Génome 3 du 2 octobre 2013 (3).pdf


Aperçu du fichier PDF genome-3-du-2-octobre-2013-3.pdf

Page 1...4 5 67816




Aperçu texte


L2 Pharmacie – Sciences biologiques : génome et épigénome
02/10/2013 – Pr Gauduchon
Groupe 26 – Vi&P

N°3

A travers cet exemple, on voit que ce phénotype est conditionné par l'intervention de
gènes et de leurs produits intervenant dans une multitude de voies.
D'une manière générale, le phénotype intervient dans 3 types de voies:
- les voies du développement embryonnaire
- les voies de la biosynthèse de la mélanine
- les voies de transduction du signal qui permet à la mélanostimuline d'exercer son
rôle.
La variabilité génique influe aussi sur le phénotype. Il n'y a donc pas de déterminisme
univoque.

b) La phénylcétonurie (PCU).
Dans le cas de la PCU, on a la présence d'un allèle autosomique récessif du gène de la
phénylalanine hydroxylase.
Ce gène contrôle la transformation de la phénylalanine en tyrosine. Par conséquent, si on
ne préconise pas de régime appauvri en phénylalanine à la naissance, on accumule de la
phénylalanine suivi de la formation d'un dérivé de celle-ci : l'acide phénylpyruvique. Ce
dernier est toxique et entraîne des retards mentaux ainsi que des défauts du développement
cérébral.
L'expression de la phénylcétonurie (phénotype anormal) repose sur une série d'étapes
complexes régis en amont par des gènes spécifiques. La mutation de ces gènes mais aussi les
facteurs environnementaux peuvent moduler l'expression de la maladie. Chez certains sujets,
malgré la présence de l'allèle homozygote responsable de la maladie, le phénotype est normal.
Cela remet en cause le lien de causalité strict entre un gène mutant et le phénotype.
Il y a une multitude de lieux et de sites possibles où l'expression phénotypique peut être
modulée. Dans le cas d'une mutation de la protéine de transport de la phénylalanine provenant
des aliments, cela va se retrouver dans l'expression phénotypique. En cas de défaut ou en cas
de variation dans la synthèse du cofacteur essentiel à la phénylhydroxylase, on aura
également un impact sur l'expression de la maladie.
La barrière hémato-encéphalique plus ou moins efficace, peut conduire à des
modifications d'accès de l'acide phénylpyruvique dans le cerveau.
Des variabilités mêmes subtiles dans les phénomènes de développements cérébraux
peuvent aussi induire un impact différent de la toxicité de l'acide phénylpyruvique.
Si l'on supprime la phénylalanine de l'alimentation, on change complètement l'expression de
la pathologie.
→ Ce n'est qu'un exemple parmi d'autres de l'influence de l'environnement sur l'expression
d'un phénotype. Le rôle de l'environnement est donc essentiel dans l'expression du phénotype.

-6