40 SOURATE DU CROYANT.pdf


Aperçu du fichier PDF 40-sourate-du-croyant.pdf - page 40/40

Page 1...38 39 40



Aperçu texte


profite pas. Telle est la règle d’Allah à l’égard des générations révolues.
Ainsi périssent les incrédules. (85).
Dieu parie des peuples passés qui ont subi le châtiment céleste
malgré leurs richesses, leur puissance et leur nombre. Tout cela n’a pu
les préserver de ce châtiment. Car leurs Prophètes sont venus vers
eux avec lés signes clairs, les preuves évidentes et les miracles, mais
ils n’en ont pas tenu compte, plutôt ils se sont armés de leur science
croyant que tout ce que les Prophètes leur ont apporté n’égalait pas
leurs connaissances. D’après Moujahed, ils auraient dit: notre science
dépasse la leur, et nous ne serons ni ressuscités ni châtiés. Ils furent
enveloppés par ce dont ils se moquaient.

«A l’approche de notre châtiment» et la réalisation des menaces de
Dieu, «ils s’écrièrent: Nous croyons en Allah seul et désavouons les idoles
que nous lui avons associées» Mais c’était trop tard! car dans de telles
circonstances ils ne purent être relevés de leur chute et leurs excuses
acceptées. Leur cas est pareil à celui de Pharaon qui a déclaré lors de
sa noyade: «Je crois qu’il n’y a d’autre Allah que celui qu’adorent les fils
d’Israël. Je me soumis» [Coran X, 90]. Dieu n’a pas accepté sa
conversion ce jour-là, mais plutôt II a secouru Son Prophète -paix sur
lui- et a exaucé sa supplication.
«Mais la foi acquise en présence du châtiment ne profite pas. Telle a
été la règle d’Allah à l’égard des générations révolues» qui consisté^ à
n’accepter le repentir de celui qui ne revient à Dieu qu’en présence du
châtiment. Il est dit dans un hadith: «Dieu accepte le repentir de
l’homme tant qu’il n’a pas râlé». Les incrédules se retrouvèrent perdus

476