sechoir solaire manualeicaro2004 .pdf


Aperçu du fichier PDF sechoir-solaire-manualeicaro2004.pdf - page 2/41

Page 1 234 ... 41



Aperçu du document


PREAMBULE
On sait aujourd’hui que la disponibilité de produits alimentaires représente dans certains
pays un problème d’importance capitale. Cela peut être facilement constaté lorsqu’on visite
n’importe quel marché sahélien peu de temps après la saison des récoltes; on s’aperçoit
alors du manque ou même de l’absence de certaines produits et, quand ceux-ci sont
disponibles, de leur mauvaise qualité de conservation.
Cette situation représente un problème pour la sécurité alimentaire et se répercute
négativement au plan économique local et mondial.
La stricte corrélation qui existe entre les périodes climatiques subtropicales et la production
agricole sont à l’origine de cette situation. La saison des pluies a une durée comprise entre
90 et 120 jours selon les années. Il convient de rappeler que des saisons d’une durée
inférieure à 75 jours n’ont pas de signification pratique sur le plan agronomique.
C’est durant la saison humide que l’on cultive la quasi totalité des produits alimentaires
agricoles destinés à la population locale. Dès la mi août on trouve les denrées sur les
marchés à des prix abordables pour la population locale, mais cela durant un laps de temps
trop court, insuffisant pour couvrir les besoins globaux annuels. La situation est aggravée
par la progressive diminution des pluies avec toutes les conséquences qui en dérivent,
voire, certaines années, le manque total de précipitations et donc de production agricole. A
cela s’ajoute l’absence de structures de transformation et de conservation de la production
à une échelle dépassant l’exploitation individuelle, le tout lié aux difficultés de communication
et donc de commercialisation entre les différentes régions.
Le développement souhaité des cultures de contre saison, c’est à dire de cultures obtenues
en saison sèche avec l’irrigation, qui est effectuée avec l’eau qui est extraite et soulevée
des puits, pose les mêmes problèmes, avec des quantités produites qui tendent à
augmenter mais sur un laps de temps très court, ce qui requiert encore une fois la
transformation et la conservation de la production pour accroître la disponibilité sur des
périodes plus importantes.
Actuellement les végétaux et les fruits (et aussi, particulièrement au Niger, la viande sous
forme de kilichi) sont séchés en plein air au soleil sans aucune protection contre les
polluants externes (insectes, poussières, etc.). Il en résulte une qualité médiocre sinon
mauvaise, une piètre conservation dans le temps et des pertes très importantes.
Cela démontre l’importance des études sur le séchage solaire pour parvenir à proposer des
séchoirs qui puissent assurer une continuité dans la disponibilité de produits alimentaires de
qualité, voire une certaine baisse des prix par une disponibilité plus importante dans le
temps. Le séchage des produits agricoles représente donc une réponse valide au problème
de la production saisonnière qui crée des excès dans certains périodes de l’année et des
carences dans les autres.
C’est dans ce cadre que s’est développée la collaboration entre le Dipartimento di

2


Ce fichier a été mis en ligne par un utilisateur du site. Identifiant unique du document: 00186750.
⚠️  Signaler un contenu illicite
Pour plus d'informations sur notre politique de lutte contre la diffusion illicite de contenus protégés par droit d'auteur, consultez notre page dédiée.