Fichier PDF

Partage, hébergement, conversion et archivage facile de documents au format PDF

Partager un fichier Mes fichiers Convertir un fichier Boite à outils PDF Recherche PDF Aide Contact



5application pratique chrononutrition copie .pdf



Nom original: 5application pratique chrononutrition - copie.pdf
Auteur: Astrid DUVAL

Ce document au format PDF 1.3 a été généré par Microsoft PowerPoint / Mac OS X 10.6.8 Quartz PDFContext, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 17/05/2013 à 18:32, depuis l'adresse IP 78.113.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 1690 fois.
Taille du document: 6.8 Mo (34 pages).
Confidentialité: fichier public




Télécharger le fichier (PDF)









Aperçu du document


Atelier  de  Micronutri.on  
Docteur  Astrid  Duval-­‐Goetgheluck  
Médecine  morphologique  et  an.-­‐âge  
Nutri.on  
Tel:  06  11  09  26  54  

 

Applica.on  pra.que  de  
chrononutri.on  

•  la  chrononutri,on  :  l'horloge  alimentaire  

Horloge  alimentaire  
•  Répar&&on    des  aliments    
•   fonc&on  des  bonnes  propor&ons    
•   fonc&on  du  bon  moment  de  la  journée  
(moment  où  ces  aliments  seront  absorbés)      
•  fonc&on  moment  des  dépenses  d’énergie  de  
chacun    
•  Ce=e  façon  de  manger=Plaisir(variété  des  
aliments)  

Chronobiologie  
•  Horloge  alimentaire/Horloge  biologique  
(26-­‐28h)                                                                                    
•  -­‐  Ré.ne    (Noyau  supra-­‐chiasma.que  )  
 Hypothalamus                          
   Sécré.on  nycthémérale  du  cor.sol      
-­‐  Sécré.on  des  hormones  mâles  et      femelles  
(pulsa.le  et  rythmée)  
•  Synchroniseurs  (24heures  :  mélatonine)  

Chronobiologie  

Chronobiologie  

Chronobiologie  

Chronobiologie  et  Nutri.on  

•  Quand  doit-­‐on  ingérer  les  macro  et  
micronutriments  ?                            
                 -­‐  en  équilibre  physiologique                                              
•  Stockage    
•   Flux  (vitesse  de  synthèse  et  de  dégrada.on)                        

Chronobiologie  et  Nutri.on  
•  Les  lipides  
•  Endogènes  
     Lipogénèse  hépa.que  le  jour  
     rôle  de  l insuline  
     rétrocontrôle  
   Stockage  dans  les  adipocytes  

Chronobiologie  et  Nutri.on  
Les  lipides  endogènes  
 Lipolyse  la  nuit  en  absence  d insuline  
 Si  Insuline  nocturne  :  lipogénèse  hépa.que  et  
stockage  dans  les  adipocytes  
 Rétrocontrôle  par  les  lipides  du  soir  
 Apport  lipidique  le  soir  =  stockage  
   Cas  des  yoghourts  

Chronobiologie  et  Nutri.on  
   
•   fabrique  ses  parois  cellulaires  le  ma.n,  
•   termine  de  les  construire  le  midi  et  fin  
d'après-­‐midi,    
•  carburant  rapide  pour  compenser  la  dépense  
d'énergie  de  ses  organes  sans  avoir  besoin  de  
puiser  dans  ses  réserves.  

Chronobiologie  et  Nutri.on  
 §  Les  acides  gras  
     -­‐  Saturés  le  ma.n                                              Energie              
 
 -­‐  Omega  6  le  midi                                          Synthèse  des  
prostaglandines  
 -­‐  Omega  3  le  soir                                        Incorpora.on  dans  
les  membranes  

Chronobiologie  et  nutri.on  
en  physiologie  
•  Exemple  du  cholestérol  
alimentaire                    -­‐  
Ac.vité  de  l HMGCoA  
réductase  
   -­‐  Rétrocontrôle  
Conclusions  :  
-­‐prise  du  cholestérol  le  
ma.n  diminue  la  
cholestérolémie  

100
90
80
70
60
50
40
30
20
10
0

A jeun
+ Chol mat
+ chol soir

12h

18h

24h

6h

la  synthèse  du  cholestérol  
• 
• 

.  L'ac.vité  de  l'HMG-­‐CoA  réductase  (l'hydroxyméthylglutaryl-­‐Coenzyme  A  reductase)  
(  enzyme  catalysant  cede  synthèse  diminuée  lorsque  l'apport  alimentaire  en  cholestérol  (sta.nes).    

• 
• 
• 

Cholesterolémie  
Cholestérol  endogène  80  %  
Cholestérol    alimentaire  20  %    

         L'augmenta.on  des  apports  en  cholestérol  d'origine  alimentaire  

inhibe  la  synthèse  du  cholestérol  d'origine  endogène.  
 
En  même  temps  que  le  pic  de  cor.sol(avant  10HOO)  
 
• 
• 
• 

À  par.r  des  éléments  précédents,  on  peut  dire  que  le  cholestérol  alimentaire  influe  très  peu  sur  la  
cholestérolémie.  
   
   

Chronobiologie  et  nutri.on  en  
physiologie  
•  Exemple  des  glucides    
   -­‐  Ac.vité  de  l insuline  (8  et  14h)  pics  creux  
   -­‐  Insuline  hormone  de  la  lipogénèse  (stokage)  
   -­‐  Insulino-­‐résistance  naturelle  (  insulinemie)  
   -­‐  Problème  de  l u.lisa.on  énergé.que  
   -­‐  Problème  de  la  régula.on  hypothalamique  
de  la  faim  et  de  la  sa.été  (sucre/gras  ma.n)  

Chronobiologie  et  nutri.on    
en  physiologie  
•  Exemple  des  Protéines    
-­‐  Cas  des  aa  aroma.ques  :  tryptophane  
   Peu  de  réserve,  flux  tendu(16HOO)  
-­‐  Problème  des  équilibres  entre  aa    
-­‐  Problème  des  compé..ons  (branchés  et  
aroma.ques)  
-­‐  Problème  des  poids  moléculaires  des  protéines  

Chronobiologie  et  nutri.on    
en  physiologie  
•  Cas  des  protéines            
 -­‐  Lourdes  le  midi              
-­‐  Légères  le  soir              
-­‐  apport  de  tryptophane  associé  à  des  glucides  à  
17h  (sa.été  le  soir)  
   -­‐  Pour  les  spor.fs  :  protéines  associées  aux  
glucides  lents  le  midi  

•  applica.on  

«  pe&t  déjeuner  de  roi,  déjeuner  de  
prince,  dîner  de  pauvre»  
 
 

•  Malheureusement,  
•   perturbé  par  la  facilité  actuelle  de  manger  
n'importe  quoi,  n'importe  comment  et  sous  
n'importe  quelle  forme.    
•  Ne  pas  respecter  nos  cycles  naturels  conduit  à  
des  déséquilibres.  
   

ma&n  
 
•  LIPIDES      :  sécré.on  de  lipases  
                                             métaboliser  les  graisses  
                                             u.lisées  plus  tard(sommeil,lipolyse)  
                                             fabrica.on  des  parois  cellulaires.  
 
         PROTEINE:Sécré.on  des  protéases    
                                                 métaboliser  les  protéines    
                                                 u.lisés  plus  tard(sommeil)  
                                                 fabrica.on  des  contenus  cellulaires.  
•  Lipides,  glucides  lents  et  protéines  sont  donc  jus.fiés  le  ma.n.  
•   Au  lever,  le  repas  sera  gras,    car  on  démarre  la  journée  et  que  le  
corps  a  donc  besoin  des  éléments  indispensables  à  la  
reconstruc.on  cellulaire  :  pain,  beurre,  fromage,  œuf  ou  
charcuterie,  une  boisson  chaude  ou  froide    

LE  PETIT  DÉJEUNER  
•  un  maximum  d'énergie  sous  la  forme  la  plus  concentrée  possible.    
•  boisson  à  volonté  sans  sucre    +/_lait  écrémé(thé,  café  (décaféiné),  
infusion,  .sane,  eau  plate  ou  pé.llante)  
     
•  1  à  2  œufs  à  la  coque,  pochés(jaune  cru/  blanc  cuit)  
•  2  à  3  tranches  de  jambon  
•  30  à  60g  de  fromage  (pate  molle,  une  por.on=30  g)  
•  15g  de  beurre  (15  g=une  por.on)  
•  une  por.on  de  fruit  
•  fromage  blanc  
•  pain  60g  (1  /3  baguede  soit  3-­‐4  tranches)  le  ma.n  ou  répar.  dans  la  
journée  
•  pain  autre  que  blanc  

Composi&on  d'un  oeuf  de  poule  
moyen  :  
 

                 75%  d'eau  
• 
95  Kcal  
• 
lipides  :  6,5g  dont  1/3  d'acides  gras  saturés  et  2/3  d'insaturés  
• 
protéines  :  8,1g  
• 
glucides  :  0,2g  
• 
cholestérol  :  250mg  
• 
   
• 
Composi&on  d'un  jaune  d'oeuf  de  poule  
• 
   
• 
60  Kcal  
• 
protéines  :  2,6g  
• 
lipides  :  5,3g  
• 
cholestérol  :  250mg  
• 
Vit.A  :  0,16mg  
• 
Vit.D  :  0,02mg  
• 
   
• 
Le  jaune  d'oeuf  con.ent  de  la  lutéine  et  de  la  zéaxanthine,  an.oxydants,  qui  protègent  les  yeux  de  la  cataracte.    
• 
Riche  en  choline  il  augmente  et  protège  la  mémoire.  
• 
Sa  teneur  en  acide  folique  est  intéressante  surtout  chez  la  femme  enceinte  (préven.on  de  la  spina  bifida  qui  est  
une  malforma.on  de  la  moelle  épinière).  
• 
Enfin  il  con.ent  du  phosphore  et  du  zinc.  

 midi  
 
•  Sécré.on  des  protéases  et  des  amylases.  
•  Commencement  du  processus  de  mise  en  place  des  
protéines  cellulaires.  
•  Stockage  des  réserves  protéiniques  et  des  globulines  
de  défense.    
•  Apport  indispensable  de  protéines  et  de  glucides  lents  
à  midi.  .    En  milieu  de  journée  et  en  milieu  d'effort,  le  
repas  sera  dense  et  nourrissant  :  une  viande  en  sauce,  
un  poisson  ou  une  volaille,  un  féculent    
   

• 
• 
• 
• 
• 
• 
• 
• 
• 
• 
• 
• 
• 
• 
• 

Le  déjeuner    
Simple,  court,  solide  et  efficace,  le  déjeuner  est  nourrissant  et  savoureux.  Il  
complète  les  apports  en  énergie  et  en  acides  aminés  du  pe.t-­‐déjeuner.  
 variété  :aromates  condiments.  
   
150g  de  bœuf,  foie,  veau,  porc(filet  mignon)  
200g  de  poulet,  dinde,  lapin  
150g  de  jambon(  4  tranches)  
1  bol  chinois  de  féculent  +  légumes  (100g)  
   
50g  pain  à  la  place  féculent  (autre  que  blanc,  légumineuse)  
   
fromage  blanc  
   
fruit  
   

Le  goûter    
 
•  Indispensable=  FIN  de  période  d'ac.vité  ini.ée  par  
le  pe.t-­‐déjeuner.  
•  Comme    pe.t-­‐déjeuner    comporte  lipides  et    
glucides.    
•   pe.t-­‐déjeuner=construire  les  cellules,  
•   goûter=défa.guer  l'organisme  et  à  relaxer  le  
cerveau  pour  le  préparer  à  une  soirée  agréable  
•  réponse  à  une  demande  d'énergie  
•   pause  relaxe,  défa.gue  et  apporte  l'énergie  pour  
finir  la  journée.  

LE  GOÛTER  
•   pause  relaxe,  défa.gue  et  apporte  l'énergie  pour  finir  la  journée.  

•  repas  incontournable    

•  la  colla.on  sucrée  (fruits  frais  et  secs,  graines  non  salées,  chocolat)  
•  Gras  végétaux:2  carrés  de  chocolat  NOIR  
•  Vitamines  et  an.oxydant:½  bol  chinois  d’oléagineux(noix,  noisede,  
noix  de  pécan,  noix  du  Brésil,  pistaches…)  
•   Sucres  semi  rapides:une  por.on  de  fruits,  un  fruits  frais  (ou  fruits  
secs,  compote)    
•  +-­‐Proteines:un  laitage(  fromage  blanc)    
 

 dîner  
 
•  Maintenir  l'équilibre  alimentaire  de  votre  journée  
•  trois  catégories  nutri.onnelles:    
     protéines  à  faible  densité,  
       lipides  par.culièrement  légers  
         fibres  végétales  à  très  faible  pouvoir  énergé.que.  
EXEMPLE  
•  -­‐  Poissons  ou  fruits  de  mer,  en  sauce  ou  pas,  à  volonté.  
•  -­‐  Tous  les  légumes  verts  qu'on  voudra,  cuits  ou  crus,  mai  
•  sAvant  d'aller  dormir,  quelle  que  soit  l'heure,  on  mangera  
léger  pour  ne  pas  surcharger  son  organisme  :  un  plat  de  
poisson,  fruits  de  mer,  viande  blanche  ou  volaille  sans  
sauce,  accompagné  de  légumes  verts    

• 
• 
• 
• 
• 
• 
• 
• 
• 
• 
• 
• 
• 
• 

Le  dîner    
Un  repas  plaisir  léger  et  digeste,  au  plus  tard  une  heure  avant  de  vous  coucher.  
   
150  g  de  Poisson  gras  
200  g  de  poisson  blanc  
1  assiede  de  fruits  de  mer  
100  à  150  g  de  viande  autre  que  rouge  
200g  de  légumes  ou  à  volonté  (éviter    féculents    et  pain)  
un  laitage  (fromage  blanc)  
léger  sans  problème,  soupe  ok  sans  oublier  une  por.on  de  protéines  
   
   
   
   

• 
• 
• 
• 
• 
• 

1,5  L  d’eau  par  jour,  varier  les  eaux  
   
huile  colza  et  olive  
   
condiments,  épices,  herbes  aroma.ques  
   

conclusion  
•  4  pic  d’insuline  
•  4  PA  minimum  par  jour  
•  PA=PP  
•  5hoo/17Hoo        17hoo/5hoo  


Documents similaires


Fichier PDF alimentation pdf
Fichier PDF diete clement
Fichier PDF articles obesite mastere m2s3
Fichier PDF prog nutri
Fichier PDF bdg lesbases
Fichier PDF quoi manger durant les pauses


Sur le même sujet..