bm 2013 10 v3.pdf


Aperçu du fichier PDF bm-2013-10-v3.pdf

Page 1...3 4 56780




Aperçu texte


LES ÉVOLUTIONS MENSUELLES DES TROIS
INDICATEURS DE L’OBSERVATOIRE NATIONAL
DE LA DÉLINQUANCE et des réponses pénales

Rappel méthodologique :
Le bulletin mensuel sur la délinquance enregistrée de l’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales
(ONDRP) présente les statistiques sur les crimes et délits non routiers constatés par la police et la gendarmerie sur 12 mois
glissants. Cela consiste à comparer les données sur les 12 derniers mois disponibles à celles des 12 mois précédents, ce qui
correspond dans le présent bulletin à la période allant d’octobre 2012 à septembre 2013, pour la plus récente, et à celle
allant d’octobre 2011 à septembre 2012 pour la précédente.
Les données mensuelles sont provisoires car un certain nombre de faits constatés ne peuvent être comptabilisés qu’en fin
de semestre. Le nombre définitif de faits constatés est déterminé par la Direction centrale de la police judiciaire (DCPJ) à
la fin de chaque semestre lors d’une phase dite de « consolidation ». Le nombre définitif de faits constatés chaque semestre
fournit par l’outil d’enregistrement appelé « état 4001 » ne peut être ventilé par mois.
Depuis février 2007 (voir le complément au bulletin mensuel publié à l’époque ), l’Observatoire a pris la décision de
corriger les données mensuelles provisoires, a posteriori (une fois le semestre terminé), afin de tenir compte du décalage
qu’elles présentent avec les données définitives. Il procède à une « révision de l’état 4001 mensuel » (données provisoires) à
partir de l’« état 4001 annuel » (données définitives). Cette phase de révision a fait l’objet d’une vérification méthodologique
concernant le premier semestre 2013 dans le bulletin mensuel de juillet 2013.

Graphique 1.PN. Les faits constatés d’atteintes aux biens, d’atteintes volontaires à l’intégrité physique, et les escroqueries et
infractions
économiques
etfaits
financières
enregistrés
par
labiens,
policed’atteintes
nationale lors
des deux
dernières physique,
périodes de
Graphique
1-PN : Les
constatés
d’atteintes
aux
volontaires
à l’intégrité
et 12
les mois disponibles.
escroqueries et infractions économiques et financières enregistrés par la police nationale lors des deux
dernières périodes de 12 mois disponibles

1 495 565

1 540 930

1 400 000

Faits constatés
entre octobre 2011
et septembre 2012

1 200 000

Faits constatés
entre octobre 2012
et septembre 2013

1 000 000

800 000

600 000

369 334

400 000

372 329
198 825

200 000

211 728

0
Atteintes aux biens
Champ : Police nationale

Atteintes volontaires
à l'intégrité physique

Escroqueries et infractions
économ iques et financières*

Source : État 4001 mensuel, DCPJ ; Révision à partir de l’État 4001 annuel, ONDRP

Note de lecture : les dernières données mensuelles extraites de l’état 4001, l’outil d’enregistrement des crimes et délits
Champ
: Police nationale
Source : État 4001 mensuel, DCPJ ; Révision à partir de l’État 4001 annuel, ONDRP
constatés par les services de police et les unités de gendarmerie, sont celles du mois de septembre 2013. Elles forment, avec
les données mensuelles d’octobre 2012 à août 2013, la dernière série de 12 mois consécutifs. L’évolution des différents
indicateurs de l'ONDRP se mesure en comparant les faits constatés au cours de ces 12 derniers mois disponibles avec celles
mois précédents
(ceux allant
d’octobre
2011 à septembre
Note des
de 12
lecture
: les dernières
données
mensuelles
extraites 2012).
de l’état 4001, l’outil d’enregistrement des crimes et délits constatés par

les services
de police et les unités de gendarmerie, sont celles du mois de septembre 2013. Elles forment, avec les données mensuelles
* Depuis août 2011, les règles d’enregistrement des faits constatés d’escroqueries à la carte bancaire ont été modifiées par
de octobre
à août
2013,en
la 2011.
dernière
série dealors
12 mois
L’évolution
des
différents
indicateurs
de l’ONDRP
se mesure en
rapport 2012
à celles
en vigueur
Il s’agissait
d’une consécutifs.
deuxième rupture
statistique
après
celle observée
fin 2009.
En
conséquence, les analyses tendancielles ne sont plus possibles pour ces infractions (Voir note *** Tableau 3-PN).
comparant
les faits constatés au cours de ces 12 derniers mois disponibles avec celles des 12 mois précédents (ceux allant d’octobre 2011
à septembre 2012).
* Depuis août 2011, les règles d’enregistrement des faits constatés d’escroqueries à la carte bancaire ont été modifiées par rapport à celles
en vigueur en 2011. Il s’agissait alors d’une deuxième rupture statistique après celle observée fin 2009. En conséquence, les analyses
tendancielles ne sont plus possibles pour ces infractions (Voir note *** Tableau 3-PN).
••• (7) http://www.inhesj.fr/fichiers/archives/ond-bulletinmensuel-fev07-complementmetho.pdf
(8) http://www.inhesj.fr/sites/default/files/bm_2013-juillet.pdf (pages 23 et 24)
© ONDRP – Criminalité et délinquance – Octobre 2013

5