La Cité des Ténèbres T1 La Coupe Mortelle.pdf


Aperçu du fichier PDF la-cite-des-tenebres-t1-la-coupe-mortelle.pdf

Page 1 2 3 456346




Aperçu texte


1
ChARiVARi



Tu plaisantes ! dit le videur en croisant les bras sur son torse massif.
Il baissa les yeux vers le garçon au sweat-shirt rouge et secoua sa tête rasée :

Tu ne vas pas entrer avec ce machin.
La cinquantaine d'adolescents qui patientaient en file indienne devant le
Charivari tendirent l'oreille. L’attente était longue avant d'entrer dans le club,
surtout le dimanche, et, en général, il ne se passait pas grand-chose dans la file. Les
videurs étaient du genre coriace et ne rataient pas ceux qui avaient l'air de chercher
la bagarre. Comme tous les autres, Clary Fray, quinze ans, qui était venue avec son
meilleur ami, Simon, se pencha pour mieux entendre dans l’espoir qu'un peu
d'action surviendrait.


Le gamin brandit l'objet en question au-dessus de sa tête. On aurait dit un pieu
en bois, très pointu :


Allez ! Ça fait partie du costume.
Le videur leva un sourcil :

Ah bon ? Et tu es déguisé en quoi ?
Le gamin sourit. « Il est plutôt banal, pour le Charivari », songea Clary. Ses
cheveux teints en bleu électrique se dressaient sur sa tête comme les tentacules d'un
poulpe effarouché, mais son visage n'arborait aucun tatouage ni piercing
sophistiqué.




En chasseur de vampires.
Il tordit le pieu comme un brin d'herbe dans sa main :

C'est du caoutchouc. Vous voyez ?
Il avait de grands yeux d'un vert trop limpide : ils étaient de la couleur de
l'antigel et de l'herbe au printemps. « Des verres de contact, probablement », pensa
Clary. Le videur haussa les épaules :




C'est bon, passe.