Les dialogues des tontons flingueurs.pdf


Aperçu du fichier PDF les-dialogues-des-tontons-flingueurs.pdf - page 6/76

Page 1...4 5 67876


Aperçu texte


Louis D’ici... On voit ... que le ciel ! Mais je m’en fous du ciel ... J’y serai un petit homme. Moi ce
qui m’intéresse ... C’est la rue. Et ils m’ont filé directement de l’avion dans l’ambulance ... J’ai rien pu
voir. Ça a du drôlement changé hein ?

M. Fernand

Tu sais, pas tellement quoi !

Louis Raconte quand même !

M. Fernand
Et ben ... C’est un petit matin comme tu les aime ... Comme on les aimait quoi ... Les
fille sortent du Lido, tiens ! Pareil qu’avant. Tu te souviens? C’est à c’t’heure-là qu’on emballait.

Dans le bowling

M. Fernand

Si un jour on m’avait dit qu’il mourrait dans son lit celui-là ?

Thibault
Das Leben eines Mannes, zwischen Himmel und Erde, vergeht wie der Sprung eines
jungen weissen Pferdes über einen Graben : ein Blitz... pfft, es ist vorbei... (La vie d’un homme, entre
ciel et terre, passe comme le bond d’un poulain blanc au-dessus d’un fossé : un éclair... pfft... c’est
fini...). (Chine, IVe siècle avant Jésus-Christ).

Henri On est ... On vit ... On trépasse ...c’est comme ça pour tout le monde.