis envoyé par mail à Mélanie Roy
(UPS Toulouse) afin d'avoir une confirmation. L'abondance relative de chaque espèce est relevée.
L'étude de la flore va nous permettre de déterminer si le type de flore est en relation avec le type de sol
de chaque parcelle.

Boulet A., Costa K., Sense M.

Pédologie

8/38