47 SOURATE DE MOHAMED.pdf


Aperçu du fichier PDF 47-sourate-de-mohamed.pdf

Page 1 2 3 45621




Aperçu texte


prisonniers de Badr. Ach-Chafé‘i a ajouté à cela le droit de rendre le
prisonnier à l’esclavage.
Et ceci continue jusqu’à ce que cesse la guerre ou comme a dit
Moujahed: Jusqu’à la descente de Jésus -que la paix soit sur lui- sur
terre à la fin des temps, en se basant sur un hadith prophétique qui
dit: «Un groupe de ma communauté ne cessera de triompher par la
vérité jusqu’à ce que le dernier ¿’entre eux tuera l’Antéhchrist».
D’autres ont dit: Jusqu’à ce qu’il n’y aura plus du polythéisme, en
se référant aux dires de Dieu:

«Combattez-les jusqu’à ce que vous ayez
étouffé la guerre civile et qu’il n’y ait plus qu’une religion, celle d’Allah» [Coran VIII, 39].
Si Dieu voulait, Il se vengerait d’eux Lui-même en leur infligeant
Son châtiment
en
vous imposant le Jihad, la lutte dans son sentier qui sera une sorte
d’épreuve en montrant la sagesse qui émane de cette obligation quand
Il a dit:
[Coran III,
142],

«mais II tient à vous éprouver les uns par les autres»

«Avez-vous caressé l’illusion d’entrer au Paradis sans qu’Allah
distingue entre ceux qui le servent et persistent dans sa voie?»
Dieu ordonne les croyants à combattre les incrédules. Il a dit:

«Combattez-les. Allah les châtiera par vos mains. Il les humiliera, vous
donnera la victoire sur eux et apaisera les cœurs des croyants» [Coran IX,
14]. Et comme le combat expose un grand nombre à la mort, Il les
promet en disant:
Les
bonnes œuvres des croyants tués dans la voie de Dieu, seront
multipliées. A cet égard Al-Miqdam Ben Ma‘d Yakreb Al-Kindi rapporte
que le Messager de Dieu -qu’Allah le bénisse et le salue- a dit:

«Allah ne laissera pas leurs actes sans récompense»

«Le
martyr jouit de six faveurs auprès de Dieu: l’absoudre dès que la première
goutte de son sang coule, lui montrer sa place au Paradis, lui accorder la
parure de la foi, le marier d’avec les houris aux grands yeux, le préserver
contre le tourment de la tombe, l’assurer au jour de la grande frayeur, lui
mettre sur la tête la couronne du respect incrustée de perles et de rubis
dont chacun vaut mieux que le bas monde et ce qu’il contient, lui donner en
mariage soixante-douze houris et accepter son intercession en faveur de

628