boycott mot absence tract .pdf


Nom original: boycott_mot_absence_tract.pdf
Titre: Compositionflyer.pub
Auteur: rockenstockfestival

Ce document au format PDF 1.4 a été généré par PDFCreator Version 1.2.1 / GPL Ghostscript 9.02, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 15/12/2013 à 19:38, depuis l'adresse IP 90.84.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 1114 fois.
Taille du document: 147 Ko (1 page).
Confidentialité: fichier public


Aperçu du document


Le mercredi 13 novembre dernier, nous étions des dizaines de milliers à défiler contre la "réforme des rythmes scolaires" et/ou
à dénoncer son application à l'occasion d'un 1er Boycott très suivi au plan national. Au même moment, au JT de 13h sur TF1, Mr
Vincent Peillon, Ministre de l'Education +ationale, n'a répondu à aucune de nos revendications et, c’est un comble, il s'est même permis
de justifier cette réforme en affirmant que le mercredi matin nous laissions "pour la plupart" nos enfants "devant la télé" ou à traîner
dans les "cages d'escaliers". Ainsi voici l'école qui "reprend" les enfants le mercredi matin pour ne pas les laisser à la dérive. Ces
propos méprisants pour la fonction parentale, qui ne sont pas une première, apparaissent comme une provocation pour l'ensemble des
familles de France. C'est inacceptable de la part d'un ministre. Alors pour continuer à montrer notre opposition à cette réforme, nous
ne mettrons pas nos enfants à l'école au matin du Mercredi 15 janvier *(ou j16) et en réponse aux propos de Mr Peillon nous
irons symboliquement et pacifiquement, entre 10h et 11h, nous asseoir tous ensemble en famille sur les "marches d'escaliers" devant les
portes des écoles, mairies, administrations scolaires ou même "devant nos télés" à domicile, en y conviant élus locaux et journalistes.

- Jouer, chanter, échanger… pour défendre notre rôle de parents !
Ce boycott citoyen sera simplement un moment de partage, de jeux en compagnie de nos enfants, qui viendront avec leurs instruments de musique,
en tenues de judo, volley, poney... comme c’est l’hiver mettons simplement les hauts des équipements au dessus des gros pulls. Moment de
discussions aussi : nous échangerons autour de récits et photos de leurs loisirs. Dans toute la France, assis sur les marches d’escaliers, ou devant nos
télés en réponse à ses propos, nous montrerons ainsi à Mr Peillon ce que la majorité des parents de France apporte au quotidien à ses enfants :
lecture, dessin, poésie, musique, balades, câlins, cuisine, sport... un peu tout ce qui rend la vie plus belle et permet l’épanouissement des enfants.

-Revendiquer la qualité, la sécurité et garder le libre choix pour nos loisirs !
Nous expliquerons à Mr Peillon que nous n'avons pas besoin de lui pour les loisirs de nos enfants. Contrairement à ses dires, nous sommes bien plus
nombreux que 20% de familles dans ce pays à faire bénéficier à nos enfants des loisirs sportifs et culturels de qualité que proposent les associations et
les professionnels spécialisés (clubs sportifs, écoles de musique, danse ou peinture... ). Des "loisirs sportifs et culturels de qualité" entendons-nous :
en toute sécurité, avec un encadrement expérimenté, sans précarité, et non des activités périscolaires inégalitaires, sans réels moyens ni ambition... et
peut-être bientôt payantes (!) au risque de fragiliser ces milliers de structures et d'associations qui donnent à ce pays toute sa vitalité et qui renforcent
le lien social. En effet, restera-t-il de l’argent aux familles pour les loisirs de leurs enfants là où les TAPs seront payantes ? Imaginons alors le coût de
ces TAPs pour une famille de trois enfants, difficile pour eux d'avoir ensuite un libre choix de loisirs pour leurs enfants. Enfin quelles marges de
manœuvres budgétaires garderont les communes pour soutenir le tissu associatif local après que se sera généralisée la mise en place des TAPs ? Dans
le contexte économique actuel cela fera très mal. Et ce ne sont pas seulement les enfants qui seront pénalisés.

- Appeler au « bon sens » pour cette réforme ! Dialoguer, proposer, construire.
Lors de ce boycott citoyen, assis sur les marches des escaliers, thermos de café et chocolat au lait pour se réchauffer, nous serons aussi disponibles
pour échanger autour de cette réforme et son application : l'importance d'une coupure le mercredi, les temps de transport, la fatigue... Aussi nous
invitons tous les recteurs, les inspecteurs d'académie, les maires, les chrono-biologistes, la presse à venir discuter avec nous de cette réforme et en
particulier des "vrais" rythmes de l'enfant c'est-à-dire tels qu'ils sont vécus dans nos vies quotidiennes. Nous vivons avec nos enfants, nous avons le
retour sur expérience pour évaluer l'impact réel de ces nouveaux rythmes. Une réforme scolaire qui fatigue les enfants, les stresse, les désoriente
dans leur vie quotidienne et qui produit l’effet inverse de son objectif initial a-t-elle été pensée avec tout le bon sens nécessaire ?

- Exiger que l’on préserve l’école et que soient respectées les familles ainsi que la fonction parentale !!!
Nous, familles de France, avons notre mot à dire sur ce que vont faire nos enfants à l’école. Cela dépasse largement la question des rythmes
scolaires, que l'on soit pour ou contre une semaine de 4 jours ou 4 jours et demi. Nous ne voulons pas que l’école devienne un centre aéré
permanent ou une garderie géante. L’école est le bien de tous, elle doit être préservée car elle est un pilier de la république. Le fonctionnement de
l’école ne doit plus ainsi être bouleversé à chaque alternance politique, à grand renfort de communication. Cette institution a besoin de stabilité ; il
en va de l’avenir de nos enfants, il en va de l’avenir de notre Pays. Nous, familles de France avons notre mot à dire pour organiser nos rythmes,
notre façon de vivre et les loisirs de nos enfants. Nous reconnaissons aux enseignants le sérieux, et la qualité de leur travail. Nous leur faisons une
entière confiance en ce qui concerne la transmission des savoirs pour nos enfants. En tant que parents nous aimerions qu'on nous accorde la même
confiance en ce qui concerne leur éducation. Par conséquent, nous, parents de France, n’accepterons plus d’être déconsidérés par les propos du
Ministre de l’Education Nationale, nous en appelons solennellement au Président de la République.

STOP A LA REFORME PEILLO+ : nous demandons l'abrogation sans délai de celle-ci, afin de réécrire une
autre réforme au service de l'école, moins fantaisiste et réellement conçue pour le bien-être de nos enfants !!!
Se faire entendre pour être écouté... c’est une idée ! A la fin de ce boycott, un peu avant 11h, proposons donc à nos enfants de faire un beau dessin
tout en couleurs pour représenter ce qu'ils aiment faire le mercredi matin et nous, parents, sortons nos crayons et notre beau papier à lettre puis
écrivons donc quel est le rythme de vie de nos enfants (réveil, transport, nounous, devoirs, repas, sport, musique, etc, etc, etc...) et quelles sont les
conséquences de cette réforme. Mais plutôt que d'envoyer cela à Mr le Ministre de l’Education Nationale, comme nous ne sommes plus tout à fait
certains qu'il y prêtera attention, adressons donc nos lettres à quelqu'un qui s'y intéressera à coup sûr et peut être même en parlera :
Mr Jean-Pierre Pernaut TF1 1, Quai du Point-du-Jour 92656 Boulogne Cedex France.

*Vous souhaitez participer à cette action mais l'école de vos enfants n'a pas appliqué cette réforme des rythmes
scolaires lors de la rentrée 2013 ?? Deux possibilités : vous pouvez rejoindre une autre ville, l’occasion d’aller à la
rencontre d’autres parents ou vous pouvez choisir de faire ce boycott le lendemain matin, jeudi 16 janvier.
https://www.facebook.com/pages/Pétition-Nationale-Touche-pas-à-mon-Mercredi/401575723299205

Madame, Monsieur

……………………… en raison de ce Boycott Citoyen, notre fils, fille …………….…...…………………….…

n’ira pas en classe au matin du

……………...…………. Signature des parents …………………………

Imprimé par nos soins
e pas jeter sur la voie publique


Aperçu du document boycott_mot_absence_tract.pdf - page 1/1




Télécharger le fichier (PDF)




Sur le même sujet..





Ce fichier a été mis en ligne par un utilisateur du site. Identifiant unique du document: 00210931.
⚠️  Signaler un contenu illicite
Pour plus d'informations sur notre politique de lutte contre la diffusion illicite de contenus protégés par droit d'auteur, consultez notre page dédiée.