RE0.pdf


Aperçu du fichier PDF re0.pdf - page 3/6

Page 1 2 3 4 5 6




Aperçu texte


Du plomb, des créatures mutantes et des puzzles improbables

Toujours mieux que le duo Chris/Sheva.
Tels sont les éléments principaux dans un Resident Evil, n'est-ce pas ? Vous ne serez pas
hautement déçu de la balade à ce niveau-là. L'armement et l'inventaire sont des plus classiques, le
bestiaire, lui, compte entre autres, les suspects habituels zombifiés, les Hunters, les chiens
hargneux...
Et plusieurs nouveaux venus, comme des zombies plus rapides et plus agressifs, ne pouvant être
efficacement détruits qu'avec un cocktail molotov, des singes-zombies (la diversité animale avec
le virus-T, on y gagne), des sortes d'insectes géants voulant prendre une juste revanche sur les
humains ayant l'habitude d'écraseurs leurs cousins avec un journal...
Peut-être pas le cheptel de créatures le plus détonnant qui soit, mais on devrait y trouver son
compte. Les contrôles, eux, sont similaires à celui du REmake, et gardent donc des traces de grâce
éléphantesque dans les mouvements. A moins de jouer en facile, et comme cela devrait être dans
un survival, pas question d'avoir la main lourde sur les munitions, il faut maximiser le
rendement de ses tirs.
Pour que vous ne vous sentiez pas délaissé, des boss vous rendront visite de tant à autre, plus ou
moins convaincants. Le premier est un scorpion géant sortant littéralement de nulle part et
venant vous tenir compagnie dans le train, étant abattu en shootant à répétition dès qu'il écarte
ses pinces.
Le mille-patte géants est aussi un peu ridicule : il tient Rebecca comme un trophée sans rien lui
infliger, pendant que Billy peut le mitrailler sans trop de difficultés en lui tournant autour. Le
reste est un peu mieux, et vous aurez droit tant à un Tyrant qu'un boss final défiant les principes
physiologiques les plus élémentaires.
Venons-en plutôt à l'élément phare du titre : la coopération. Car contrairement aux sidekicks du
reste de la série aimant décamper à la première occasion illogique, il vous faudra utiliser les
ressources des deux protagonistes pour venir à bout du jeu.
Vous pouvez vous balader ensemble pour avoir plus de puissance de feu (ou avoir votre
compagnon proche de vous, histoire de l'avoir à l'oeil, mais en le réglant en 'passif' : il/elle ne
tirera pas, ce qui est essentiel pour éviter les coups de gâchette joyeuses souvent), ou bien vous
séparer pour couvrir plus de champ, passant facilement d'un personnage à l'autre.
Il vous faudra procéder à des échanges, pour munitions et faire de la place, et d'autre part, car
dans RE0, nous avons la spécialisation stéréotypée des sexes. Billy est le grand costaud, plus
résistant et donc mieux taillé pour le combat, capable de pousser des caisses.
Miss Chambers, quant à elle, fait usage de son unique trait distinctif : elle sait mélanger des trucs
pour obtenir d'autres trucs afin de soigner. Cet aspect-là m'a rebuté : devoir sempiternellement
retourner vers Rebecca quand vous récoltez des herbes avec Billy (et vous avez envie de jouer