ART ET MANAGEMENTTTTT L2 .pdf


À propos / Télécharger Aperçu
Nom original: ART ET MANAGEMENTTTTT L2.pdf
Auteur: Manon Peregrin

Ce document au format PDF 1.3 a été généré par Microsoft PowerPoint / Mac OS X 10.6.8 Quartz PDFContext, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 07/06/2013 à 12:53, depuis l'adresse IP 119.25.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 827 fois.
Taille du document: 16.4 Mo (15 pages).
Confidentialité: fichier public


Aperçu du document


Environnement  
•  Lieu  :  Toile-es  publiques  du  centre-­‐ville  
d’Annecy.  
•  Il   s’agit   d’un   lieu   de   passage   fréquent  
dans   lequel   on   ne   s’a-arde   pas  
forcément.   Ces   toile-es,   comme   leur  
nom   l’indique,   sont   publiques,   et   donc  
accessibles   à   tous,   et   l’inBmité   de  
chacun  devient  donc  par  obligaBon  plus  
restreinte  que  dans  un  espace  privé.    
 

•  C’est   un   environnement   peu   commun  
pour   une   exposiBon,   qui   change   des  
endroits  blancs,  épurés  dans  lesquels  se  
passent   généralement   les   exposiBons  
d’Art   Contemporain   (Exemple   du   White  
Cube  ou  MOMA)    

ObjecBfs  
•  Transformer   un   lieu   public   dans   lequel   on   ne  
s’a-arde   pas,   un   lieu   de   passage   avec   une  
image  plutôt  négaBve,  en  lieu  d’exposiBon.  
•  Donner   une   vision   différente   de   l’œuvre   en  
la   proposant   dans   un   environnement  
différent,  voire  inapproprié.  
•  Les   arBstes   proposent   une   performance   qui  
prend   du   sens   quand   les   spectateurs  
interagissent   avec:   créer   une   œuvre  
parBcipaBve,  installaBon.  

Concept  général  
InstallaBon   mulBmédia   (projecBon,   vidéo,   son):  
combiner   ces   deux   média   en   vue   de   modifier  
l’expérience   que   peut   faire   le   spectateur   d’un   espace  
singulier  ou  de  circonstances  déterminée.  
•  Deux   espaces   sont   créés   et   interagissent   grâce   à   un  
système  vidéo,  il  peut  voir  tout  ce  qui  se  passe  dans  la  
rue   devant   les   toile-es.   Ainsi   l’individu   isolé   dans   un  
toile-e  reste  connecté  avec  le  monde  extérieur.  
•  Quand  il  sort  des  toile-es,  le  spectateur  peut  partager  
ses   impressions   sur   un   livre   d’or   mis   à   la   disposiBon  
de  tous,  lui  perme-ant  de  garder  son  anonymat.  
•  Dès   la   fin   de   l’installaBon,   les   arBstes   travaillant   sur  
celle-­‐ci  récoltent  les  vidéos  et  les  livres  d’or  afin  d’en  
faire   un   projet   final   en   vue   d’être   diffusé   le   dernier  
jour  de  la  semaine  de  l’Art  Contemporain.  
 
• 

•  Exemple   de   Big   Brother   is   Watching   You   (roman  
Orson  Wells  1984  =  inversement  des  rôles)  

•  Clip   de   Vitalic:   La   Caméra   est   placée   dans   la   cabine  
des   toile-es,   les   gens   à   l’extérieur   sont   donc   en  
posiBon   de   voyeurs   face   à   ce   qui   se   passe   dans   la  
cabine.    
Notre  projet  serait  à  l’inverse  que  la  personne  dans  la  
cabine  se  retrouve  elle  en  posiBon  de  voyeur  pouvant  
observer  en  direct  ce  qui  se  passe  devant  l’entrée  des  
toile-es.    
•  h-p://www.youtube.com/watch?v=fuwRxha8zSU  

•  Luis   Buñuel   met   en   scène   en   1974   dans   son   film   Le  
fantôme   de   la   Liberté   une   société   où   les   gens   se  
réunissent   entre   amis   pour   déféquer   autour   d’une  
table  mais  s’éclipsent  pour  aller  manger  aux  toile-es  
•  h-p://www.youtube.com/watch?
feature=player_embedded&v=z6boxoksi3U  
•  Dans  ce  film  de  Buñuel,  les  rôles  sont  inversé;  ce  qui  est  
inBme   devient   public.   C’est   ce   que   nous   avons   voulu  
montrer   dans   notre   installaBon:   le   spectateur   conserve  
son   inBmité   tout   en   étant   mis   en   relaBon   avec   le  
monde  exterieur.    
 

ArBstes  
•  Sophie   Calle:   ArBste   plasBcienne   française   ayant  
gagné  le  grand  prix  de  l’arBste  la  plus  populaire  sur  
les  réseaux  sociaux.    
•  Une  banque  lui  a  commandé  une  œuvre  mulBmédia  
dans   laquelle   elle   devait   se   servir   des   vidéos   de  
surveillance   des   distributeurs   afin   d’en   créer   une  
œuvre  typique  de  son  art.    
•  Ce-e   tentaBve   s’est   soldée   par   un   échec   car   Sophie  
Calle  n’a  pas  su  adapter  les  images  à  son  art.    
•  Par   le   biais   de   notre   installaBon   dans   les   toile-es  
publiques,   nous   lui   proposons   de   retenter  
l’expérience   d’une   œuvre   axée   sur   le   voyeurisme.  
Elle  devra  créer  une  œuvre  vidéo  à  parBr  des  scènes  
filmées  a  l’insu  des  passants.    

•  Slimane   Raïs:   plasBcien   algérien   dont   le  
travail  est  principalement  axé  autour  de  la  
noBon   de   rencontre   et   d’échanges   entre  
d e s   p e r s o n n e s   q u i   p a r t a g e n t   u n  
dénominateur  commun.    
•  Il   a,   dans   son   œuvre   inBtulée   Le   Jardin   Des  
Délice,   invité   des   anonymes   à   parBciper   à  
la   créaBon   de   son   installaBon   en   leur  
demandant   de   déposer   sur   un   répondeur  
téléphonique  le  récit  d’une  faute  inavouée.    
•  Nous   avons   sélecBonné   cet   arBste   pour  
notre  installaBon  pour  son  idée  de  récolte  
d’extraits   sonores   de   bruits   de   passant  
dans  une  scène  quoBdienne.    

Cadre  arBsBque  
•  Diffusion   d’une   vidéo   filmant   la   rue   et   le  
paysage   situé   à   l’extérieur   des   toile-es,  
retransmise   à   l’intérieur   même   des  
cabinets:   c’est   la   personne   enfermée   qui  
est  spectatrice  du  monde  extérieur.  
•  Caméras   placés   à   l’extérieur   des   toile-es.  
L’uBlisateur   peut   voir   tout   se   qui   se   passe  
dehors   grâce   à   des   écrans   placés   à  
l’intérieur  du  toile-e.  Ainsi  il  y  a  interacBon  
et  partage  d’inBmité.  

DisposiBf  de  médiaBon    
•  Une   fois   que   le   spectateur   est   en  
p o s i B o n   p o u r   r é p o n d r e   à   s e s  
obligaBons  naturelles  (assis  ou  debout)  
et  qu’il  referme  la  porte  de  la  cabine,  la  
vidéo   (filmant   l’extérieur)   est   projeté  
sur  les  murs  de  la  cabine  de  toile-e.    
•  Le   spectateur   a   alors   tout   le   loisir  
d’observer   ce   qui   se   passe   dans   la   rue  
alors  qu’il  est  isolé  de  celle-­‐ci.      

•  Afin  d’être  informé  de  la  nature  de  ce-e  
installaBon   et   de   ses   objecBfs,   une  
explicaBon   écrite   du   projet   est   installée  
à  l’entrée  des  toile-es.    

Coût  
Base  budgétaire  
 
Nature  des  dépenses    
Trajets  en  train  aller/  retour  de  Malakoff  à  
Annecy  +  de  Grenoble  à  Annecy  

Coût    
117,  4  

Hôtel  Mercure  4  jours  5  nuits  restauraBon  et  
internet  compris  

420  

Matériel  audio  visuel  

900  

Dédommagements  déplacement  des  arBstes  

500  

Coût  flyers  +  affiches    

800  

MédiaBon  magazine  local  +  radio  locale  

1875  

ParuBon  pleine  page  magazines  culturels  
naBonaux  

5575  

Diffusion  sur  panneaux  électronique  de  
Bonlieu  et  l’Université  de  Savoie  
Total  pris  en  charge  par  la  Mairie  de  la  Ville  
d’Annecy  

0  
10  187,  4  

Le  coût  d’entrée  pour  la  projecBon  finale  sera  de  l’ordre  de  5€  par  personne    
avec  réducBon  pour  les  –  10  ans  et  les  étudiants.  


Aperçu du document ART ET MANAGEMENTTTTT L2.pdf - page 1/15

 
ART ET MANAGEMENTTTTT L2.pdf - page 2/15
ART ET MANAGEMENTTTTT L2.pdf - page 3/15
ART ET MANAGEMENTTTTT L2.pdf - page 4/15
ART ET MANAGEMENTTTTT L2.pdf - page 5/15
ART ET MANAGEMENTTTTT L2.pdf - page 6/15
 




Télécharger le fichier (PDF)




Sur le même sujet..





Ce fichier a été mis en ligne par un utilisateur du site. Identifiant unique du document: 00177948.
⚠️  Signaler un contenu illicite
Pour plus d'informations sur notre politique de lutte contre la diffusion illicite de contenus protégés par droit d'auteur, consultez notre page dédiée.