Sourate 24 An Nûr .pdf


Aperçu du fichier PDF sourate-24-an-nur.pdf

Page 1 2 3 45678




Aperçu texte


verset concernant la lapidation, lui dit: «Messager de Dieu, écris pour
moi le veret de la lapidation». Le Prophète -qu’Allah le bénisse et le
salue- lui répondit: «je ne puis le faire pour le moment».
Tout cela dénote que le verset concernant la lapidation existait
dans le Coran, mais sa récitation fut abrogée et n’en resta que son
exécution. Dieu est le plus savant.
On trouve dans la tradition et les récits divers que le Prophète qu’Allah le bénisse et le salue- avait ordonné de lapider Ma'ez et la
femme Ghamidiah, sans administrer les cent coups de fouet avant la
lapidation. Et les ulémas, dans la majorité, de conclure: La personne
mariée qui commet l’adultère doit subir cent coups de fouet selon le
verset et la lapidation d’après la sunna. L’imam Ahmed et les auteurs
des Sunan ont rapporté, d’après Oubada Ben As-Samet, que le
Messager de Dieu -qu’Allah le bénisse et le salue- a dit: «Retenez ce
que je vais dire (deux fois): Dieu nous impose cette issue à tout
fornicateur: Cent coups de fouet et un an d’exil à appliquer au
célibataire, et cent coups de fouet et la lapidation pour les mariées».
« N e vo u s la iss e z p a s ap ito y er par e u x . C a r, c ’e s t là une p rescrip tion

Pour appliquer cette peine, on ne doit donc pas être pris par
aucune pitié, sans user d’aucune indulgence envers eux, étant donné
que l’homme de par sa nature, penche vers la pitié et Ta clémence.
Même ceux qui sont au pouvoir doivent observer catégoriquement
cette sentence. Il est dit dans un hadith: «Une peine prescrite
appliquée sur terre vaut mieux à ses habitants que de recevoir une
pluie continue durant quarante jours».

d ’A lla h » .

D’autres ont interprété ce verset autrem ent. Ils ont dit: «N’appliquez pas la peine avec brutalité en frappant avec violence». A
ce propos Oubaïdallah Ben Abdullah ben Omar raconte: «Une esclave
appartenant à Omar a commis l’adultère. Omar la frappa aux pieds- et
je crois, a dit le rapporteur et au dos aussi: Je lui dis: « n e v o u s la iss ez
p a s a p ito yer par e u x » . Omar répliqua: «Fils, as-tu remarqué que j’ai eu
pitié envers elle, non, mais sache que Dieu ne m’a pas ordonné de la
tuer ni la frapper à la tête, et pourtant je n’ai pas été indulgent envers
elle».
«Si vous croyez en lui et au jour dernier»C’est à dire: Si vous êtes
428