Fichier PDF

Partagez, hébergez et archivez facilement vos documents au format PDF

Partager un fichier Mes fichiers Boite à outils PDF Recherche Aide Contact



Fracturation explication .pdf


Nom original: Fracturation explication.pdf
Auteur: mjosses@free.fr

Ce document au format PDF 1.5 a été généré par Microsoft® Word 2010, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 03/11/2013 à 19:00, depuis l'adresse IP 92.144.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 491 fois.
Taille du document: 345 Ko (1 page).
Confidentialité: fichier public




Télécharger le fichier (PDF)









Aperçu du document


EXPLICATIONS
Pour une meilleure compréhension du texte, on expliquera les caractéristiques des deux types de
fracturation.
La première, la fracturation hydraulique
consiste à injecter un mélange d’eau (à 95%), de
sables (à 4,5%) et d’additifs chimiques (à 0,5%)
sous haute pression (de l’ordre de 300bar à
2500m de profondeur) dans des roches peu
poreuses et peu perméables afin de les
fracturer. Ce qui permet à un mélange de gaz et
d’huile piégés dans la roche de remonter vers la
surface ainsi qu’une partie de l’eau et des
addictifs injectés. Différents problèmes se pose
avec cette technique des problèmes :
d’étanchéité du puits provoquant la fuite de gaz
dans les environs du puits ; de dégagement de
méthane issu de la dégradation naturelle de la
matière organique ; de risques sismiques dû à la
fragilisation de la roches ; enfin des problèmes vis-à-vis de la consommation en eau (10 milles m3
sont nécessaire et seul environ un tiers remonte en surface et peut être traité).

La deuxième, la fracturation dite « light » correspond à la même méthode de fracturation exepté que
l’eau est remplacé par d’autres fluides comme le propane liquide, le gaz carbonique, l’hélium, etc.
Pour la fracturation au propane, cette technique est, à ce jour, la seule alternative matûre. Elle a
l’avantage de ne pas utiliser d’eau, ni d’additifs chimiques ; de plus le propane peut être recyclé à
100% suite à la remontée du gaz vers la surface. Mais cette méthode requière une attention
particulière du fait que le propane soit très inflammable et génère un risque d’explosion.
La fracturation par GPL (Gaz de Pétrole Liquéfié) repose sur le même principe que la fracturation au
propane et même risque.
La fracturation au CO2 utilise le gaz carbonique en phase « supercritique » entre le gaz et le liquide
pour fracturer la roche, or ce changement de phase est mal maîtrisé. De plus le CO2 injecté acidifie
l’eau présente en sous-sol et accélère la contamination des nappes phréatiques. Enfin trouver du
CO2 est difficiles et donc coûteux.
La fracturation électrique consiste à envoyer des ondes de chocs par le biais d’arcs électriques de
très hautes tensions, elle est testée en laboratoire, mais est peu efficace et très couteuse en énergie.
La fracturation pneumatique constiste à injecter de l’air comprimé en grande quantité pour fracturer
la roche par ondes de chocs, c’est une technique efficace mais nécessitant une très importante
quantité d’air.
La fracturation par variation thermiques consiste à fracturer la roche soit par l’injection d’eau froide
en profondeur, soit par réchauffement de la roche par des fréquences radio.
Ces dernières techniques restent en phase de recherche en laboratoire à l’heure actuelle.
Parallèlement, la technologie de fracturation hydraulique a progressé significativement ces dernières
années, permettant de réduire la consommation d’eau et de produits chimiques.


Aperçu du document Fracturation explication.pdf - page 1/1

Documents similaires


Fichier PDF fracturation explication
Fichier PDF gaz de schiste
Fichier PDF tract1b
Fichier PDF bilan toxicologie chimie gaz de schiste
Fichier PDF chapitre 1 a
Fichier PDF maturation


Sur le même sujet..