IMG 20131119 0004 .pdf


Nom original: IMG_20131119_0004.pdf

Ce document au format PDF 1.3 a été généré par Canon SC1011 / IJ Scan Utility, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 26/11/2013 à 19:27, depuis l'adresse IP 90.61.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 452 fois.
Taille du document: 649 Ko (1 page).
Confidentialité: fichier public


Aperçu du document


Lr+z {6la,a1
Nous exécutâmes ses consignes à la lettre et, les
;
dgux gendarmes et moi, nous emboîtâmes le pas à
Langlois. Ainsi nous voilà à cent mètres les uns des

autres, à nous en aller paisiblement d,un pas de
promenade que réglait celui qui, là-bas devanr,
était en tête.
il était de très bonne heure, mais le maréchal_

ferrant allumait sa forge.
euand l,homme passa
devant lui, il
justement en train de jeter
ses
-était
cendres dans la neige. ils se dirent bonjour.
pouvait-on imaginer quË celui qui
Çor.nm_ent
arrivait derrière, en manteaü de cavàlerie et
bon_
net de police, pouvait
rapport quelconque
"yot]l
avec ce promeneur matinal
? Et nous, à deux cents
mètres de là, encore- moins. Et pourtant, voyant
que nous reprenions la rue par laquelle lui
et'moi
étions arrivés, je me demandais ôù ,ou, allions

comme ça.
Nous dépassâmes cette ferme qui, la première,
avait surgi des solitudes Ia veille. ÉlÉ etrii là,
aveé
son béret
tiré sur son æil; pareille à ce
fe
leige
qu'elle. était. It n,y avait que l,hommà et

moi qui

marchions à rebours. Et Lànglois avec son
bonnet

de police.

,-Nous

avions repris

le chemin

forestier.

Et

les

nous masquaient parfois l,homme, parfois
9ooyr.
Langlois. A un de ces déto.urs nor,
trouvé
Langlois arrètê. euand nouÉ arrivons "uorts
à su haureur
il nous dit : halte !
ï,à-bas, en face, à une cinquantaine de
mètres,
...
l'homme, debout, adossé uu tàrr" d,rr, lrêt
nom

regardait.
",
Nous sommes restés ainsi un petit moment
face à

face,

à travers cinquante mètres. puis

Langlois
pas à_pas, jusqu,à êrre à trois pas en
:_:*
?T:"é,
lace de l'homme. Là, ils eurent l,air
de se mettre
d'accord, une fois de plus, l,homme et

paroles.

lui,

sans

Et, au momerrt où, vraiment, on n,allait

plus pouvoir supporter d,être là, où l,on allait
criei : << Alo11, qu,est-ce que vous àites ? », il y eut
une grosse détonation et l,homme tomba. Langlois
lui avait üré deux coups de pistolet dans le ventre;

des deux mains, en même têmps.

Clest un accident, dit Langlois.
-Quant
à lui, en rentrant chez-nous,

il trouva Ia
Iettre de démission qu,il avait commencé à rédiger; il ajouta : << Manque de sang-froid regrettable

dans le service... déteàtes de piitolets trËp
usées
qu'un examen soigneux des aràes aurait ai aec._
ler ont causé ce terrible accident pour lequelje
suis

sans excuse. )>
Il mit sa lettre sous enveloppe et l,envoya.
2{


Aperçu du document IMG_20131119_0004.pdf - page 1/1





Télécharger le fichier (PDF)


IMG_20131119_0004.pdf (PDF, 649 Ko)

Télécharger
Formats alternatifs: ZIP



Documents similaires


img 20131119 0004 1
hst
promethee an 661 le sanctuaire
intuition
les ombres
langlois la trahison jdm

Sur le même sujet..