Mérites de AICHA .pdf


Nom original: Mérites de AICHA.pdfAuteur: mumu

Ce document au format PDF 1.5 a été généré par Microsoft® Office Word 2007, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 15/07/2013 à 23:01, depuis l'adresse IP 81.243.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 883 fois.
Taille du document: 114 Ko (4 pages).
Confidentialité: fichier public


Aperçu du document


Mérites de 'Aïcha qu'Allâh soit satisfait d'elle
D'après 'Aïcha qu'Allâh soit satisfait d'elle, l'Envoyé d'Allâh Sallâ L-Lâhû Alayhi wa Salama dit
:
On me te montra en songe trois fois.
Un ange me t'amena enveloppée dans une pièce en soie, en me disant :
"Voilà ta femme", je découvris ton visage et je ne trouvai autre que toi.
Je dis alors : "Si c'est prédestiné par Allâh, qu'Il me l'accomplisse".
Dans le Sahih de Mouslim 4468.
D'après 'Aïcha qu'Allâh soit satisfait d'elle :
L'Envoyé d'Allâh Sallâ L-Lâhû Alayhi wa Salam me dit :
"Je reconnais quand tu es satisfaite de moi et quand tu es irritée contre moi".
- "Et comment reconnais-tu cela?", lui demandai-je.
- "Quand tu es satisfaite de moi, me répondit-il, tu dis :
"Non j'en jure par le Seigneur de Muhammad" et quand tu es irritée contre moi :
"Non j'en jure par le Seigneur d' Abraham ('Ibrâhîm)".
- "C'est vrai, repris-je, par Allâh! ô Envoyé d'Allâh, en fait je ne peux renoncer qu'à prononcer
ton nom".
Dans le Sahih de Mouslim 4469.
'Aïcha qu'Allâh soit satisfait d'elle a dit qu'elle jouait à la poupée chez l'Envoyé d'Allâh Sallâ
L-Lâhû Alayhi wa Salam.
Elle a ajouté :
"j'avais des amies qui venaient jouer avec moi.
Quand l'Envoyé d'Allâh Sallâ L-Lâhû Alayhi wa Salam entrait, elles se cachaient de lui par
timidité et l'Envoyé d'Allâh Sallâ L-Lâhû Alayhi wa Salam envoyait quelqu'un les chercher pour
continuer à jouer avec moi".
Dans le Sahih de Mouslim 4470.

D'après 'Aïcha qu'Allâh soit satisfait d'elle :
Les Musulmans connaissaient la prédilection que donnait l'Envoyé d'Allâh Sallâ L-Lâhû Alayhi wa
Salam à 'Aïcha; aussi, lorsque l'un d'eux avait un cadeau à lui offrir, et pour gagner sa
satisfaction, il attendait que le Prophète Sallâ L-Lâhû Alayhi wa Salam fut dans l'appartement
de 'Aïcha et alors, il envoyait le porteur du cadeau le trouver chez elle.
Dans le Sahih de Mouslim 4471.
Récit de 'Aïcha qu'Allâh soit satisfait d'elle, la femme du Prophète Sallâ L-Lâhû Alayhi wa
Salam:
Les femmes du Prophète Sallâ L-Lâhû Alayhi wa Salam mandèrent Fâtima, la fille de l'Envoyé
d'Allâh Sallâ L-Lâhû Alayhi wa Salam et la dépêchèrent auprès de lui .
Elle demanda l'autorisation d'entrer chez lui, pendant qu'il était allongé sur le côté avec moi,
sur ma couverture de laine.
Quand il lui permit d'entrer, elle dit : "Ô Envoyé d'Allâh , tes femmes te demandent, en te
conjurant par Allâh, d'être impartial et de ne pas favoriser la fille de Abou Quhâfa".
Alors que moi ('Aïcha), je gardais le silence.
Fâtima parla à l'Envoyé d'Allâh Sallâ L-Lâhû Alayhi wa Salam qui lui répondit :
"Ma chère fille, n'aimes-tu donc pas ce que j'aime moi-même?".
- "Si", répliqua-t-elle.
- "Aime donc celle-ci", répliqua-t-il.
Ayant entendu ceci de l'Envoyé d'Allâh Sallâ L-Lâhû Alayhi wa Salam, Fâtima se leva et
retourna auprès des femmes de l'Envoyé d'Allâh Sallâ L-Lâhû Alayhi wa Salam et leur fit part
de ce qu'elle avait dit et de la réponse de l'Envoyé d'Allâh Sallâ L-Lâhû Alayhi wa Salam.
Celles-ci lui répondirent :
"A vrai dire, nous trouvons que ta démarche n'a servi à rien".
Puis elles, lui demandèrent de faire une nouvelle démarche auprès de l'Envoyé d'Allâh Sallâ LLâhû Alayhi wa Salam et de lui dire :
"Tes femmes te demandent en te conjurant par Allâh d'être impartial et de ne pas favoriser la
fille de Abou Quhâfa". Mais Fâtima refusa.
'Aïcha poursuivit : Les femmes du Prophète Sallâ L-Lâhû Alayhi wa Salam envoyèrent ensuite
Zaynab bint Jahch, la femme du Prophète Sallâ L-Lâhû Alayhi wa Salam qui était de toutes les
femmes du Prophète celle qui me contrebalançait dans l'estime de l'Envoyé d'Allâh Sallâ L-Lâhû
Alayhi wa Salam.
Je n'ai jamais vu dans la religion une femme meilleure que Zaynab : plus pieuse, plus véridique,
plus attachée à ses liens du sang, plus généreuse à faire l'aumône et se donnant corps et âme
dans toute oeuvre charitable, en vue de se rapprocher de plus en plus d'Allâh le Très-Haut.
Mais, vite elle se fâche, vite elle se calme.
Elle alla trouver l'Envoyé d'Allâh Sallâ L-Lâhû Alayhi wa Salam et pendant qu'il était avec
'Aïcha, enveloppé dans sa couverture de laine, dans l'état dans lequel Fâtima l'avait déjà trouvé,
l'Envoyé d'Allâh Sallâ L-Lâhû Alayhi wa Salam lui donna l'autorisation d'entrer.
Elle lui dit d'une voix forte :
"Ô Envoyé d'Allâh Sallâ L-Lâhû Alayhi wa Salam, tes femmes te demandent en te conjurant par

Allâh d'être impartial et de ne pas favoriser la fille de Abou Quhâfa".
Elle éleva la voix au point que 'Aïcha, qui était là assise, l'entendit dire du mal d'elle.
Alors 'Aïcha dévisagea indiscrètement l'Envoyé d'Allâh Sallâ L-Lâhû Alayhi wa Salam afin de
voir s'il lui permettrait de parler à son tour.
'Aïcha prit, en effet, la parole et répliqua à Zaynab jusqu'à ce qu'elle l'eut réduite au silence.
A ce moment, l'Envoyé d'Allâh Sallâ L-Lâhû Alayhi wa Salam regarda 'Aïcha et dit en souriant :
"Elle est bien la fille de Abou Bakr".
Dans le Sahih de Mouslim 4472.
D'après 'Aïcha qu'Allâh soit satisfait d'elle, au cours de la maladie à la suite de
laquelle il mourut, l'Envoyé d'Allâh Sallâ L-Lâhû Alayhi wa Salam disait :
"Où serai-je aujourd'hui?", "Où serai-je demain?";
trouvant loin le jour consacré à 'Aïcha. 'Aïcha a ajouté :
"Quand arriva le jour qu'il m'avait consacré, il rendit le dernier soupir, la tête placée entre mon
cou et ma poitrine".
Dans le Sahih de Mouslim 4473.
D'après 'Aïcha qu'Allâh soit satisfait d'elle, quand l'Envoyé d'Allâh Sallâ L-Lâhû Alayhi wa
Salam devait partir en expédition, il fit tirer au sort entre ses femmes.
(Cette fois), le sort désigna 'Aïcha et Hafsa.
Elles partirent donc toutes deux avec lui.
Or, dès que la nuit tombait, l'Envoyé d'Allâh Sallâ L-Lâhû Alayhi wa Salam faisait route avec
'Aïcha pour causer avec elle.
- "Voudrais-tu, dit Hafsa à 'Aïcha, monter cette nuit sur mon chameau, tandis que moi je
monterai sur le tien, nous verrons toi et moi ce qui arrivera?".
- "J'accepte", répondit 'Aïcha.
Puis, 'Aïcha monta sur le chameau de Hafsa et Hafsa monta sur le chameau de 'Aïcha, l'Envoyé
d'Allâh Sallâ L-Lâhû Alayhi wa Salam vint vers le chameau de 'Aïcha qui portait en effet Hafsa.
Il salua et fit route avec elle jusqu'à l'étape.
L'ayant manqué, 'Aïcha fut prise de jalousie.
Quand on arriva à l'étape, 'Aïcha, mettant son pied dans l'Idhkhir (plante aromatique), s'écria :
"Seigneur, fais qu'un scorpion ou un serpent me pique, car je ne puis rien dire à ton Envoyé (pour
me justifier)".
Dans le Sahih de Mouslim 4477.
Anas Ibn Mâlik qu'Allâh l'agrée) a dit :
J'ai entendu l'Envoyé d'Allâh Sallâ L-Lâhû Alayhi wa Salam dire :
"La supériorité de 'Aïcha sur les femmes est comme celle du tharîd (plat composé de viande et
du pain) sur tous les autres mets".
Dans le Sahih de Mouslim 4478.
D'après 'Aïcha qu'Allâh soit satisfait d'elle, le Prophète Sallâ L-Lâhû Alayhi wa Salam lui dit :
"Ô 'Aïcha! Voici Gabriel qui te salue".

- "Et, répondit-elle, que sur lui soient la paix et la Miséricorde divines".
Dans le Sahih de Mouslim 4479.


Mérites de AICHA.pdf - page 1/4


Mérites de AICHA.pdf - page 2/4


Mérites de AICHA.pdf - page 3/4

Mérites de AICHA.pdf - page 4/4


Télécharger le fichier (PDF)


Mérites de AICHA.pdf (PDF, 114 Ko)

Télécharger
Formats alternatifs: ZIP



Documents similaires


merites de aicha
merites de khadeja
le lavage al ghusl
le hijab le jilbab
obligation voile integrale en islam
toi qui pretend que la pratique du siwak

Sur le même sujet..