CM moderne les pays d'Europe au XVIIe siècle.pdf


Aperçu du fichier PDF cm-moderne-les-pays-d-europe-au-xviie-siecle.pdf - page 5/42

Page 1...3 4 56742



Aperçu texte


CM moderne : Les pays d’Europe au 17e siècle
glican. Il a aussi compris aussi ses avantages : roi chef de l’Eglise d’Angleterre. E lui laisse donc un
grand levier du pouvoir.

I.

Le dynamisme éco
a. Le contexte

Le beau 16 siècle est décalé par rapport à la France.
e

Une abondance monétaire
L’Angleterre fait partie des pays qui ont profités de l’or espagnole. C’est déjà une grande puissance
commerciale (laine). Il y a un afflux des métaux précieux qui font augmentés les prix. Une période
d’inflation profite donc à ceux qui ont quelque chose à vendre. Ça va permettre la promotion sociale
de certaines catégories, une bourgeoisie ; et profite à ceux qui ont contracté des dettes.
La croissance démographique
4 millions d’habitants à la mort d’E alors qu’elle en comptait 3 au début de son règne = augmentation
de 25%. Cette population en même temps qu’elle croie elle devient plus urbaine. La ville de Londres
a vu sa population multiplier par 4.

b. Une agriculture qui assure le nécessaire
Comme pour la France c’est de la chance : pas d’accident climatiques et de mauvaises récoltes durant sa période. Durant longtemps les historiens ont placés dès le règne d’E une véritable révolution
agricole. Aujourd’hui on en diminue l’importance sous son règne. C’est le phénomène des enclosures : des seigneurs s’approprient les terres collectives, les communaux et les clorent. Ce phénomène existe déjà à l’époque d’E car on voit la législation royale hésiter : d’un côté la monarchie est
proche des seigneurs mais de l’autre elle doit contenter le peuple. Parfois elle laisse donc faire ce
phénomène. Il y a donc une expansion de l’élevage des moutons au détriment des céréales. L’Angleterre connait beaucoup plus tôt que la France l’évolution vers une agriculture capitaliste : les nobles
anglais n’ont pas le même dégout de s’occuper des choses matérielles. On voit aussi pas mal de défrichements. L’Angleterre développe une activité complémentaire pour assurer l’alimentation : la
pêche, y compris la pêche lointaine. Avec ces convois on voit déjà s’amorcer en Angleterre des transformations des structures : le système dit des manor (seigneurie) sous forme de droits, de redevances qui reste encore très lourds en France a tendance à se défaire et les propriétaires agricoles
deviennent des entrepreneurs agricoles.

c. Les mutations de l’industrie et du commerce
Evolution de la production manufacturière
L’état (E et son conseil) s’intéresse à la vie éco. Des lois sont faites pour encadrer la vie éco (loi sur
l’apprentissage). On voit alors se développer des activités manufacturières : le textile qui est la base
de l’industrie dans presque tout l’Europe. Ainsi la laine est vendue à l’état brut (aux flamands pour
qu’ils fassent des draps) ou sous forme de draps plus tard. Il y a un décollage de la métallurgie et des
mines. Il y a un usage précoce du charbon. On ne sait pas à l’époque l’utiliser comme plus tard dans
5