Pendartweb .pdf


Nom original: Pendartweb.pdfTitre: Pendartweb

Ce document au format PDF 1.6 a été généré par QuarkXPress(R) 7.2, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 03/07/2013 à 13:44, depuis l'adresse IP 90.13.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 439 fois.
Taille du document: 287 Ko (1 page).
Confidentialité: fichier public


Aperçu du document


Les revoilà, les monsieur MONTHULE, madame GERBAUD, monsieur
BOUTEILLE, monsieur PIGACHE, madame COMTE, monsieur LIMONON, madame DAUJEARD, madame CHAUVET… Ils ont quitté leur restaurant… Souvenez vous celui de “Lʼenfer du décor”, dʼun coté la cuisine
de lʼautre la salle et ils sont maintenant en vacances.
Ils se retrouvent, en villégiature, au bord de lʼeau, avec dʼautres, les madame BOTTON, monsieur PECH, monsieur PLURIEL, madame CARNEIRO, madame FOUILLAND, monsieur MARGAT, madame MONIN,
madame HOUVIEZ, madame BOLVY, madame COELHO.
Ils ont fabriqué leurs cabanons, jardins ouvriers, déglingués, bancals, encombrés mais où il y a tout le confort, où cʼest équipé moderne, où il y a le
téléphone et lʼadduction. Ils y ont mis tout leur cœur, toute leur âme. Ils sont
chez eux.
Il y a aussi, en plus, la musique, lʼaccordéon de Mademoiselle FOURNIER
et la fête des majorettes et il y a pas les enfants. Ils sont bien, cʼest simple.
Pourtant il y aurait des choses à dire sur cette urbanité de bord de lʼeau,
dʼabord il y a les voisins, la promiscuité, lʼautre qui boit et celui là qui fait du
bruit avec sa chignole, le matin, de bonne heure et puis il y a les chiens, et
puis il y a la pluie.
Il y a lʼhumidité qui les oblige à vivre sur des palettes, caillebottis récupérés.
Il y a les mots qui ne veulent pas sortir, il y a les dérangements du corps,
les maux, la soif. Il y a les bêtes. Il y a les objets les plus simples qui se défendent, qui tracassent, il y a la vie quoi, la leur, la notre ?
Ils sont bien, ils nʼarrêtent pas de vous le dire, alors ?
La compagnie du Pendart, compagnie de la MJC de lʼHéritan à Mâcon, a
décidé pour 2013 de retrouver avec bonheur les personnages inspirés par
le travail de Jérôme DESCHAMPS et Macha MAKAÏEV, la famille DESCHIENS quʼils avaient incarnés dans « lʼenfer du décor » en 2007.
Nous avons une grande tendresse pour ces personnages drôles dʼune sincérité à toutes épreuves, confrontés aux difficultés de vivre. Mais nous
avons aussi un grand plaisir jubilatoire à nous retrouver dans des situations
théâtrales cocasses, aussi hilarantes les unes que les autres. Et quel plaisir pour le comédien, pour le public, quand au détour dʼune réplique qui se
bloque, dʼun rire qui transporte, naît un moment de grâce, de grande naïveté, de poésie pure.


Aperçu du document Pendartweb.pdf - page 1/1




Télécharger le fichier (PDF)


Pendartweb.pdf (PDF, 287 Ko)

Télécharger
Formats alternatifs: ZIP



Documents similaires


pendartweb
journalcommunen4
dossier de presse mars
dpinvitation2
scenar multi
spectacles 2010 2011 fol87

Sur le même sujet..