AfriqueReelleNumero22.pdf


Aperçu du fichier PDF afriquereellenumero22.pdf - page 5/18

Page 1...3 4 56718



Aperçu texte


L’ÉGYPTE, UNE CRÉATION BERBÈRE ?
HENRI NÉRAC
De –15 000 à –9000 par rapport à nos jours, en raison de l’abondance des pluies équatoriales, le Nil
déborda de son lit et la vallée se vida de ses habitants. Elle fut ensuite repeuplée, notamment par des
populations berbères ou proto-berbères venant de la partie orientale du Sahara.
Vers 7000- 4000 av. JC, le climat saharien évolua du semi-aride vers
l’aride absolu, ce qui entraîna le mouvement des Berbères vers la vallée
du Nil.
Entre 3500 et 1500 av. JC l’accélération du phénomène provoqua une
nouvelle migration des Berbères sahariens vers l’Egypte, mouvement
bien documenté dans les sources
égyptiennes.
Vague après vague, les pasteurs sahariens berbères colonisèrent donc la
vallée égyptienne du Nil où ils abandonnèrent l’élevage au profit de
l’agriculture. Nous connaissons bien
ces populations grâce à leurs représentations rupestres, essentiellement les peintures du Sahara des
Eleveurs qui présentent des styles se
retrouvant dans les cultures de
l’Egypte pré-dynastique. Ceci permet
d’affirmer qu’à l’origine, de l’Atlantique au Nil, un seul monde « ethnoculturel
»
berbère
ou
proto-berbère occupait le Sahara septentrional. Cet univers berbère fut
peu à peu fragmenté par la péjoration climatique.

dans l’esprit des historiens. Ces rapprochements permettent de com-

prendre ce que fut l’apport de la
berbérité à la genèse de l’Egypte.

Après avoir été vidée de ses habitants durant plusieurs milliers d’années en raison de crues énormes du
Nil, la vallée commença à être repeuplée à partir de -8000 par des populations sahariennes confrontées à un
phénomène d’assèchement. Au nord
du Tropique du Cancer, les habitants
du Sahara étaient des proto-Berbères, donc des Blancs et au sud,
des
proto-Nilotiques
noirs.
La
connaissance de l’histoire du Sahara, donc des Berbères, est essentielle
à
la
compréhension
du
phénomène égyptien. Mais encore
faut-il ne pas avoir une vision cloisonnée de l’Afrique et être en mesure
de mettre en relation Sahara et vallée du Nil, deux champs historiques
qui, jusque-là, se tournaient le dos

L'AFRIQUE RÉELLE - N°22 - OCTOBRE 2011

PAGE 5