DiffusionSFSE Sallesetal IRSTEA EPOC .pdf



Nom original: DiffusionSFSE-Sallesetal-IRSTEA_EPOC.pdfTitre: Présentation PowerPointAuteur: Denis S

Ce document au format PDF 1.5 a été généré par Microsoft® Office PowerPoint® 2007, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 27/09/2013 à 19:47, depuis l'adresse IP 212.195.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 498 fois.
Taille du document: 1.3 Mo (18 pages).
Confidentialité: fichier public


Aperçu du document


L’argent (Ag, nanoAg) comme contaminant
émergent dans les milieux aquatiques:
Interprétation scientifique, représentations sociales
et gouvernance des risques

Auteurs: Salles D, Roumezi A, Lanceleur L, Schäfer J., Chiffoleau
JF, Auger D, Blanc J., Petit J, Coynel A.
1

120

100

Ag mesurée

80
60

40

Avant années 90…

…Années 90…

2009

2007

2005

2003

2001

1999

1997

1995

1993

1991

1989

1987

1985

1981

1979

0

1983

Ag Decazeville

20

140
120
100
80
60
40
20
0

Ventes de films photographiques
En France (millions)

Huîtres de l’estuaire de la
Gironde
Ag mg/kg, ps

Enregistrement historique d’argent dans les huitres de la Gironde
La biosurveillance (RNO/ROCCH) a mis en évidence la succession historique des sources en Ag

…Depuis 2005

?
www.science-et-vie.net/glossaire-appareil-photographique-1423.html

Ag provenant du bassin
industriel de Decazeville
(Aveyron)

Ventes de films
photographiques
France (millions)

2
Lanceleur et al. 2011. Long-term records of cadmium and silver contamination in sediments and oysters from the Gironde fluvial-estuarine
continuum – Evidence of changing silver sources. Chemosphere

Aucune norme de consommation en France - risque sanitaire?
Moules (Mytilus edulis &
Mytilus galloprovincialis)

70
60

Huîtres (Crassostrea gigas)

50
40
30

Rade de Brest

Baie de
Marennes
Oléron
Estuaire de la
Loire

Nbre huîtres (n°2)/j
selon norme E.U :
Homme Femme
6
4

Golfe du
Morbihan

20
Estuaire de
la Seine

10

18

13

71

61

51

41

31

21

11

0

1

Ag mg kg-1 ps

Estuaire de la
Gironde

Chiffoleau et al. 2005.
Distribution of silver in mussels and oysters along the French coasts: Data from the national monitoring program

3

Travaux en cours :

Quelles formes d’argent dans l’environnement ?
Quel impact sur les organismes estuariens ?

Exemple des huîtres (observation microscopique de coupes semi-fines de la glande digestive) :

Huître saine (Urdaibai)

Huître contaminée (Gironde)

L
L

Epithélium réduit (), lumière (L) importante
Nombre de tubules inférieur
Efficacité digestive réduite

4 Research
Lanceleur et al. 2012. Silver contamination in the Gironde fluvial-estuarine continuum, historical record and perspectives. Ecotoxicology
and Innovation Centre, University of Plymouth; 13 July 2012, Plymouth, UK

Questionnement
1. Questions de départ :
→ Observation d’un accroissement de la présence d’argent dans les milieux aquatiques.
→ Usages croissants de NanoAg pour des Innovations industrielles= capacités biocides
→ Risques potentiels pour l’environnement et pour la santé ?
→ Fortes incertitudes de ces risques induits par les nouvelles formes d’Ag due à des
données (éco)toxicologiques insuffisantes.

2.

Une enquête pluridisciplinaire : « faire un pas de côté… »

→ Sciences Biophysiques : Caractériser la réalité tangible de la présence et de l’impact du
contaminant Ag.
Formes: « classiques » (forme Ag dissous: ions, colloïdale. Début du XXème siècle)
« émergentes » (forme nanoAg manufacturées. Depuis quelques décennies)

→ L’étude sociologique analyse la construction sociale du risque et des modes de
gouvernance du risque Ag/nanoAg.
5

Usages de nanoAg dans la vie quotidienne…

6

Les propriétés des Nanoparticules
Le nanomètre visualisé par rapport au mètre
Ballon ↔ Terre

Atome ↔ Pomme

7

Sources potentielles de Ag dans l’estuaire de la Gironde

?
Autres sources
8

2. Représentations et construction sociale du risque Ag
Problématique :.
→ Ag Contaminant émergent? « Bruit » / « Signal faible » : détection précoce
d’éléments nouveaux , en amont? ou point de départ d’une alerte?
→ Enquête sociologique exploratoire :
- Questionner un processus émergent de construction d’un risque
environnemental & sanitaire de Ag
→ Approche par la sociologie de l’alerte et du risque, sociologie de l’expertise et des
normes, sociologie de l’action publique /
→ Réflexivité sur la caractère performatif de l’enquête sociologique : révélateur du
problème Ag
Hypothèses les représentations d’acteurs liés à utilisation Ag et gestion des risques :
1. Différentes constructions sociales du risque environnemental & sanitaire selon le
statut de recherche scientifique, d’usage, de contrôle, de veille, d’évaluation, de
gestion…
2. Divers processus de (re)connaissance d’un risque sanitaire / environnemental Ag
9

Méthodologie
Analyse documentaire, textes juridiques, analyse des controverses Ag sur le
web
Enquête par entretiens semi-directifs / Différentes catégories d’ acteurs
- Scientifiques : Laboratoires de recherche universitaires (CNRS, Université…)
- Experts : Agences et comité d’experts d’évaluation des risques (ANSES…)
- Gestionnaires de l’eau (Exploitants de stations d’épuration, Agence de l’eau)
- Administration santé et environnement (ARS, DREAL)
- Industriels utilisateurs NanoAg (Entreprise textile, Agriculture / difficultés d’accès
aux industriels (électroménager, hygiène corporelle, alimentaire…)
- Associations de défense de l’environnement (Associations locales et analyse web
au niveau national et international…)

10

2 principaux résultats

1.

Problèmes définitionnels et cognitifs

2.

Traduction des signaux faibles: Processus de mise en visibilité du
problème du contaminant argent.

3.

Typologie de la construction du risque argent
Élaboration de 4 types de logiques de construction du risque

4.

Gouvernance des risques Ag/nanoAg

11

1. Problèmes définitionnels et cognitifs
→ Ag /nanoAg de quoi parle-t-on?
Ag comme biocide / forme nanoparticulaire Ag / Encadrement normatif
nanoparticules
→ Définition variable d’un contaminant émergent :
- usages croissants / présence nouvelle dans les milieux / mise en visibilité du
problème /
interprétation du phénomène / mise sur l’agenda politique
→ Incertitudes et controverses sur les sources, sur les quantités nanoAg produites et mise
sur marché par les industriels / Réglementation non stabilisée
→ Discussions sur bénéfices >/< coût/risque.

→ Références mobilisées : raisonnement par comparaison/analogie avec des
contaminants passés ou actuels (cadmium, résidus médicamenteux..)

12

2. Typologie de la construction du risque Ag
→ Synthèses des arguments mobilisés pour la construction du risque :
1. Dispositifs normatifs : Risque jugé ± fort en référence aux dispositifs
normatifs d’encadrement de Ag/nanAg en vigueur/à venir.
2.

Applications technologiques et procédés techniques :
→ Applications technologiques jugées ± contestées
→ Risques +/- contaminations potentielles engendrées
nanotechnologies.

par

les

3.

Risques environnementaux : Présence ± croissante dans les milieux et
risques environnementaux.

4.

Risques sanitaires : Jugement sur +/- risque exposition humaine et risques
sanitaires

5.

Mise en visibilité des arguments dans l’espace public : ± importante au
travers des avancées scientifiques, veilles expertises, vigilances citoyennes,
choix industriels.

6.

Forme Argent : Différence d’appréciation du risque selon les formes : Ag
/nanoAg /ions /biocide

7.

Principe de précaution ± mobilisé.

→ 4 Modèles Types:

1-Normatif
3-Vigilance civique

2-Veille scientifique
4-Marchand

13

Typologie des
argumentations

Risque Fort ++ / +

Risque limité --/-

ARGUMENTS

potentiel

Argument non
mobilisé

4 TYPES
Marchand

Veille scientifique

Vigilance civique

Normatif

(Science / expertise)

(ONGE)

(Gestion)

(industrieAgriculture)

Dispositifs normatifs

+

++

-?

-

Applications
technologiques

+

++

?

--

Risques environnementaux

++

+

__

?

Risques sanitaires

+

++

-

Mise en visibilité

+

+

--

Formes Argent

++

Principe de précaution

---

++

14

Conclusion : Enseignements de la typologie
– Convergence des arguments entre modèles « veille scientifique » et « vigilance
civique » vs modèle marchand et modèle normatif
– Cloisonnement entre acteurs scientifiques et acteurs associatifs
→ Stratégie des laboratoires scientifiques : Structuration d’un champ
de recherche « émergent » au niveau international
→ Stratégie argumentative en structuration dans le champ associatif : dénonciation
des usages manufacturés nanoAg/ principe de précaution

– Contaminant émergent Ag (idem RM) : inscrit dans la « file d’attente » des
préoccupations gestionnaires locaux santé / environnement

15

Conclusion : Enseignements de la typologie
– Processus d’interconnaissance en cours de construction / Coopération à visée de
démonstration du risque +/- Ag/nanoAg
• Scientifiques / Gestionnaires /Agences / Industriels
– Facteurs locaux d’une attention Ag ?
• Reprise de l’exploitation ostréicole dans l’estuaire de la Gironde? Protection contre la grêle, Agenda 21
CHU Bordeaux…
• Pas de médiatisation

– Mise en relation problématique locale avec les évolutions des réglementations et
normes aux niveaux national et européen.

16

Conclusion : Quelle gouvernance du risque Ag ?
Montée en puissance de formes d’encadrement nanoAg
→ Evolution du règlement REACH : « Déclaration annuelle obligatoire des
nanomatériaux » de 1 tonne → 100 grammes en 2013 (Anses)

→ Anses: - Nouveau groupe d’experts sur nanomatériaux pour état des lieux annuel
- Elaboration méthodologie d'évaluation des risques spécifique aux nano

→ Application « règlement biocide » (vote 10 mai 2012, débute 1er septembre 2013 pour
une première série de substances actives (en 2020 pour autres substances)
Dispositif d’étiquetage des nanomatériaux biocides avec mention des risques
spécifiques
→ Expertises (eco)toxicologiques en cours d’approfondissement → Saisie comité européen
Scenihr (Scientific Committee on Emerging and Newly Identified Health Risks)/ Réponse fin
2012

17

Merci de votre attention

18


Aperçu du document DiffusionSFSE-Sallesetal-IRSTEA_EPOC.pdf - page 1/18
 
DiffusionSFSE-Sallesetal-IRSTEA_EPOC.pdf - page 3/18
DiffusionSFSE-Sallesetal-IRSTEA_EPOC.pdf - page 4/18
DiffusionSFSE-Sallesetal-IRSTEA_EPOC.pdf - page 5/18
DiffusionSFSE-Sallesetal-IRSTEA_EPOC.pdf - page 6/18
 




Télécharger le fichier (PDF)


Télécharger
Formats alternatifs: ZIP



Documents similaires


diffusionsfse sallesetal irstea epoc
lps204 sentier littoral
pere
compte rendu lutte contre pollution frontignan
aeroparc macrolot parinaud contrib th leblond
bourg

🚀  Page générée en 0.011s