Fichier PDF

Partage, hébergement, conversion et archivage facile de documents au format PDF

Partager un fichier Mes fichiers Convertir un fichier Boite à outils PDF Recherche PDF Aide Contact



Gazette des Initiés Juillet 2013 .pdf



Nom original: Gazette des Initiés Juillet 2013.pdf
Auteur: jessica

Ce document au format PDF 1.5 a été généré par Microsoft® Word Starter 2010, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 02/07/2013 à 09:09, depuis l'adresse IP 90.7.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 944 fois.
Taille du document: 4.6 Mo (12 pages).
Confidentialité: fichier public




Télécharger le fichier (PDF)









Aperçu du document


Cette nuit-là
Linwood Barclay
Cette nuit-là « Vous vous réveillez un matin, la maison est vide, votre famille a disparu... » Cynthia
a quatorze ans. Elle a fait le mur pour la première fois, telle une adolescente rebelle devant
l'autorité familiale. Sauf que, le lendemain, plus aucune trace de ses parents et de son petit
frère. Et aucun indice. Vingt-cinq ans plus tard, elle n'en sait toujours pas davantage. Jusqu'à ce
qu'un coup de téléphone fasse resurgir le passé... Une intrigue magistrale qui se joue de nos
angoisses les plus profondes. « Calez-vous bien dans votre fauteuil, vous ne vous relèverez pas
avant d'avoir tourné la dernière page de Cette nuit-là. » Michael Connelly

Résumé :
À notre époque, un chercheur universitaire traduit et exploite des textes médiévaux en rapport avec
une guerrière oubliée. Il essaie de faire le tri entre réalité historique et représentations mythiques.1465.
Cendres, huit ans et orpheline vit dans un camp de mercenaires. Elle y est violée et défigurée par
deux soldats qu'elle tuera malgré son jeune âge. Fin du XVe siècle, les armées de Carthage mettent
le sud de l'Europe à feu et à sang. Rien ne semble pouvoir les empêcher de détruire l'empire de
Frédéric de Habsbourg. Dans les environs de Gênes, une jeune femme de dix-neuf ans, capitaine
d'une troupe de mercenaires - blonde comme les blés au visage dévasté de cicatrices - va se mettre
sur le chemin de l'envahisseur.

Mais pourquoi je ne l'ai pas attaqué avant. C'est résolument une série destinée à un public adulte. Je suis complétement dedans. J'ai du mal à
lâcher le bouquin. Le style est agréable. L'écriture est simple bien qu'elle comporte des termes techniques de l'époque ainsi que des expressions.
Grâce à cela on est complétement immergé dans le récit. L'auteur ne nous épargne pas en nous livrant la brutalité de la vie au XVe siècle. D'un coté

on suit Cendres et ses mercenaires et de l'autre les travaux de Pierce Ratcliff (chargé de traduire les documents sur Cendres ) ainsi que sa
correspondance avec la directrice de collection de son éditeur.
D'habitude j'ai toujours des petits couacs avec les personnages principaux trop parfaits, trop lisses mais là Cendres est ...ben c'est Cendres. Elle
a été malmenée, violée, battue. La vie ne lui fait pas de cadeaux. Elle est Capitaine d'une armée de 800 têtes de mercenaires. Elle a le sens de la
répartie...etc...Je vais m’arrêter là sinon je vais spoiler. Vraiment ce serait dommage, c'est très dur de me retenir j'en ai lu 150 pages mais il y a
tellement à dire. Bref je reviendrais confirmer mon avis lorsque je l'aurais terminé.

« Ce fut malgré tout une belle découverte. Je pense le relire dans l'ordre dans
quelques temps, quand les détails du récit se seront estompés. L'auteur a une belle
plume. J'ai adoré le personnage du capitaine, jusqu'à la fin j'ai espéré que le
dénouement l'épargne. »
SHANY

« J'avoue du fil a retordre. C'est peu dire,
j’ai été obligée de lire plusieurs fois la même
page pour bien comprendre, J' ai pensé lire
les chapitres dans l'ordre, je me suis
résignée. Quel intérêt si l'auteur l’a écrit
ainsi, c'est pour une bonne raison. En effet
on est bien dans l'ambiance de l'époque, je
trouve ça agréable et intéressant.
Dommage que je reste sur ma fin mais j'ai
passé un agréable moment a la lecture
commune. »
TTELOVE

Résumé :
Au XVIIe siècle, sur la mer des Caraïbes, le capitaine Henri Villon et son équipage de pirates luttent pour préserver leur liberté
dans un monde déchiré par d'impitoyables perturbations temporelles. Leur arme : le Déchronologue, un navire dont les
canons tirent du temps.
Qu'espérait Villon en quittant Port-Margot pour donner la chasse à un galion espagnol ? Mettre la main, peut-être, sur une
maravilla, une des merveilles secrètes, si rares, qui apparaissent quelquefois aux abords du Nouveau Monde. Assurément pas
croiser l'impensable : un Léviathan de fer glissant dans l'orage, capable de cracher la foudre et d'abattre la mort !

Anita Blake est la deuxième série de bit lit que j'ai lu. J'ai adoré !
Malheureusement les tomes a partir de la formation du triumvirat tourne au porno répétitif avec un semblant
d'histoire. La fraicheur et la bouffée d'oxygène des débuts s'éteint et je pense que Laurell K. Hamilton devrait
mettre fin à cette série. Elle s'essouffle et c'est bien dommage.

Résumé :
Chère maman,
Je risque d'être un peu en retard pour le mariage de ma cousine Missy. La semaine a été rude. Il se trouve que mon rendez-vous de l'enfer s'est avéré être
littéralement de l'enfer. Le mec m'a mordu. La seule chose dont je me souviens, c'est d'avoir été poursuivie à travers toute la ville par des tueurs de vampires. Et
je ne t’ai pas dit. J'ai été virée aussi ?
Le bon côté, c'est que j'ai rencontré un mec. Thierry de Bennicoeur. Cool comme nom, n'est-ce pas ? Enfin passons. Il est sexy, il a 600 ans et un chouillat
suicidaire mais personne n'est parfait, hein ? Et on a un deal, il va me montrer les ficelles du monde des vampires et je suis supposée l'aider à en finir avec son
existence. Ou alors je vais lui démontrer que la vie vaut le coup d'être vécue -pas une mince affaire avec les immortels, je te raconte même pas. J'admets que
c'est une relation compliquée. Mais avec un peu de chance, j'aurai quelqu'un pour m'accompagner à ce mariage finalement...

Entrée en Magie
Aujourd'hui, je vais vous raconter comment est apparu mon amour pour les mondes magiques et autres créatures fantastiques. Et,
bien sûr, ce ne serait pas intéressant si ce n'était pas à travers un livre ! En résumé, je vais vous présenter L'Île du Crâne d'Anthony
Horowitz.
Plongeons-nous dans la vie de David Eliot, jeune collégien, qui sera complètement chamboulée par l'arrivée d'une lettre de renvoi
de son collège. Obligé d'écouter les remontrances de son père lui précisant qu'à sa place son propre grand-père l'aurait déjà
« pendu par les pieds, la tête en bas, dans le réfrigérateur » et de voir sa mère aux cheveux violets subir les brutalités involontaires
de son mari, David donne l'impression d'un garçon blasé, qui n'est à sa place ni dans sa famille où il est le cadet de six sœurs, ni
dans son école. Le lendemain, alors que M.Eliot recherche avec sa femme une école qui connaît la discipline pour leur fils, un
prospectus apparaît dans la boîte aux lettres au nom de Groosham Grange. Groosham Grange se prétend être une école parfaite
pour David et demande une réponse des parents dans la demi-heure qui suit. Loin de s'étonner de ces phénomènes étranges, M.
Eliot se précipite sur le téléphone pour y inscrire son fils. Et le roman commence alors réellement : David est en route pour le lieu où
se trouve l'école, c'est-à-dire l'île du Crâne. Mais que va-t-il trouver sur place ? Il fera tout pour le découvrir.
Ce qui classe ce roman dans le genre fantastique est la présence dans l'école de vampires, de potions, de magie et de mystères.
Ajoutez à cela une énorme dose d'absurde et d'humour et vous obtenez un livre pour enfants qui plaira également aux adultes !
Après Harry Potter de Rowling, Autre-Monde de Chattam, et bien d'autres sagas, nous nous trouvons à nouveau avec un trio de
héros composé de deux garçons, David et Jeffrey, et d'une fille, Jill. Mais l'originalité du roman nous emporte tellement dans le
monde délirant d'Horowitz que nous pouvons lui pardonner cette banalité. L'écriture est légère, simple et agréable et les tournures
de certaines phrases nous provoquent des fou-rires en chaînes. Les personnages sont hauts en couleur, presque caricaturés mais
tellement attachants qu'on en redemande. Heureusement pour nous, une suite vient étancher notre soif : Maudit Graal.
Je remercie rarement mon ancien collège mais je me vois obligée de le faire maintenant pour m'avoir fait découvrir cette histoire
qui m'a apporté rires et peur aussi, je l'avoue.
J'ai donc découvert le fantastique et la magie avec David Eliot et, à mon goût, je ne pouvais pas rêver d'une meilleure entrée en
matière pour cet univers littéraire. Je vous conseille vivement de le lire ou d'en faire profiter vos enfants...ou les deux !


Documents similaires


gazette des inities juillet 2013
le vampire
une ode a l oubli 1 2
no presentation du jeu
philosophie du judaesme
2n7mog9


Sur le même sujet..