CM moderne les pays d'Europe au XVIIe siècle.pdf


Aperçu du fichier PDF cm-moderne-les-pays-d-europe-au-xviie-siecle.pdf - page 3/42

Page 1 2 34542



Aperçu texte


CM moderne : Les pays d’Europe au 17e siècle
Ce système ne change pas beaucoup sous les Stuart. Ce système est très économique car l’état ne
paye pas les juges de paie, ne paye pas de gages. Il y a en A dix fois moins de secrétaires d’état par
rapport à la population qu’en France. On n’est aussi violent qu’en France mais on essaye de ne pas
prendre n’importe qui.

I.

La création d’une religion nationale

a. La situation à l’avènement d’Elisabeth
La politique religieuse d’H VIII, son père
En 1534 H VIII a prononcé l’acte de suprématie. Il consiste à se séparer de Rome et du catholicisme.
Dans un 1er temps cette décision est plus un schisme (= se séparer institutionnellement mais pas de
changement pour les croyances) qu’une hérésie. Il en veut pas changer les croyances et ni la liturgie
mais il veut être lui-même le chef de l’Eglise d’Angleterre. Cette séparation n’ira pas plus loin pour le
moment même si l’A est travaillé par l’idée de la réforme. Après la mort d’H VIII en 1547 s’ouvre une
période troublée en matière religieuse = mouvement de balancement. H VIII avait un grand problème : faire une reine de la femme dont il tombait amoureux. Avant qu’il n’entre dans cette histoire
de schisme il est marié à Catherine d’Aragon, tante de l’empereur, ce qui n’est pas sans intérêt. De ce
mariage il a eu une fille : marie Tudor. Il a ensuite divorcé pour épouser Anne Boleyn (qui sera exécutée) dont il aura Elisabeth. De sa 3e femme (morte en couche) = Edouard. En A les femmes ne sont
pas exclues de la succession mais en bénéficient pas de droit d’ainesse. Le garçon prime néanmoins.
Ne 1547 succède d’abord à Henri VIII son fils âgé de 9 ans. Ila des tuteurs = Sémour et Dudley qui
sont très séduits comme Edouard au calvinisme. Malgré son plus jeune âge il est très vite intéressé
par les affaires religieuses. Sous le règne d’Edouard l’A semble s’engager vers l’idée d’être calviniste :
reste séparé de Rome mais en plus changements de doctrine. On donne un contenu à la nouvelle religion anglaise. En 1553 il meurt. Sa plus grande sœur = marie lui succède. A la fois très attachée au
catholicisme (par l’éducation de sa mère et car c’est le catholicisme qui fonde sa légitimité) elle arrive
sur le trône avec une grande idée de revanche. Son 1 er geste est de se relier à Rome, elle lance toute
une série de persécutions contre les gens attachés au protestantisme et va jusqu’à se marier avec le
très catholique Philipe II d’Espagne ce qui engagé l’Angleterre dans les guerres de croisade que mené
Philippe II et à terme si Marie avait eu un enfant l’A aurait pu tomber sous domination de l’Espagne.
Elle meurt en 1558. E est accueilli avec un certain soulagement.la réforme n’était pas tellement encré, le catholicisme n’était pas tant que ça désenraciné. On a souvent pensé que sa seule naissance
suffisait à expliquer qu’elle revienne à la religion d’Henri VIII et de son frère car pour le pape c’est
une batarde. Elle était décidée à changer de religion.

b. L’organisation d’un christianisme national : l’anglicanisme
C’est sous E que se construit la religion anglicane telle qu’elle existe aujourd’hui. En 1559 elle fait un
nouvel acte de suprématie dans lequel elle se sépare de nouveau de Rome et se fait appeler « suprem gouverneur de l’Eglise d’A ». Beaucoup s’étonnent que le chef pense être une femme et elle se
sent rassurer en prenant ce titre. Cette Eglise a besoin d’un contenu
Les croyances de l’Eglise
3