Entretien avec un patron de boite de nuit .pdf


Nom original: Entretien avec un patron de boite de nuit.pdfAuteur: Utilisateur

Ce document au format PDF 1.5 a été généré par Microsoft® Office Word 2007, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 25/11/2013 à 20:40, depuis l'adresse IP 88.168.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 688 fois.
Taille du document: 205 Ko (2 pages).
Confidentialité: fichier public


Aperçu du document


Entretien impromptu avec un patron de boite de nuit à 2 h du matin le 24 novembre 2013

L’homme souhaite garder l’anonymat. Il nous a demandé si c’est nous qui tenions « un site où les gens
se plaignent du bruit causé le matin par le service de nettoyage de la ville » (sic).
Nous lui avons expliqué la démarche du collectif Calme Gutenberg.
Il nous a spontanément proposé de nous aider à nous faire entendre des élus. L’homme a visiblement
le bras long, plus long que le riverain qui galère depuis bientôt 3 mois pour avoir une réponse à ses
lettres.
Il a assisté la semaine passée à des commissions en présence de ministres et d’élus importants.
Il nous a dit qu’il a déménagé de la rue des Hallebardes car il y était impossible de dormir la nuit.
Lors de notre conversation, il m’a dit que finalement « c’est nous qui dérangions le voisinage car nous
parlions dans la rue » (sic).
Nous avons pointé que si son établissement n’était pas le pire du quartier en terme de nuisances
nocturnes, vers 4 h du matin la sortie des clients restait réellement bruyante.
Il nous a aussitôt demandé si nous avions une autorisation pour prendre des mesures au sonomètre.
Nous avons rétorqué que nous étions sur le domaine public. Il a également contesté le fait que nous
mettions des vidéos en ligne. Nous avons répondu que toutes les vidéos sont floutées. Il nous a
expliqué que ce n’était pas le cas.

Nous avons relevé que le bruit venait de l’alcoolisation des noctambules. Il m’a expliqué que « toutes
les études démontrent que le bruit est encore pire lorsque les gens n’ont pas bu » (sic), et que « c’est la
même chose pour la prostitution » (sic).
Il m’a expliqué que les affaires sont très dures et que son commerce lui coûte cher. Nous avons
rétorqué que nous payons également des taxes foncières et d’habitation énormes mais qu’en revanche
cela ne nous rapporte pas d’argent contrairement à son commerce qui ne désemplit pas.
Ce monsieur nous alors affirmé qu’il n’arrive plus à payer, que ça coûte de plus en plus cher de
travailler et que « son travail relève d’un travail social » (sic).
Il nous a expliqué qu’il ne sert jamais de clients en état d’ivresse. Nous lui avons répondu que c’était
normal et qu’en cela il ne faisait que respecter la loi.
Nous avons attiré son attention sur l’état des rues le matin. Il a répondu qu’il paye des gens pour
nettoyer le vomi mais ne peut pas nettoyer toutes les rues.

Nous lui avons dit que certaines personnes sont obligées de survivre dans le quartier à cause des
nuisances. Il nous a alors répliqué qu’il n’y avait pas matière à se plaindre, que sa compagne, elle, est
en état de survie car elle souffre d’un terrible cancer. Ce monsieur s’est alors déclaré très investi par
des bonnes œuvres en Afrique qui permettent un accès à la boisson (à l’eau ?) à des populations qui
sont, elles, en réel état de survie.
Lorsque qu’un individu hurlait devant nous en traversant la rue XXXX, ce patron d’établissement
m’apostrophait en me demandant si ceux-là sortaient de chez lui !
Ce patron de bar est apparemment plein de bonne volonté. Nous allons réfléchir à la façon dont il
pourrait nous aider à dormir tranquillement.
Calme Gutenberg


Aperçu du document Entretien avec un patron de boite de nuit.pdf - page 1/2

Aperçu du document Entretien avec un patron de boite de nuit.pdf - page 2/2




Télécharger le fichier (PDF)


Entretien avec un patron de boite de nuit.pdf (PDF, 205 Ko)

Télécharger
Formats alternatifs: ZIP



Documents similaires


discussion avec un patron de boite de nuit
entretien avec un patron de boite de nuit
bilan n 3 2014
point avec les politiques n 6
bilan semaine n 51
dna 9 8 2014

Sur le même sujet..