Les dialogues des tontons flingueurs.pdf


Aperçu du fichier PDF les-dialogues-des-tontons-flingueurs.pdf - page 4/76

Page 1 2 3 45676


Aperçu texte


on va tout lui prendre. Je l’avais faite élever chez les sœurs, apprendre l’anglais enfin ... Tout. Résultat
: elle finira au tapin, et ce sera de ta faute, t’entends ? Ce sera de ta faute.

M. Fernand
Ecoute, arrête un peu hein ? Depuis plus de vingt piges que je te connais, je te l’ai vu
faire cent fois ton guignol alors hein ? Et à propos de tout : de cigarettes, de came, de nanas, ça
toujours été ton truc à toi. Et une fois je t’ai même vu chialer, alors tu vas pas me servir ça à moi non ?
Louis Si ! Ben, tu te rends pas compte, saligaud, qu’elle va perdre son père, Patricia ; que je vais
mourir ?
M. Fernand
J’te connais, t’en est capable. Voilà dix ans que t’es barré, tu reviens et je laisse tout
tomber pour te voir et c’est pour entendre ça ? Et moi comme une pomme ....

Toc toc toc

M. Fernand

Entrez !

Louis Ben dis donc Théo, t’aurais pu monter tout seul ?

Théo

Si cette présence doit vous donner de la fièvre...

Louis Oui, chez moi quand les hommes parlent, les gonzesses se taillent.

L’ami de Théo Je t’attends en bas, à tout de suite...