jardinage ecologique.pdf


Aperçu du fichier PDF jardinage-ecologique.pdf

Page 1...3 4 56745




Aperçu texte


Partie 1 – La fertilisation : Activation écologique de la
résistance des plantes

Les plantes sont plus vulnérables aux attaques de parasites et d’insectes lorsqu’elles sont dans
des conditions stress ou de manque en éléments nutritifs, eau,… La qualité du sol est donc essentielle
pour maintenir les végétaux dans de bonnes conditions. Résistantes naturellement, les plantes auront
moins besoin d’être soumises aux traitements herbicides et insecticides.

Ce qui est mauvais pour la croissance des végétaux:
- le sol possède des carences en éléments minéraux essentiels,
- le sol est pauvre en matière organique ou possède de la matière organique incomplètement
décomposée et donc non assimilable.
- le sol a reçu un excès d'azote, souvent dû à l’utilisation d’engrais de synthèse traditionnel.

Inconvénients des engrais de synthèse traditionnel :
- Forte pollution engendrée par la fabrication de ces engrais
- Eléments nutritifs de synthèse non directement assimilables en quantité par les végétaux et les
microorganismes du sol
- Forte déperdition des éléments nutritifs par lessivage (pluie,…) et pollution des eaux souterraines
et de surface.

Avantages des engrais biologiques :
- Récupération d’éléments organiques : filière de « recyclage » de la matière
- Décomposition de la matière lentement dans le sol
- Assimilation progressive par les plantes et les microorganismes, action longue.

Les engrais comportent principalement 3 éléments nutritifs :
azote (N), phosphore (P) et potassium (K).
Dose d’éléments : Par exemple un engrais N.P.K.6.12.6 indique la proportion d’éléments
contenue dans l'engrais : 6% d'azote, 12% de phosphore et 6% de potassium.
L'azote favorise la pousse des feuilles et intensifie la coloration verte du feuillage. Le
phosphore favorise l'enracinement et le développement des bourgeons floraux. Le potassium est un
élément essentiel à la formation des fruits et il favorise la résistance des plantes aux maladies.
Les oligo-éléments sont aussi indispensables que les éléments nutritifs principaux. Ce sont par
exemple le magnésium (nécessaire à la formation de chlorophylle), le zinc (facteur de croissance), le
cuivre (qui favorise l'assimilation de la potasse et de l'azote), le bore (qui contribue à la formation
cellulosique).

Echo-Mer – Tous droits réservés

5