dictionnaire.pdf


Aperçu du fichier PDF dictionnaire.pdf

Page 1 2 3 456235




Aperçu texte


5

4

\

.
e l'etudiant en droit .. Us considerent
Curieusement, et a l'oppose des termes
juridiques qui tres tot ont fait la matiere de
longement naturet et 1 In tsoensa
lexiques divers, les expressions juridiques n 'ont
suscite aucune etude, pas meme un quelconque
ment.,
l'ouvrag e ne retrace que
recensement. Constat de carence d 'autant plus
Quant a.so n conte~u·s les locutions latines en
tete exposees
les expresszons francatse .'
surprenant que, par hypothese, les locutions
tre droll ayan
d
sont moins transparentes que les mots, que
usage ails n,oI" te ieur de ce champ circons:
nombre d'entre elles vehiculent des vocables
al'11 eurs * . Et
. .' a In ert
ete donnee au point de vue

crit, la preference a ,
e de quelques expres:

archaiques (a huis clos, it appert) ou traduisent
,
. sous reserv
,
synchronzque.
'pour cette raison
des routines inconnues (en foi de quoi, pour,
,
d ' ites conservees
, ,
valoir ce que de droit), que les images qu 'elles
sions
esue
in de definition, il n a

qu 'elles ont le plus beso laire a l'aide duquel

portent ne facilitent pas toujours le transfert
ete retenu qU,e Ie, vocab u o uiours aujourd'hui,
du concret a l'abstrait (a chandelle eteinte/, que
les juristes s exp~r;t~;t r: ~ ce qui constitue
parfois leur libelle n 'exclu t ni la redondance
en le reduisant, at eu , t e System e verbal
(certifier sincere et veritable/ ni '1 'antonymie
le fonds commun de ,no;a complementarite
voire la contradiction (ccnjointement et soli­
juridique. Et pour parfa,ree lexique des expres­
dairementJ.
.
des termes t .~
entre lexique
't' resen'ee aux verbes et
Comme l'eat dit Clement Marot . c 'est un
sions, une place ~ ee~dent leur valeur banale
domaine ou bien souvent «il n 'y a pas un seul
aux adverbes, qui Ph'
du droit et dont
mot de Jesus Christ», comprenez pas un seul
en entrant da,ns la sp e~e ar la consultation
mot utilise dans le sens ou Ie profane l'emploie
l'esoterisme n est p~. ll~v, Pqui ne de[inissent
quotidiennement.
.
de dictiollllaires specta ises,
Dans ces conditions, point n 'est besoin de
que des s~bsta~tifs. de ces [ignes attendent le
justifier davantage l'utilite de l'ouvrage; c 'est
Les slgnatazres
'd t Us soup<;onnent
assez, pour que le lecteur en prenne une pre­
d~
~ecteur,
~n fls Y acquiescent
jugement
miere idee, d 'en evoquer l'esprit et »d 'en indi­
deja
les
princtpaus
chefs.
ant d 'autre excuse
quer sommairement le contenu.
se recon na1ss
, '
par avance, ~~
ntent a Ovide, avoir ete
. Quant a son esprit, ce travail a ere concu dans
que celie qu lis empru
pprendre a -jouer
une intention exclusivement didactique, car son
sans mere ~maitre~ ~~~rsi~e matre (magistro)
destinataire privilegie reste l'etudiant, I} s 'est agi
­
de faire comprendre et non d 'exposer longue­ -aux I'ocabullstes,.. ro
creatam ..·

ment, de reveler les concepts que recouvrent
les mots sans s 'offrir l'occasion d 'une disserta­
tion, de prendre en compte I 'etat d 'une langue
nullement de rendre compte de I 'etat du savoir,
bref de definir et non de commenter. A cet
• 11 n a;s contempolOin. L'Hermes,
• Locutions Iotines du drOit 1 10 ~
egard, les auteurs reconnaissant volontiers qu Us
1977.
ont suivi /a methode du lexique Dallal devenu

~u~~~d~r~sent dictiOllnai~ed~n COlIs~~~uec~::;~~

o

-------------_.- .-------- ----­