Fichier PDF

Partage, hébergement, conversion et archivage facile de documents au format PDF

Partager un fichier Mes fichiers Convertir un fichier Boite à outils PDF Recherche PDF Aide Contact



courrier picard 2 .pdf


Nom original: courrier picard 2.pdf

Ce document au format PDF 1.6 a été généré par EPSON GT-15000 / Adobe Acrobat 8.1 Paper Capture Plug-in, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 04/12/2013 à 09:01, depuis l'adresse IP 109.2.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 309 fois.
Taille du document: 1.3 Mo (1 page).
Confidentialité: fichier public




Télécharger le fichier (PDF)









Aperçu du document


8

"

I:DMPIEGNE ET DISE
COURRIER PICARD MARDI J D~CEMBRE 2011

La magie
de Noël

Suspense pour
la maternité

Les décorations font
leur apparition dans
les rues. L'occasion
de jeter un oeil au
programme des fêtes
de fin d'annêe.

Le rapporteur public, au
tribunal, a conclu à un
vice de forme lors de la
fermeture du service.
Lesjuges pOJ,lrraient
le suivre.
Pilge15

Pilge "

1

1

Union
à droite
Deux des trois listes
principales de droite
ont annoncé qu'elles
ne sont pas contre
un rapprochement
au premier tour.
Pilge 17

ÉCONOMIE

Plusieurs villes prêtes
à se lancer dans le télétravail
Compiègne, Noyon, Saint-Leu-d'Esserent et Senlis participent à la création de centres
de télétravail. Un projet lancé par la Chambre de commerce et de l'industrie isarienne.
gir très vite s'il lefaut, dès le courant

de l'année prochaine. Il
Quant à une véritable implanta­
tion à long terme d'un centre de
télétravail. Philippe Marini le
situe dans les murs de l'actuelle
CCI sur la ZAC de Mercières. ri Une
grande restructuration de cette

e premier devrait être implan­

té à Beauvais-Tillé. Mais

d'autres collectivités de l'Oise
talonnent La ville « préfecture ».
Toutes veulent avoir leur centre
de télétravail. En travaillant main
dans la main avec la Chambre de
commerce et de l'industrie (CCl), à
l'initiative de ce projet. Pour le
moment, la CCI identifie les
besoins des futurs usagers sur
l'ensemble du département, via
une enquête internet.
Du côté des villes tests, tout sem­
ble déjà en place. Des locaux au
réseau internet, il n'y a plus qu'à
accueillir le télétravailleur et SOn
ordinateur. En gros, à appuyer sur
le bouton ON.

L


L'essayer pour
créer la demande
(( On est intéressé par ce service
depuis un an, lance Patrick Degui­
se, président de la communauté
de communes du Pays noyonnais.

Le télétravail se développe de plus
en plus. »)
Et sur le territoire noyonnais, le

lieu d'implantation est tout trou­
vé: le campus Inovia, ce parc
d'activités qui a investi la quaran­
taine d'hectares vacants de l'ex
régiment de marche du Tchad. Il Le

zone est en réflexion, notamment
autour de la Chambre de commerce
et de son restaurant d'entreprise, et
des douanes. Ce sont des locaux très
mal utilisés actuellement. Mais ce
projet va mettre du temps, Il
Le sud de l'Oise n'est pas en reste
avec deux communes sur les
rangs, Saint-Leu-d'Esserent et Sen­
lis.
Dans cette dernière, une place
au télétravail sera laissée dans le
futur Centre européen d'excellen­
ce en biomimétisme (Ceebios),
dans le cadre de la reconversion
de l'ex-41 e Régiment. Il Ce projet de

et les rester courant 2014. 1>
Cette logique est partagée dans
CL0010S.

Président de la
Chambre de
commerce et de
l'industrie de l'Oise

~

«Ce n'est pas du
travaH à domicile»
Depuis près d'un an, la Chambre
de tommerce et d'industrie [CCI]
de l'Oise se pendhe sur la problé-I
matique des déplacements domici­
le-travail. et pense à créer des cen­
tres de télétravail.
1

«L'Oise est un territoire privilégié,

ala Fais éloigné et proche de gras 1

bassins d'emplois, indique Philip­
pe Enjolras, président de la CCI.

Beaucoup d'Isariens travaillent a
Paris au dans la ceinture parisien-l
ne. Œuvrer dans un centre de télé­
centre de télétravail est mentionné
travail présente des avantages 1
dans le dossier du Ceebios Il, indi­
pour les salariés comme pour les
que Pascale Loiseleur, maire de
entreprises. Nous travail/ans
Senlis. Il Nous n'avons pas encore
mieux lorsque le trajet domici~ 1
définit quel bâtiment sera concer­
Compiègne et Noyon sont prêts à ouvrir des bureaux pour accueillir, dès 2014.
le-travail n'est pas long. » Il insis­
né. »)
quelques télétravailleurs. Une façon comme une autre de créer une demande.
te: «ce n'est pas du travail adomi­
Pascale Loi~eleur préfère s'en
cile. Ce ne sont pas des salariés
le Compiégnois. (1 L'Agglomération
(1 Nous avons des locaux de disponi­
chez eux. Une Fais que le modèle
tenir au calendrier fixé par la CCI:
de la région de Compiègne (ARC) est bles à la Maison de l'emploi, près de Ir Pour l'instant, elle est à la premiè­
économique sera trouvé, il Faudra
en
construire un autre. Il Faut créer
prête à se livrer à une première expé­
la gare: au parc technologique des
re étape de ce projet de centre de
tout
un maillage sur le départe­
rience »), commente Philippe Mari­
Rives de l'Oise à Venette. Plusieurs télétravail. Nous en sommes à cer­
ment.
Il ne Faut pas que des per­
ni, président de l'ARC. Et de lister:
solutions sont possibles. On peut réaner les besoins et les cibles. On pres­
sonnes mettent 1h30 pour venir
se la demande: beaucoup de Senli­
travailler au télécentre. »

centre de télétravail prendrait place
dans la seconde tranche de l'actuel
centre d'affaires. Nous avons réser­
vé cinq à six cellules de bureaux. li
....
duhYlduV
s'agit d'accueillir des télétra­
Rn2011, le Pays du Valois signe un partlnlriat avec deux inlirœmmtmlli­
vailleurs deux-trois jours sur le site,
tH dt Seltle-et-Maml. Une premItre dans l'Oise. O~ aIfld1é: créer un
détaille Patrick Deguise, et
d'annoncer: nous allons les ouvrir

Philippe ENJOLRA5

.• ,';.J";'.

têlianfre œmmun. pour diminuer mouvements
sJorini1S
Jrunedurêl cYun ln. la convenlfon.a'8
tee...1is IR

Joœu

dia lU

dI&.."l\

~.,..

-'"

siens travaillent en région parisien­
UIi1 premier télécentre sera implan- 1
té à Beauvais-Tillé, avant Compiè­
ne. )} L'édile continue: I( lis peu­

.
1
vent, donc être intéressés à tra­
En attendant, afin d'identifier les
vaille r dans un lieu très connecté, en
attentes de futurs usagers, la CCI a
lien avec des chercheurs et des étu­
lancé une consultation sur Inter­
diants. }}
net, disponible sur www. teletra­
AN6BJDlJE GOYEr Il

AUIlBJEN TOIIHBl

vail-oise.fr.


Aperçu du document courrier picard 2.pdf - page 1/1

Documents similaires


Fichier PDF 2013 11 20 flyers te le travail
Fichier PDF oise hebdo
Fichier PDF invitation e shopping 3 0
Fichier PDF news letters 3 a la conquete
Fichier PDF ie2 decembre
Fichier PDF 177290


Sur le même sujet..