SCOPELEC PMI EI SMI 890 b .pdf



Nom original: SCOPELEC - PMI - EI-SMI-890-b.pdfTitre: GS - SCOPELEC - Orange - Multitechnique R12 -LR - PMI - EI-SMI-890-bAuteur: apauvert

Ce document au format PDF 1.4 a été généré par PDFCreator Version 1.0.1 / GPL Ghostscript 8.71, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 08/11/2013 à 17:12, depuis l'adresse IP 195.101.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 9401 fois.
Taille du document: 12.5 Mo (65 pages).
Confidentialité: fichier public

Aperçu du document


2 / 65

Sommaire

Mise à jour ............................................................................. 3
1.2 Périmètre d’application ............................................................................................................ 22

2 Système de management intégré .................................. 23
2.1 Démarche qualité ..................................................................................................................... 24
2.2 Démarche sécurité ................................................................................................................... 27
2.3 Démarche environnementale ................................................................................................... 29

3 Gestion du Système de management intégré ............... 35
3.1 Engagement de la direction ..................................................................................................... 35
3.2 Management des ressources humaines .................................................................................. 51
3.3 Management des ressouces matérielles.................................................................................. 54
3.4 Processus relatifs au clients .................................................................................................... 55
3.5 Gestion des Achats et maîtrise de la sous-traitance ................................................................ 56
3.6. Gestion de la documentation et des enregistrements ............................................................. 59
3.7 Mesure, Analyse et Amélioration ............................................................................................. 61
3.7.1 Surveillance et mesures ........................................................................................................ 61
3.7.1.1. Satisfaction du client ............................................................................................................. 61
3.7.1.2. Audit interne ......................................................................................................................... 62
3.7.1.3. Surveillance et mesure des processus .................................................................................. 62
3.7.1.4 Surveillance et mesure des prestations .................................................................................. 62

3.7.2 Maîtrise du produit non conforme ......................................................................................... 64
3.7.3 Amélioration .......................................................................................................................... 64
3.7.3.1 Action corrective .................................................................................................................... 65
3.7.3.2 Action préventive ................................................................................................................... 65

3 / 65

Mise à jour
Date

Edition

Page

Nature de la mise à jour / modifications

2012

D

Toutes

Mise à jour complête en liaison avec le Cartocible 2012-2015

2011

c

Toutes

Mise à jour complète en liaison avec le manuel de mangement intégré

2010

b

Toutes

Mise à jour complète

2008

a

Toutes

Création du plan et intégration des items SECURITE et ENVIRONNEMENT

4 / 65

Présentation du Groupe SCOPELEC
Le Groupe SCOPELEC accompagne depuis près de 40 ans la stratégie de développement des télécommunications
en France. Sa vision de long terme repose sur les valeurs de responsabilité et d’engagement dans la durée, qui
fondent la performance de l’homme au travail. Solidement ancré dans les territoires du paysage national, il a
connu depuis 10 ans une progression qui le place désormais au rang des principaux acteurs de son secteur. Fort
d’une organisation et d’un management qui ont évolué en phase avec les mutations industrielles et
technologiques de la téléphonie et de l’informatique, le Groupe SCOPELEC, avec ses 1600 salariés, atteindra en
2011 un chiffre d’affaires de 170 millions d’euros. Sa spécificité est d’associer la présence et la réactivité
territoriale, par une organisation fondée sur des PME régionales avec à leur tête des dirigeants au pouvoir
étendu, et la solidité financière et les capacités d’investissement d’un groupe de taille nationale.

Historique
La S.A. coopérative SCOPELEC est créée en 1973, à Revel, à l’est de la Haute-Garonne. L’entreprise dès ses
origines, s’est inscrite comme partenaire de France Télécom pour le déploiement des télécommunications. Elle en
a épousé, en les devançant, les évolutions successives en passant du périmètre départemental, au régional, interrégional puis dernièrement national. Pour cela, elle s’est appuyée sur la reprise de sociétés locales saines
financièrement et reconnues pour la qualité de leur travaux : SAUGE en 2003, OSN Nord en 2006, puis SETELEN et
GMS en 2010. Parallèlement à l’extension géographique, la société a développé son savoir-faire dans les métiers
de la fibre optique en participant dès 2003 au projet du Pau Broadband Country, puis en reprenant en 2004 les
activités de TEXERA, spécialiste du raccordement optique. Aujourd’hui, le groupe SCOPELEC avec son activité
INFRACOM – construction et maintenance d’infrastructures de télécommunication – se positionne comme un des
premiers acteurs français du secteur et compte parmi sa clientèle des opérateurs de télécommunication, des
équipementiers et des collectivités territoriales.
Le groupe a également veillé à sa diversification au travers de 2 autres métiers majeurs : dès 1985, le groupe
développe son activité SYSCOM – ventes et déploiement de système de communication d’entreprise –. Par
acquisition de fonds de commerce locaux et par développement d’offre endogène, l’activité a évolué avec la
convergence des réseaux IP pour devenir à ce jour une des 10 premières SSTR (société de services télécom &
réseau) nationales. A partir de 2007, le groupe SCOPELEC initie une démarche volontaire de développement dans
le domaine de l’ENERGIE avec la reprise d’ETETP, PME languedocienne spécialisée dans l’électrification rurale,
l’éclairage public et le raccordement électrique avec ERDF. Agrégée avec les activités d’électricité tertiaire de
GMS et SETELEN, l’activité ENERGIE poursuit ses implantations en complément des territoires de production
INFRACOM afin de compléter et d’assurer notre ancrage local tout en développant les synergies commerciales et
de production dans les réseaux ruraux et métropolitains.

5 / 65

Implantation Territoriale
La logique de croissance raisonnée choisie par SCOPELEC a consisté dès l’origine à couvrir les zones voisines de
celles où une activité était déjà lancée, d’abord à l’échelle locale et départementale, puis depuis 2003 à l’échelle
interrégionale et nationale.
A partir des 4 pôles régionaux centrés sur Midi Pyrénées, Basse-Normandie, Provence-Alpes Côte d’Azur et
Rhône-Alpes, l’implantation territoriale se traduit au travers d’une présence dans 45 agences et centres de
travaux, dans 11 régions et 32 départements, assurant une relation de proximité avec les clients du groupe.

6 / 65

Organisation Générale
Une organisation basée sur 4 directions territoriales, Sud-Ouest, Nord-Ouest, Sud Est, Centre Est, a été adoptée à
partir de 2010 pour répondre aux impératifs de la taille du groupe : effectif (plus de 1500 salariés), nouvelle
couverture géographique. On retrouve, dans chacune des 4 directions, les divisions métier correspondant aux 3
métiers du Groupe, Infracom, Syscom et Energie. Les directeurs territoriaux disposent d’une large autonomie de
gestion, afin de préserver un niveau de décision opérationnelle en circuit court. Le Comité de Pilotage Groupe
(CPG) et le Comité d’exploitation (COMEX), assurent, sous la direction de Jean Luc CANDELON, Président du
Directoire, la coordination mensuelle du Groupe.
Comme dans les organisations construites sur ce modèle, les fonctions support sont chargées, en apportant leur
expertise à toutes les entités, de les doter des mêmes moyens, de mutualiser les ressources, et de consolider
l’ensemble en unifiant les méthodes.

7 / 65

Activités et Métiers
Le groupe SCOPELEC construit son développement autour de 3 métiers majeurs, INFRACOM, SYSCOM et
ENERGIE. Cette construction assure à la fois une diversification maximale dans le domaine des réseaux
télécom et électriques, tant chaque métier répond à des technologies, clientèle ou modèle économique
propres, mais également à une cohérence et maîtrise des développements, en restant dans le champ des
réseaux et/ou des télécommunications, permettant ainsi de faire apparaître des synergies techniques,
commerciales ou économiques.

INFRACOM
Activité historique du groupe, elle est aussi son premier métier, en terme :
de présence géographique, nationale
d’action commerciale par des relations établies avec l’ensemble des acteurs des infrastructures en France,
opérateurs, équipementiers, mais également collectivités territoriales
de volume d’activité opérée
d’étendue des technologies maîtrisées : réseau cuivre, réseau optique, réseaux hertziens, réseau wifi/wimax
de diversité des activités déployées : études, déploiement, maintenance, audit, raccordement client…

SYSCOM
L’activité comprend la commercialisation, la conception, le déploiement et l’administration de réseaux et
systèmes de communication data, télécom et vidéo. Les sociétés du groupe comptent parmi leurs clients des
centres hospitaliers universitaires dépassant les 5.000 postes administrés, des sociétés industrielles
multisites, européennes voire mondiales, des centres d’appels intégrés de plus de 100 agents et des
collectivités territoriales majeures (conseils généraux, communautés urbaines…). Le groupe a su établir et
développer des partenariats techniques et commerciaux avec les acteurs majeurs du secteur : 5 ème
partenaire Gold national d’AASTRA/HP, 2eme partenaire Platinium SMB national d’AVAYA, spécialiste PME
MICROSOFT, Expert OXO/OXE ALCATEL-LUCENT….
Fort de la reconnaissance de ses clients et partenaires, l’activité SYSCOM positionne le groupe parmi les 10
premières SSTR (sociétés de services télécom et réseau) en France

8 / 65

ENERGIE
Les interventions dans le domaine de l’ENERGIE constituent le 3eme métier du groupe. Développé de
manière volontariste à partir de 2007, ce pôle d’activité regroupe les travaux dans les réseaux d’électrification
rurale, d’éclairage public, de déploiement et raccordement moyenne tension pour ERDF, ainsi que des
réalisations de réseaux privés pour les acteurs de l’immobilier et d’électricité tertiaire en milieu industriel et
de services.
Le groupe compte une présence notable auprès des syndicats d’électrification dans plus de 5 départements.
Les positions et le savoir-faire acquis auprès d’eux incitent à axer le développement de ce métier dans ce
domaine.
Par la technologie comme par ses intervenants, ce secteur représente une diversification certaine du métier
majeur INFRACOM. Des synergies sur l’organisation de la production assurent une proximité des métiers pour
optimiser les investissements. A terme, la double compétence du groupe dans le déploiement des réseaux
électriques et optiques en milieu rural pourrait constituer un avantage commercial et économique pertinent.

Périmètre capitalistique
Pour atteindre sa taille actuelle, qui la place parmi les acteurs de 1er rang des entreprises françaises de
télécommunications, la coopérative a adopté une organisation financière qui privilégie son indépendance, en
cohérence avec les principes coopératifs de préservation de l’outil de travail.
Son assisse financière est établie au travers d’une structure associant la position de la société coopérative,
SCOPELEC, comme « tête de pont » du groupe, gage de son indépendance, et des holdings financières
assurant son accès aux capitaux extérieurs nécessaires à son développement.
Au de-là des établissements partenaires bancaires intervenant dans les financements de son exploitation et
son développement moyen terme, le groupe SCOPELEC a constitué un pool d’investisseurs long-terme,
emmené par la Caisse des Dépôts et Consignations, au travers du FSI (Fonds Stratégique d’Investissement)

9 / 65

Notre approche socialement responsable
Notre statut juridique de coopérative est pleinement assumé. Il impacte notre gouvernance, notre pratique
de redistribution des résultats économiques, la transparence de notre gestion.
Il inspire également le modèle selon lequel notre croissance « en tâche d’huile » a été conçue, depuis ses
toutes premières mises en œuvre, à partir de notre implantation d’origine dans le Tarn et la Haute-Garonne.
Tous les rapprochements, par fusion-absorption ou filialisation, avec des sociétés déjà actives ont été
abordés sous le double regard de la production d’une part (progression en termes de chiffre d’affaires, de
surface commerciale, renforcement par la diversification et l’amortissement des coûts fixes, …) et de
l’économie humaine d’autre part (développement local, consolidation des emplois, apport et accroissement
de compétences). Pour apprécier complètement la création de valeur par le groupe SCOPELEC, les
externalités positives que sont l’emploi local, les effets sociaux de l’équilibre ville-campagne, la stabilité et la
pérennité qui naissent d’une stratégie de long terme, ne peuvent être oubliées.
Enfin notre engagement coopératif nous installe dans une relation respectueuse et loyale entre les parties
prenantes qui fondent la relation économique. Centré sur une culture de la répartition du résultat à ceux qui
l’ont réellement produit, le Groupe SCOPELEC s’attache à l’équité du partenariat, à tous ses niveaux, entre
client et fournisseur et au partage des responsabilités et des profits. La politique d’achats responsables se
décline en amont grâce à la position de fournisseur stratégique, acquise par la logique de croissance
raisonnée et en aval vis-à-vis de la sous-traitance et de l’orientation de notre consommation vers des platesformes labellisées.
Cette responsabilité sociale du Groupe SCOPELEC, nous l’articulons autour de 7 axes

10 / 65

Axe

Actions en cours

Echéance

Communication des valeurs de la coopératives, transparence de la gourvernance

L’engagement de la solidarité : agir ensemble avec le mouvement des entreprises
coopératives, par l’implication solidaire des salariés encouragée, par le combat
contre toutes les discriminations et l’égalité des chances
Le respect de la personne : des emplois durables, une évolution des compétences
anticipée par des formations pour chacun, une attention constante à la santé et à la
sécurité de chacun, le combat contre toutes les discriminations, l’égalité des
chances, des profits partagés et un véritable dialogue social
La responsabilité environnementale : par la réduction de notre impact
environnemental, par des gestes éco-responsables dans les actes quotidiens, par le
tri des déchets et une analyse de notre bilan Carbone
L’exigence d’intégrité : une pratique réelle des valeurs et le respect de la
confidentialité
Refonte de notre système de réclamations clients
Transparence des résultats
La recherche de la performance : une responsabilité d’acteur national sur les
infrastructures de télécommunications pleinement assumée, la solidité économique
de chacun des pôles régionaux confortée par le développement et la diversification

Diagnostique
pendant l’été
2012
Elobaration
des plans
d’Actions et
premier
Rapport RSE
en
Septembre
2012
Labelisation
par l’AFNOR
d’après la
norme ISO
26001 en
2013

11 / 65

12 / 65
Les Atouts du Groupe pour Orange

L’atout Ressources
Le groupe est présent dans 11 régions avec 45 sites répartis sur l’ensemble du territoire national.
C’est 1 200 forces sur le terrain dont 900 en propres et un chiffre d’affaire de plus de 100 M€ pour le client
ORANGE.
Cette position permet d’offrir au personnel du groupe, comme au personnel recruté, des perspectives d’évolution
géographique et fonctionnelle dans le métier. Acteur majeur du domaine, le groupe constitué permet de fixer, de
renforcer ou d’attirer des compétences dans la filière d’activité des télécoms.
Pour les zones géographiques conjointes, le groupe offre la possibilité de renfort sur des compétences spécifiques.

L’atout QHSE : Notre Gestion de la Performance, QHSE et RSE
L’orientation du groupe est d’harmoniser, étape par étape, les systèmes Qualité propres à chaque entité ou
territoire en intégrant les pratiques les plus efficientes. Parallèlement, le groupe engage des démarches nouvelles
sur les thèmes de la Performance, de l’environnement et de sécurité que chaque entité du groupe traduit dans
leurs organisations.
Le Groupe SCOPELEC crée une émulation des Systèmes QHSE des différents Territoires. Certifié depuis 2001
auprès de 3 grands organismes de certification pour l’ISO 9001 version 2008 (BVQI, AFAQ, LRQA), le Département
QHSE et RSE est en charge de comparer et d’intégrer les bonnes pratiques provenant des systèmes Qualité des
entités.
Depuis début 2010, le groupe s’est engagé dans une démarche environnementale basée sur l’ISO 14001 avec une
gestion des tries de ses déchets et une recherche de filière propre ou partagée.
Depuis 2011 le groupe a engagé une étude visant à faire un premier Bilan Carbonne pour mesurer l’équivalent en
CO² sur toutes ses entités dans le but de consolider les premières mesures pour fin 2012.
Notre démarche de prévention et de sécurité s’appuie sur l’ISO 18001, nous développons une prévention à tous
les niveaux de notre organisation. Des partenariats avec des organismes reconnus comme l’OPPBTP renforce
l’expertise dans le conseil pour confronter nos ambitions en matière de sécurité au travail.

13 / 65
Le Département QHSE du groupe développent également des outils internes – programmes « EOZ » et « Excell » visant à créer, de manière interne au groupe, notre boucle d’amélioration de la performance.

Excell Programmes

EOZ Programmes

Système de mesure de la Performance
Excell 1
Excell 2
Excell 3
Excell 4

Automatisé les indicateurs pour accroitre nos analyses
Boucle d’Amélioration QHSE

Ces outils développés en interne relèvent les points forts/faibles de chaque Accord cadre, dans une
recherche partagée d’analyse des coûts cachés et de non qualité.
Notation Q-RED-AC
Le Département de la Performance, QHSE et RSE établit mensuellement le Système Q-RED-AC. Celui-ci met en
évidence les bonnes pratiques transposables par indicateurs de performance (KPI), la centralisation des plans
d’actions permet aujourd’hui de trouver des nouvelles sources d’amélioration.
4 notations composent le système QREDAC du Groupe SCOPELEC
Ces notations servent à « Benchmarker» les Accords-cadres du Groupe ente eux (Benchmark interne) et avec les
concurrents de chaque UI (Benchmark compétitif).

14 / 65

Notation

Fonctionnalités

Objectifs

Connaitre la notation client
QREDIC chaque mois pour
tous les Accords-Cadres
actifs

Anticiper les
positionnements des
Accords-cadres sur les Axes
QDC et RE

Evaluer les Accords-Cadres
du Groupe avec des
indicateurs propres au
Groupe.

-

S’assurer que les
fondamentaux de maîtrise
d’un accord cadre soient
respectés.

-

Favoriser l’émulation entre
les accords-cadres du
Groupe.

Composition de l’Axe A
(Amélioration Continue)
Réactivité interne
Gestion des audits internes
Maîtrise de la sous-traitance
Déploiement de la
Prévention Sécurité
Déploiement de la
Démarche
Environnementale
Management et RSE
Notation interne sans
rapport avec les objectifs
clients

Evaluer l’évolution des
accords-cadres pour
identifier les tendances et
les pistes d’améliorations.

Notation via des SMDT
Interne de la Qualité de
Service du sous-traitant

Maîtriser la QS des soustraitants, soutenir les
partenaires les plus décalés
par la mise en place de
« Plan de Progrès »

15 / 65

L’Atout RH : Notre développement et maintien des compétences
Le Groupe Scopelec assure le développement de ses compétences par 4 dispositifs :
-

Le Plan de formation dans le cadre de la Formation Professionnelle Continue
La Gestion des Compétences
Les formations internes via CAMPUS Scopelec
Les partenariats Emploi/ Formation.

A travers ces 4 vecteurs, le Groupe poursuit les objectifs suivants :
1. Développer son professionnalisme, sa qualité de service et sa continuité de service (via la polycompétence notamment)
2. Partager et diffuser en interne les expertises métier afin d’en faire un avantage concurrentiel et
de valoriser les meilleures pratiques
3. Recruter et former simultanément pour se créer une main d’œuvre qualifiée en télécoms
Le Plan de Formation et la Formation Professionnelle Continue dans le Groupe
Dans chaque société du Groupe, chaque année, le Plan de formation est construit conformément aux règles en
vigueur (ANI du 7 janvier 2009 sur le développement de la formation tout au long de la vie professionnelle, la loi
du 24 novembre 2009 relative à l'orientation et à la formation professionnelle tout au long de la vie, art.6321-1 du
code du travail) et présenté aux Instances Représentatives du Personnel pour avis. Ce Plan de Formation prend en
compte différents besoins :
- Besoins en termes de sécurité (habilitations électriques, CACES, Amiante, SST par exemple) pour
une part non négligeable.
- Besoins techniques pour adapter et mettre à jour les compétences par rapport au poste occupé
- Besoins techniques et méthodologiques pour développer des compétences nécessaires à proche
ou moyen terme (logiciels, techniques métier, états de l’art, gestion de projets, par exemple).
Ces 2 dernières catégories de besoins sont recensées via l’Entretien Professionnel Annuel.
Le Plan de formation, à l’initiative de l’employeur, dépasse en terme de dépenses pédagogiques de la stricte
obligation légale des 0,7% de la masse salariale. Pour répondre à cet engagement financier et pédagogique, le
Groupe Scopelec déploie son ingénierie de formation pour optimiser les financements des branches
professionnelles et des fonds mutualisés français.

16 / 65

La Gestion des compétences
Le Groupe Scopelec met en œuvre également une évaluation individuelle du personnel INFRACOM via l’Entretien
Professionnel Annuel (EPA) afin de mesurer les performances et d’encourager les progrès individuels. C’est grâce à
cette évaluation annuelle des compétences techniques INFRACOM que le Groupe Scopelec a élaboré sa
cartographie des compétences détenues et définit sa stratégie de gestion des compétences.

Le Groupe Scopelec s’est construit une grille d’analyse des compétences par spécialité (présentée en annexe)
pour :
-

évaluer à l’intérieur de chaque spécialité de degré de maîtrise de chaque compétence,
mettre en lumière la polyvalence ou poly-compétence entre la Boucle Locale et la Ligne
Terminale,
déterminer les orientations à donner en matière de compétences.

Afin de répondre à ses objectifs le Groupe Scopelec vise d’ici trois ans 50% de ses ressources en polyvalence
Boucle Locale/Ligne Terminale en moyenne par région, sous réserve des termes de contrat définis sur les objectifs
des UI et des plans d’actions annuels.
C’est notamment par la formation interne que la polyvalence sera mise en œuvre sur la base :
- des expertises techniques internes du Groupe Scopelec
- des partenariats extérieurs et de l’accompagnement formation de France Télécom dans un
partenariat renforcé.

17 / 65
La mutualisation de la formation Interne : CAMPUS SCOPELEC ®
Le Groupe Scopelec mutualise ses expertises métier au sein d’un comité de savoirs faire (CAMPUS Scopelec) pour
assurer une démultiplication interne sur les savoirs clés INFRACOM notamment
La démarche menée est la suivante :
-

Sélection des formateurs internes parmi les salariés pour leur expertise et leur capacité à
transmettre leur savoir.
Formation de « formateur occasionnel » pour les salariés choisis et volontaires à la pédagogie et à
la gestion d’un groupe.
Formalisation et capitalisation des savoirs faire internes dans des supports de cours.
Organisation des sessions de formation internes.
Utilisation des centres de formation existants avec atelier et maquettes et salle de cours :
Ramonville(31)
Cuers(06)
Montpellier(34)
Construction d’un nouveau centre de formation à Naves (19) en 2012.

Patrick Devedjian, ministre de la relance
économique visite notre Campus Scopelec sur
le site de Ramonville Saint Agnes près de
Toulouse. (10/2010)

Simulation d’un réseau Cuivre

18 / 65

Simulation d’un réseau Fibre Optique

Simulation d’un réseau Cuivre
Aérien (différents appuis)

Salle de Formation Théorique
Campus SCOPELEC de Cuers

Salle de Formation Théorique
Campus SCOPELEC de Ramonville St Agnes

19 / 65
Les partenariats Emploi/Formation
Le Groupe Scopelec s’implique comme « entreprise pivot » dans la création d’une filière métier des télécoms, en
recrutant et en formant concomitamment de nouvelles recrues.
Il s’agit de doter l’entreprise à moyen terme de nouvelles ressources qualifiées en télécoms dans une démarche
proactive anticipant les pénuries de main d’œuvre sur certaines activités.
La démarche se décline en plusieurs étapes et s’appuie sur les partenaires institutionnels adéquats :

Ce processus de recrutement basé sur l’investissement en formation nécessite des relations étroites avec les
pouvoirs publics travaillant pour l’insertion professionnelle d’une part et les acteurs formation conventionnels ou
privés d’autre part, pour le suivi et la formation des nouveaux embauchés en alternance.

Le Groupe Scopelec a récemment été reconnu par le Ministère de l’Emploi pour son implication et son ingénierie
dans cette démarche. Il a notamment été distingué pour son esprit pionnier en ce qui concerne l’utilisation des
nouveaux « dispositifs d’emploi formation » mis en place par Pôle Emploi : la méthode de recrutement par
habileté (MRS) conjuguée à la Préparation Opérationnelle à l’Emploi (POE).
Rencontre du 5 juillet 2011 avec Nadine
MORANO
Un jeune bénéficiaire Scopelec de la première
POE de la branche métallurgie a pu rencontrer la
ministre de l’Emploi, accompagné de la DRH du
Groupe Scopelec et du Directeur National de
Pôle Emploi.

Le Groupe Scopelec, tout comme France Télécom / Orange, s’engage dans le développement des contrats en
alternance comme moyen privilégié pour concilier l’emploi et la professionnalisation. Nous comptons aujourd’hui
24 alternants affectés à l’activité France Télécom.

20 / 65

L’atout Système Information
Le DATACENTER
Le Groupe Scopelec s’appuie aujourd’hui sur un DATACENTER qui a pour vocation l’hébergement centralisé de
tous les systèmes d’informations du groupe, basé sur une infrastructure sécurisée et redondée.
Le DATACENTER héberge toutes les applications METIERS du groupe afin de constituer une sorte de « CLOUD
PRIVE ».
L’INFRASTRUCTURE
L’accès au DATACENTER passe par une Infrastructure réseau. C’est l’élément fondamental pour l’accès au système
d’information du Groupe Scopelec. Tous les sites du Groupe Scopelec peuvent communiquer entre eux et font
partie d’un réseau local privé. La topologie de réseau utilisé est le réseau maillé.

21 / 65

L’atout soutien Métier Groupe
Le Soutien Métier Groupe
Le Groupe SCOPELEC s’est structuré pour répondre aux sollicitations de France Télécom /Orange pour le
développement de l’efficacité opérationnelle (ETR Excellence, Webconf métier…)
Un responsable métier est dédié aux accords-cadres multitechniques pour analyser les nouvelles pratiques
demandées, organiser leur diffusion et bonne compréhension par les responsables de contrat, mesurer les
adaptations nécessaires de nos process internes et/ou de nos systèmes d’information, et assister les responsables
de contrat et superviseur d’opérations dans la mise en œuvre de ces pratiques.
A ce titre, et dans le détail :
-

-

il est le lien entre les différents territoires pour communiquer les informations
issues de contrat ligne et de vos animations métiers.
il coordonne avec les Responsables de contrat et le Département QHSE les
interventions et travaux issus des ETR Excellence de chaque UI pour en dégager
des leviers de performances bénéfiques pour tous.
il coordonne la méthodologie de travail des experts métiers dans le groupe et
participe à l’adaptation des livrables de formations pour Campus SCOPELEC

Le Soutien Logistique Groupe
Le Groupe SCOPELEC déploie son organisation pour assurer un respect de l’environnement et une meilleure
Efficacité de la logistique sur nos sites.
Un logisticien référent est en charge d’analyser les demandes du cahier des charges logistiques , d’organiser leur
diffusion et bonne compréhension par les responsables de contrat, mesurer les adaptations nécessaires de nos
process internes et/ou de nos systèmes d’information, et assister les responsables de contrat et logisticiens du
contrat dans la mise en œuvre de ces pratiques.

22 / 65

1.2 Périmètre d’application
Notre système de management est certifié selon la norme ISO 9001 sur le périmètre d’application suivant des
divisions infracom et syscom:
Prestations globales multi technologie, conception, réalisation, maintenance
télécommunications vers les opérateurs, les équipementiers et les collectivités.




dans

le

domaine

des

Procédés sur les réseaux fixes et mobiles : xdls, fibres optiques et équipements de transmission à haut
débit numérique.
Pose, raccordement et maintenance des câbles cuivre, fibre, coaxial, des réseaux d’accès et de
transmission.
Câblage des répartiteurs et des équipements, branchements des clients professionnels et résidentiels.

Prestations globales de vente, conception, déploiement, d’administration et de maintenance d’équipements et de
systèmes logiciels de télécommunications, de vidéosurveillance et de visioconférence.
L’ensemble des sites suivants sont certifiés :
SAUGE Montardon

64811 Aéropole Pyrénées cedex

INFRACOM - SYSCOM

SAUGE Bègles

33130 BEGLES cedex

INFRACOM

SAUGE Anglet

64600 ANGLET

INFRACOM

Agence de Limoges

87350 PANAZOL

INFRACOM

Agence IDF

95310 ST OUEN L AUMONE

INFRACOM

Agence de Naves

INFRACOM

Agence d'Angouleme - St Projet

19460 NAVES
ST GEORGES DES
61100 GROSEILLERS
SAINT PROJET - SAINT
16110 CONSTANT

Centre de travaux de Saint-Gilles

35590 SAINT GILLES

INFRACOM

Centre de travaux de Neuvy

36230 NEUVY SAINT SEPULCHRE

INFRACOM

Agence d'Angouleme

16000 ANGOULEME

SYSCOM

Agence de Revel : Siège SCOPELEC

31250 REVEL

siège social

Agence de Labège

31676 LABEGE CEDEX

SYSCOM

Agence de Castres

81100 CASTRES

INFRACOM

Agence de Bègles

33130 BEGLES cedex

SYSCOM

Agence de Carcassonne

11800 TREBES

INFRACOM

Centre de travaux d'Albi

81990 CAMBON D'ALBI

INFRACOM

Centre de travaux de Ramonville-St Agne
ETETP Villeneuve de la Raho

31520 RAMONVILLE ST AGNE
66180 VILLENEUVE DE LA RAHO

INFRACOM
INFRACOM

Agence de Flers

INFRACOM
INFRACOM

23 / 65

2 Système de management intégré
Le Groupe SCOPELEC est dans une Démarche volontaire de Qualité, Sécurité et d’Environnement.
Basé sur plusieurs normes, le Système de Management Intégré est un élément moteur de notre sérieux et
notre professionnalisme.
Soucieux de développer ses activités dans le respect de
la Santé et Sécurité des personnes et de
l’Environnement, le Groupe SCOPELEC, s’est engagé
dans une démarche de prévention des risques
professionnels, des pollutions et nuisances,
d’amélioration continue des performances et de
respect des exigences réglementaires
environnementales et de santé et sécurité.
Pour ce faire, un des tous premiers objectifs est de
renforcer le Système de Management Intégré du
Groupe afin qu’il soit source d’évolution prenant aussi
bien pour modèle la Norme ISO 9001 pour la Qualité, le
référentiel OHSAS 18001 pour un engagement dans
une démarche sécurité que la Norme 14001 pour une
gestion environnementale efficace.
Cette démarche intègre également la notion de
développement durable qui selon la définition
proposée en 1987 par la Commission mondiale sur
l’environnement et le développement (Rapport
Brundtland) correspond à une croissance économique
répondant « aux besoins du présent sans
compromettre la capacité des générations futures à
répondre aux leurs ».
C’est pourquoi, le Groupe SCOPELEC, s’appuyant sur la
norme ISO 26001 correspondant aux lignes directrices
relatives à la responsabilité sociétale, s’engage
également dans une démarche de Responsabilité
Sociale d’Entreprise en prenant des mesures
environnementales mais aussi en définissant des projets environnementaux, en protégeant les salariés et en
cherchant à répondre aux attentes des « parties prenantes » : collaborateurs, clients, fournisseurs.

24 / 65

2.1 Démarche qualité
Conformément au référentiel ISO 9001, le système de management QHSE est établi afin de répondre
aux exigences de nos clients et dans un souci d’amélioration continue de nos prestations.
Afin de s’assurer du bon fonctionnement de notre système QHSE d’amélioration continue, nous
devons identifier les processus nécessaires au système de management QHSE. Ces derniers intègrent
les procédures nécessaires aux respects exigences réglementaires et normatives.L’entreprise est
gérée comme un système complexe d’interactions.
Tous les processus sont en intéractions.

Processus de réalisation P :





PC P00 : Vendre
PC P01 : Concevoir
PC P02 : Déployer
PC P03 : Maintenir

Processus de management M :
• PC M01 : Ecoute des parties prenantes
• PC M02 : Qualité Sécurité Hygiène Environnement et Amélioration Continue
• PC M03 : Pilotage et Gouvernance
Processus Support S:
• PC S01 : management des ressources Humaines
• PC S02 : Finance
• PC S03 : Systèmes d’Informations
• PC S04 : management des moyens généraux
• PC S05 : achat
• PS S06 : Assurances et Juridiques
La cartographie des processus permet de voir les interactions clés entre les processus.
Elle est la représentation schématique du déroulement des activités de l’entreprise pour créer de la
valeur ajoutée.

25 / 65

26 / 65

A chaque processus, est rattaché deux pilotes de processus :




Un pilote stratégique
Un pilote opérationnel.

Principales Missions des pilotes de processus
Pour chaque processus, un pilote stratégique et un pilote opérationnel sont en
place, ils gèrent le fonctionnement et l’efficacité de leur processus

Pilote stratégique

Pilote opérationnel

Collaboration
Il collabore avec le service QHSE à toutes les étapes de la démarche QHSE
mise en œuvre.
Il harmonise dans la mesure du possible les outils, procédures et actions
avec les autres pilotes concernés par son processus.









Conception
Il participe à l’élaboration de la fiche processus et du plan d’actions en
démarrage de la démarche.
Il participe à la détermination des indicateurs QHSE associés au processus.



Il sélectionne avec son processus les actions prioritaires en fonction du
diagnostic ISO, des réels besoins, des niveaux des indicateurs et des
dysfonctionnements constatés.
Il définit si les modes opératoires ou formulaires sont à créer ou à
actualiser.
Il participe au renouvellement annuel de la fiche processus et du plan
d’actions.














Coordination
Il définit les modalités de pilotage de son processus (communication,
analyse, action).
Il cadre le processus : entrées, sorties, étapes, besoins des clients internes
ou externes du processus.
Il mène les réunions de travail prévues par son processus.
Il réalise les modifications éventuelles, en continu, de la fiche processus et
du plan d’action.






27 / 65

2.2 Démarche sécurité
Notre système de management de santé et sécurité au travail, a permis de mettre en place une organisation
pour améliorer la prise en compte de la santé et de la sécurité au travail de toutes les personnes travaillant
pour le compte du groupe SCOPELEC .
Ce système est basé sur une démarche de prévention avec l’évaluation annuelle des risques professionnels
au poste de travail.

Évaluer les risques

Combattre les
risques à la source

Adapter le travail à
l’homme

Planifier la
prévention

Remplacer ce qui est
dangereux par ce qui
ne l’est pas ou ce qui
l’est moins

Tenir compte de
l’état d’évolution de
la technique

Prendre des mesures
de protection
collective

Donner les
instructions
appropriées aux
travailleurs

Code du travail (article L. 4121-2).

28 / 65

La direction s’engage à faire vivre le système de management de santé et sécurité au travail, basé sur
l’amélioration continue, et de fournir les moyens nécessaires pour :




Protéger la santé de nos collaborateurs
Éviter tout accident.

Ce système s’articule autour de 4 axes :

Améliorer en
continue l’efficacité
du système de
management de
santé et sécurité au
travail

Préserver la santé et
améliorer la sécurité
des salariés

Assurer une
participation active
des salariés et des
organismes extérieurs
dans la santé et
sécurité au travail

Respecter les
dispositions
réglementaires et
légales relatives à la
santé et sécurité au
travail

29 / 65
Notre volonté est d’atteindre et de maintenir un niveau élevé en matière de santé et sécurité au
travail tant pour notre personnel et pour les intérimaires, en prenant en compte non seulement
les exigences réglementaires, qui sont une base minimale, mais en visant une amélioration
permanente de ces performances par :

L’analyse des
accidents,
incidents et des
situations
dangereuses

Le choix des
équipements
mis en œuvre

La mise en
place et le suivi
des mesures de
prévention

Les
méthodologies
d’intervention
La formation et
la qualification
des
intervenants

De façon concrète, afin de réduire les risques professionnels, le groupe SCOPELEC a mis en place
un recueil des dysfonctionnements et de propositions d’amélioration, à la disposition de tous,
afin assurer une démarche participative en santé et sécurité au travail : de motiver et de fédérer
autour de sécurité.
L’implication de tous est indispensable pour réussir à construire un système de management
durable et performant.

2.3 Démarche environnementale

30 / 65
Le groupe SCOPELEC est en cours d’élaboration de son bilan carbone ce qui permettra d’améliorer
son programme environnemental.
Le Groupe SCOPELEC agit sur la réduction de la consommation énergétique et la limitation de la
consommation des ressources qui passe par la sensibilisation des collaborateurs aux gestes écocitoyens (notamment par le biais d’affichages) :
- Extinction de lumières
- Arrêter les équipements électriques dès lors qu’ils ne sont plus utilisés, proscrire les mises en
veilles, Utiliser des barrettes multiprises
- Utiliser la climatisation et/ou le chauffage avec parcimonie et surtout de manière intelligente
en évitant des écarts trop importants avec la température extérieure.

Le bureau est le lieu où est consommé la plus grande quantité de papier par personne, soit environ 80
kg par an. Ce chiffre devient significatif quand on apprend qu'il correspond à l'abattage de 2 arbres,
ainsi qu'à l'émission de 25 kg de CO2. Or des études ont montré que dans cette consommation de
papier, une feuille imprimée sur 6 n'était pas utilisée, soit 1,2 millions d'arbres abattus inutilement.
C'est en étant conscient de cette réalité que le Groupe SCOPELEC a entrepris une action de
sensibilisation auprès de ses salariés afin de réduire la consommation de papier dans les bureaux. Il
est donc conseillé de :






Privilégier les impressions recto-verso : une simple manipulation des options d'impression peut
déjà permettre de consommer 2 fois moins de papier.
Donner une deuxième vie aux impressions inutiles : utiliser le verso de feuilles inutilisé comme
brouillon par exemple.
Favoriser la lecture sur écran : ne pas imprimer systématiquement tout e-mail ou note reçu ; si
besoin, en regrouper plusieurs sur une même page afin d'éviter d'imprimer des feuilles au ¾ vide.
Faire circuler les documents entre les différents services, plutôt que de les imprimer en plusieurs
fois.
Lors de réunions, préférer les présentations numériques, par projection, à la distribution
individuelle des exposés.
Par ailleurs, le Groupe SCOPELEC s'est engagé à utiliser du papier portant le
label FSC, gage d'une fabrication où chaque étape a été pensée pour avoir le
moins d'impact possible sur l'environnement.

En outre, le Groupe SCOPELEC a mis en place dans ses différents locaux des bacs de collecte destinés
à recevoir le papier. Ce tri va ensuite permettre au papier récupéré d'être recyclé en vue d'une
réutilisation. Ce sont des arbres qui sont sauvés, ainsi que de grandes quantités d'eau qui sont
économisées.

31 / 65

32 / 65

Etre éco-responsable, c'est commencer à s'engager
sur des gestes simples et indispensables face aux enjeux
environnementaux et climatiques auxquels nous devons faire face.
L'implication de tous est nécessaire pour réussir à construire un monde durable
Le groupe SCOPELEC se doit d'agir, car chaque geste compte.

33 / 65

Le groupe SCOPELEC préconise l'éco-conduite, basée sur une conduite souple, où l'anticipation et le
respect du code de la route sont les mots d'ordre.
La conduite économique est un style de conduite, une manière intelligente de conduire avec pour but
de réduire la consommation de carburant. Cette réduction de consommation de carburant implique
une réduction de l'émission de gaz à effet de serre.
Ainsi, en adoptant un comportement économique et écologique au volant c’est également votre
sécurité que vous assurez.
La politique de l’entreprise a également pour objectif d’optimiser les déplacements et privilégie les
conférences téléphoniques et a également développer comme projet environnemental les
visioconférences.

34 / 65

Le Groupe SCOPELEC mène une véritable politique de gestion de déchets. Tous les déchets générés par nos
activités ont été cartographiés. Une hiérarchisation des déchets a été effectuée afin d’agir prioritairement sur
ceux ayant un impact environnemental significatif. Notre priorité est de parvenir au meilleur équilibre entre
le respect de l’environnement et la maîtrise des coûts en valorisant, chaque fois que cela est possible, les
matières premières.
Quelques exemples de valorisation :

-

Palettes non consignées : Cédées à un exploitant agrée en vue de leur revalorisation.
Tourets consignés: Repris par le fournisseur
Plastiques: Collecte en vue d’une valorisation.
Pour la ferraille : Collecte en vue d’une revalorisation

Spécifiquement en termes d’environnement, le Groupe SCOPELEC a mis en place un plan de recyclage, basé
sur le tri et l’orientation des matériels en association avec une société spécialisée.
La reprise des équipements remplacés par le Groupe SCOPELEC bénéficie d’un traitement approprié au
regard de ses obligations de développement durable et, plus précisément, sur l’application des règles en
matière de déchets d’équipements électriques et électroniques (DEEE).
La législation actuelle - fixée par l’article 2 du décret 2005-829 du 20 juillet 2005 et l’arrêté du 13 juin 2006
pris en application de l’article 2 du décret du 20 juillet 2005, JO du 29 août 2006 – établie que pour les DEEE
issus d’équipements mis sur le marché avant le 13 août 2005 dits "historiques", les utilisateurs sont
responsables de l’enlèvement et du traitement.
Aussi, le Groupe SCOPELEC propose une reprise des équipements dans l’objectif de rechercher :



Une valorisation maximale de vos anciens équipements pour une seconde vie qui se traduit
notamment par une réhabilitation éventuelle des pièces détachées. Pour cela Le Groupe SCOPELEC
travaille en étroite collaboration avec ITANCIA (ex IP Télécom), 1er négociant européen en matériel
d’occasion.



Un acheminement des équipements éliminés vers un centre de traitement (Site d’IP Télécom de la
JUBAUDIERE 49) afin de procéder à la valorisation du matériel : Les prestations offertes comportent
alors le démantèlement et la dépollution du matériel.

35 / 65

3 Gestion du Système de management intégré
3.1 Engagement de la direction
La direction porte l’ensemble de la démarche QHSE, elle est responsable des moyens mis à
disposition, de la qualité du travail effectué et des relations avec l’extérieur.
La politique QHSE de l’entreprise a pour but de fixer les objectifs au vu des exigences normatives et
réglementaires, de mettre à disposition de ses clients des services en constante évolution. Elle est le
début et la finalité (par son analyse et sa modification) d’un cycle permanent d’amélioration continue.
Pour suivre ces objectifs, des indicateurs sont mis en place afin de mesurer l’efficacité des actions
entreprises dans le cadre de la politique QHSE.
La politique QHSE et les objectifs sont redéfinis dans le cadre des revues de direction.
La Revue de Direction est un élément essentiel et moteur de notre Système de Management Intégré.
Elle est organisée une fois par an et est intégrée au comité de pilotage groupe (CPG).
Cette revue a pour but de déterminer l’orientation du système de Management QHSE et de
contribuer à son amélioration et sa concrétisation.
Est alors établit un plan d’actions annuel dont l’état d’avancement est évalué à la revue de direction
suivante, il est réajusté selon les besoins.
La communication interne sur notre politique QHSE est mise en œuvre avec l’appui de tous les
responsables de l’entreprise par le biais de différents supports.
La politique QHSE est disponible sous l’intranet du groupe et sur l’intranet des partenaires.

37 / 65

Présentation de Sauge

Historique
La société SCOPELEC est présente sur le marché des télécommunications de Midi-Pyrénées depuis 1973, date
de la création de la société. Elle s’est développée successivement sur les départements du Tarn, de la HauteGaronne et du Gers.
Au cours de toutes ces années, nous avons su faire face aux évolutions technologiques dans le domaine de la
ligne terminale, boucle locale cuivre et FO et, répondre au principe d’amélioration permanente.

Chiffres clefs
Nom de la
société
SCOPELEC

France
784176026

Prévisions
2011*

Information

2008

2009

Chiffre d'affaires

50 409 883

48 082 762

58 686 431

Résultat net

1 157 387

212 466

495 663

Total du bilan

28 535 383

25 280 915

42 091 258

569 664

3 124 690

9 546 868

Fonds propres

4 832 341

4 952 731

5 523 231

Effectif moyen

424

470

551

29 699 829

35 457 006

37 37 672

Investissements

CA avec le Groupe FT

2010

* Chiffres Clefs 2011 disponible Fin Juin 2012 (Assemblé Générale Scopelec)

61 191 000

38 / 65

La société SCOPELEC, est rattachée à l’organisation générale du groupe (Cf. plus haut). A ce titre, SCOPELEC
est couvre sur 2 directions territoriales, Nord-Ouest et Sud-Ouest. Cette dernière est dirigée par M. PierreGeorges JUSKIEWENSKI.
La présidence du directoire de la SA SCOPELEC est assurée par M. Jean-Luc CANDELON.

La présence en région LR, au titre de l’activité INFRACOM, est marquée par les implantations de son agence
régionale. L’activité se déploie, sur la zone d’intervention, au travers de 2 sites, chacun placé sous la
responsabilité d’un conducteur de travaux.

39 / 65

Organigramme LR

Voir sur site ou transmission à part

40 / 65

Les acteurs du groupement et leurs engagements
Le projet constitué s’articule autour de l’animation du titulaire du contrat. Nous
reprenons dans le tableau ci-dessous les particularités du fonctionnement établis de
manière détaillée dans nos contrats avec nos partenaires.
Rôle de l’Entreprise principale : elle assure la représentation du projet auprès de
l’opérateur et agit dans ce sens comme le point d’entrée unique. elle a la responsabilité
de mettre en œuvre l’organisation industrielle du projet autour de la structure unique de
pilotage.
Engagements des sous-traitants : chaque participant au projet prend les engagements
nécessaires pour assurer l’exécution et la performance du contrat. En particulier, il
affirme son engagement d’intervention sur l’ensemble du territoire d’intervention dans
des situations d’urgence établies. Le maintien des capacités d’intervention au-dessus
d’un seuil-plancher, quel que soit la période, est également fixé.
La tenue de ses engagements est assortie d’un double système de soutien mutualisé (Cf.
Ressources Mutualisées de Soutien- Gestion des variations d’activités) et de pénalités
financières.
Capacité d’intervention du Titulaire du contrat sur les participants au projet: les soustraitants autorisent l’entreprise principale à intervenir sur les travaux confiés dans des
situations de défaillance momentanée listées afin de garantir l’exécution du contrat.

41 /
65

Les acteurs et leurs missions
Le fonctionnement du contrat s’appuie sur une structure de pilotage unique. Les
missions assurées sont résumées dans le schéma ci-après (annexe 1) .

42 / 65
Les missions principales des acteurs clés de la structure de pilotage sont résumées dans le tableau joint.
Leur rôle détaillé est précisé dans la convention de groupement jointe au présent document.

Responsable
Responsable du
contrat

Mission à l’égard du groupement
(membre/salarié)
Assurer l’animation du GME comme
représentant du mandataire

Superviseur des
opérations

Prévoir, répartir et planifier les
ressources en relation avec les
membres

Animateur QSE

Piloter le déploiement de la démarche
QSE sur le contrat. Propose et assure le
suivi des plans d’actions
Coordonner l’action des
logisticiens/magasiniers du
groupement
Manager les équipes de production
dans leur centre

Responsable
logistique
Conducteurs de
travaux

Mission à l’égard de
France Télécom /ORANGE
Etre l’interlocuteur privilégié des
directions UI et RQF. Garant du
fonctionnement du contrat
Assurer l’information en temps réel
vers la conduite d’activité FT.
Garant de la bonne réalisation des
instances.
Analyser les résultats QSE et
indicateurs de performance du
groupement.
Réaliser le reporting matériels et
déchets du groupement
Décliner et suivre les plans d’actions
vers leurs équipes. Garant de la
performance QSE.

Modes Opératoires « PRO-ACTIF » & « DECALE »
Nous précisons en annexe nos modes opératoires situant les acteurs et les responsables dans leurs prises
de décisions clés face aux situations suivantes :


Processus PRO-ACTIF : le déroulé du mode opératoire industriel
est d’assurer la réalisation des interventions « du 1er coup ».



Processus DECALE : lorsque l’intervention initiale est non
réalisée, un autre mode opératoire est activé afin de garantir
l’intervention « la seconde fois ». Ce processus implique un
niveau de responsabilité différentiée, avec une attention portée
sur l’échange d’information vers le client et France
Télécom/Orange

43 / 65

Notre Pilotage Proactif
« Agir avant l’échec »
« Eviter l’échec »

44 / 65

Notre parcours décalé

45 / 65

Notre vérification (contrôles techniques, facturations..)

PRESTATION

Actions Correctrices

Contrôles Techniques

Actions Correctrices

Contrôles Facturations

Performance Individuelle
Tutorats

Accompagnements

Formations

Sanctions

Technicien d ’Intervention

Boucle d ’Amélioration Individuelle

Nos vérifications sont basées sur nos règles d’échantillonnages instaurées par les directeurs territoriaux, notre objectif est
annuel, il permet d’alimenter notre campus Scopelec et d’interagir sur le technicien.
Les différentes vérifications sont les suivantes :
-

Vérification selon la volumétrie M-1
Vérification des règles d’ingénierie sur les OT LBE
Vérification sur la facturation
Pour être performant et réactif dans nos actions de management, le Groupe SCOPELEC s’est doté d’un outil de gestion des
contrôles dynamique avec une remontée au fil de l’eau.
Cette solution nous permet de prendre des photos et d’enregistrer les coordonnées GPS

46 / 65

Notre logistique et Notre gestion des déchets
Depuis 2009, le Groupe SCOPELEC s’est inscrit dans une démarche de traçabilité totale pour la
gestion de ses déchets. Notre outil interne nous permet de suivre le déchet jusqu’à son
élimination du déchet quel qu’il soit (Orange ou propre à l’entreprise)

Le Logisticien est en charge du respect du cahier des charges Logistique en vigueur. il est
l’interlocuteur privilégié dans la maîtrise des stocks et dans la mise en place de votre nouvel
outil de gestion prévu courant 2012 (POrtail Unifié Scics-fr ).
Le Groupe SCOPELEC dispose pour sa propre gestion d’un outil de gestion informatisé des
stocks par code barre(CMITEL) pour maîtriser l’ensemble des opérations logistiques en
interne. Cet outil sera utilisé sur l’ensemble du groupement pour assurer une compilation des
différents stocks.

Responsable Logistique
Groupe

Logisticien Titulaire du
contrat

Référente
Environnement
(Département QHSE)

47 / 65

Interlocuteur

Missions

Responsable Logistique du contrat

Il est l’interlocuteur principal dans la gestion du stock
et dans le tri des déchets France Télécom / Orange.
Il réalise les inventaires et les exigences du cahier des
charges logistiques en vigueur.

Responsable Logistique Groupe

Il identifie l’organisation propre à chaque contrat et
mutualise les réflexions sur la logistique au niveau du
groupe.
Il réalise une communication soutenue entre tous les
logisticiens du groupe.

Réfèrente Environnementale au
sein du Département QHSE

Le Département QHSE Groupe recentre toutes les
problématiques environnementale et sur la gestion
des déchets en vue d’apporter des solutions.
Elle réalise une communication soutenue envers le
logisticien groupe et les logisticiens de tous les
contrats en vue de bien identifier les problématiques
et d’en apporter une expertise législative, juridique,
normative et contractuelle

Les lieux de stockage, leurs périmètres (Surfaces intérieures et extérieures associées à la
gestion des stocks, chargement / déchargement, horaires d’ouverture et de livraison, sécurité
du site…) seront définis au démarrage du contrat. Ils feront l’objet d’une déclaration préalable
et de la mise en place des protocoles de sécurité.


Les Informations sur les filières de récupération et de retraitement des
matériels en fin de vie seront communiquées en début de contrat.
La localisation et les autorisations de plusieurs lieux de stockage
conditionnent ce document.

48 / 65
Vous trouverez lors des audits sur site, les documents cités ci-dessous et qui feront
l’objet d’une mise à jour en fonction des informations contractuelles en début de
contrat mais aussi tout le long du contrat cadre







Protocole de sécurité (Chargement/Déchargement)
Procédure de gestion des déchets
F- MG 620 PLAN CIRCULATION (modèle)
F-MGA 673 b Fiche dépose câble
MO - MGA 637b Gestion des déchets
MO MGA 682 b - gestion déchets infracom

49 / 65

Gestion des variations d’activité
Afin d’assurer la gestion des variations d’activité, SCOPELEC arrête un dispositif particulier s’articulant
autour de 2 axes :



Règles de fonctionnement pour la gestion annualisée des temps
Mise en œuvre de Ressources Mutualisées de Soutien (RMS)

Règles de fonctionnement pour la gestion annualisée des temps
Afin de renforcer la gestion mutuelle des capacités d’intervention, SCOPELEC et ses sous-traitants
établissent des règles communes de gestion des temps.
Les règles principales selon les situations sont résumées dans le tableau ci-dessous.
Situation
Intervention du
samedi

Règles de gestion
Les heures de travail se répartissent du lundi au samedi. Un accord
d’entreprise assure la reconnaissance par les partenaires sociaux du
travail dans cette journée, il encadre les modalités de prise de congés
compensatoire
Période estivale
La prise de congés estivaux doit se dérouler dans un période étendue du
15 juin au 15 septembre
En préparation de la période, des ressources intérim pourront être
intégrées pour formation afin d’assurer leur disponibilité en binôme pour
la période estivale
Le quota principal d’heures supplémentaires est réservé à une utilisation
durant la période estivale. Le paiement des heures supplémentaires et
des repos compensateurs sera privilégié sur la récupération afin
d’assurer la disponibilité maximale des effectifs lors du 4eme trimestre
de l’année civile
Mise en œuvre de Ressources Mutualisées de Soutien (RMS)
SCOPELEC constitue une unité d’intervention additionnelle aux effectifs déclarés pour faire face dans
des situations particulières aux impératifs de réalisation du contrat.
Ces effectifs sont sous la gestion directe du superviseur des opérations. Bien que géographiquement
situés dans les centres de travaux de SCOPELEC, ils ne sont pas placés sous la responsabilité des
conducteurs de travaux, responsables de ces centres.

50 / 65

Les équipes constituées ont les caractéristiques suivantes :





binômes composés de technicien LT et technicien BL
situés sur les principales zones d’intervention du contrat
mobiles sur l’ensemble de la zone d’intervention du contrat
SCOPELEC visera la constitution d’équipes représentant 5% des ressources totales affectées au
contrat.
L’affectation de ces ressources est déclenchée à l’initiative du superviseur en réponse à des situations
définies.
Situations
Urgence / Escalade
Force majeure
Formation
Instances importantes
(intempéries)

Commentaires
Besoin de renfort suite à évènement fortuit sur le réseau
Diminution des effectifs du centre de travaux suite à maladie,
accident ou autres cas de force majeure subis par le centre
Compensation de personnel affecté en formation
Renfort auprès du centre décalé

Hors de ces situations, les équipes sont affectées à des travaux non urgents (QRL) ou des missions de
vérification mandatées par la conduite d’activité.
Les modalités de mise en action de ces ressources sont définies dans le contrat de sous-traitance.


SCOPELEC - PMI - EI-SMI-890-b.pdf - page 1/65
 
SCOPELEC - PMI - EI-SMI-890-b.pdf - page 2/65
SCOPELEC - PMI - EI-SMI-890-b.pdf - page 3/65
SCOPELEC - PMI - EI-SMI-890-b.pdf - page 4/65
SCOPELEC - PMI - EI-SMI-890-b.pdf - page 5/65
SCOPELEC - PMI - EI-SMI-890-b.pdf - page 6/65
 




Télécharger le fichier (PDF)

SCOPELEC - PMI - EI-SMI-890-b.pdf (PDF, 12.5 Mo)

Télécharger
Formats alternatifs: ZIP



Documents similaires


scopelec pmi ei smi 890 b
catalogue de formation 2014
arteo conseil catalogue formations
arteo conseil catalogue formations
cv stephane david juin 2013 v2d
guide pratique du travail collaboratif

Sur le même sujet..