Les Plongeurs de AT .pdf


À propos / Télécharger Aperçu
Nom original: Les Plongeurs de AT.pdf
Auteur: Pierre

Ce document au format PDF 1.5 a été généré par Microsoft® Office Word 2007, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 10/01/2014 à 08:35, depuis l'adresse IP 80.9.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 2599 fois.
Taille du document: 2.9 Mo (15 pages).
Confidentialité: fichier public


Aperçu du document


Les Plongeurs de l’Armée de Terre
1947 – 1957 : Les Plongeurs Découpeurs
Créée par décisions Ministérielles (N° 195 DG/O du 26/02/1947 - N° 748 DG/O du 18/08/1947 – N° 788 DG/O
du 03/09/1947) en 1947, une Section de découpage sous l’eau

voit le jour à l’Ecole d’Application du Génie

d’ANGERS.
Après formation des personnels à l’arsenal de TOULON, à Saint MANDRIER et à NANTES, l’équipe d’encadrement
composée d’un Lieutenant, de deux Adjudants-Chefs et d’un Sergent est mise sur pieds le 18/08/1947.
Les premières plongées ont lieu à ANGERS, dans Le Maine.
L’équipement

est composé de Scaphandres Lourds Français (Denayrouze), de scaphandre US

et enfin de

Scaphandres Cousteau-Gagnan.
Les Postes de découpage sont des Oxy-Acétylène Picard.

Dés 1949, la formation de stagiaires commence, la première année 71 stagiaires sont formés, la formation portant
sur les découpages de ponts et d’ouvrages fluviaux.
L’encadrement est renforcé, et comprend alors - 1 Officier, 3 Sous –Officiers, et 3 MdR.
Très active, de 1954 à 1957 (Visite des fondations de ponts SNCF, découpage et enlèvement de nombreuses travées
de ponts, bétonnage de massif en milieu aquatique etc….), cette spécialité est cependant dissoute en Décembre
1957, la Marine reprenant à son compte les missions de Plongeurs-découpeurs
Les plongeurs de l’Armée de Terre vont être mis « en sommeil » durant dix ans.
A noter cependant, qu’entre 1957, et la renaissance de la spécialité « Plongeurs AT», il y eut au 33°RG, à partir de
1966, 3 Sous-officiers plongeurs, affectés au « Groupement des Chalands du Rhin », chargés d’assurer les travaux
portuaires, la pose de corps morts, ancrages, visite des coques, reconnaissance des points de franchissement ….etc.

1967 – 1971 : Les Nageurs d’Aide au Franchissement
En Juin 1967, avec l’avènement du nouveau char AMX 30, sont admis les principes du franchissement en submersion
de ces engins blindés.

Il en découle la nécessité d’assurer la sécurité des Equipages. Ainsi nait une nouvelle « spécialité » dévolue à l’arme
du Génie - les Nageurs d’Aide au Franchissement (NAF)
La formation de ces spécialistes se fait tout d’abord auprès de la Marine Nationale, puis du Centre d’instruction des
Scaphandriers Autonomes Légers de la BSPP.
En Mai 1967, les personnels sélectionnés – 3

Officiers – 10 Sous-officiers – 1 MdR -

constituant l’Equipe

Expérimentale de Nageurs d’Aide au Franchissement (EENAF), suivent un stage de formation à Saint MANDRIER,
puis rejoignent le 6° Régiment du Génie le 20 Juin 1967.
Dés le 1er Avril 1968, les EENAF assurent la formation de personnels issus du Génie et de l’ABC, tout en effectuant
parallèlement à ces formations, des reconnaissances afin de rechercher des sites de franchissement pour les AMX
30.
En Mars 1971, des reconnaissances sont menées en région Lyonnaise en prévision du transfert

au Centre

d’Instruction du Génie N° 4 (CIG 4) de La Valbonne. Ce transfert sera effectif le 26/11/1971.

Cette spécialité appelée désormais – Plongeurs d’Aide au Franchissement (PAF) – est ouverte aux
personnels d’active du Génie et de l’ABC. Des certificats techniques sont crées – CTE – CT1 – CT2 – avec
possibilité pour les plongeurs confirmés d’accéder à la qualification de – Plongeur Spécialiste
d’Intervention Subaquatique (PSIS) –

L’Ecole de Plongée de l’Armée de Terre

Le 1er Juin 1972 est créée l’Ecole de Plongée de l’Armée de Terre
(DM N° 3460/DN/EMAT/1-0/PR du 13/04/1972)

La mission de l’EPAT est de former les PAF pour les armes du Génie et de l’ABC, tout en continuant les
expérimentations techniques et tactiques.
Le 22 Juillet 1975, sont mises à disposition les fosses de plongée de 5, 8, et 15 m

Les Fosses

Fosse de 5 m

Fosses 8 m et 15 m

En septembre 1975 est mis à disposition un Bassin d’Immersion pour l’instruction au sauvetage des équipages de
chars

Instruction des Equipages de l’ABC

Les infrastructures étant en place, il est décidé de créer un insigne sanctionnant la qualification PAF
Une demande de port d’insignes distinctifs aboutit le 24/10/1972.
Deux insignes sont homologués sous les numéros GS 33 et GS 34 (DM N° 6557/DN/EMAT/SF/SYMB)
Un 3éme insigne est homologué le 25/11/1980 sous le N° GS 48

BREVETS
Plongeurs Spécialistes d’Intervention Subaquatique
GS 33 - Description héraldique : Poignard de Commando d’Argent brochant une bouée du même. Le tout chargé en
flanc dextre d’un brochet d’or

Plongeurs d’Aide au Franchissement
GS 34 -

Description héraldique : Poignard de Commando d’Or brochant une bouée du même. Le tout chargé en

flanc dextre d’un brochet d’Argent

Equipage Subaquatique
GS 48 – Description héraldique : Poignard de Commando brochant une bouée chargé en flanc dextre d’un brochet
le tout en bronze. Ce brevet existe également tout argenté.

En Mars 1974, cette qualification est ouverte aux personnels « appelés », ce qui, du fait de l’afflux de stagiaires
implique la nécessité pour l’EPAT de posséder sa propre compagnie de soutien.
Le 31 Mai 1977 en application de

la DM N° 19363/DEF/EMAT/MO/O/CD, l’Ecole de Plongée de l’Armée de

Terre devient la 14° Compagnie du 4° Régiment du Génie.
Le Capitaine DESTARAC prend le commandement de cette compagnie et reçoit son fanion des mains du Colonel
GRANGER le 1 Février 1978

Fanion de la 14° Compagnie

Bâtiment de la 14° Compagnie

En Septembre 1978, les cadres de l’EPAT créent le TARAVANA lieu de réunion propre à concrétiser « l’esprit
Plongeur »…. Inauguration le 20/10/1979

.

Insigne de l’E.P.A.T.

Insigne Homologué le 25 Janvier 1979 sous le N° G.2672 – DM N° 542/DEF/EMAT/SH/SYMB –
Fabrication : Fraisse – Delsart

Description héraldique : Ecu de gueule au sautoir d’émail blanc chargé d’un poignard d’argent aux capitales EPAT du
même disposé en pal. Brochet d’Or brochant en partie le tout.

Insigne Métal

Insignes Tissu

Collection Privée

La 50.000° plongée d’instruction est effectuée le 14/02/1979 par le Sapeur A. TRICARD du 4° RG et le SapeurParachutiste E. LETINAUD du 17° RGP.

Du point de vue technique, il s’avère qu’afin de pouvoir augmenter la durée du séjour dans l’eau des P.S.I.S., dans le
cadre de la réalisation de travaux subaquatique, les PAF soient dotés d’OXYMIXTES, appareils permettant une
autonomie de 4 heures à 30 m de profondeur.
Le Lieutenant CHIZELLE et l’Adjudant KJAN sont envoyés en filière de formation « Nageur de Combat » de
Septembre 1977 à Juin 1978, cette orientation ouvre la formation vers la voie « offensive » délaissant la partie
travaux.

Le Centre Ecole de Plongée de l’Armée de Terre
Le 5 Février 1979, Il est décidé de faire acquérir aux PAF, la qualification Aéroportée.
Les PAF changent alors d’appelation et deviennent - Spécialistes d’Aide au Franchissement ( SAF)
Ils se dotent d’un nouvel insigne Homologué le 28/03/1988 sous le N° 3501
DM N° 3065/DEF/EMAT/SH/S –
Description Héraldique : Ecu de gueule au sautoir d’émail blanc chargé d’un poignard d’argent aux capitales CEPAT du
même disposé en pal. Parachute d’Argent, Brochet d’Or brochant en partie le tout.
Fabrication : Delsart – Gervasy (G&P)

Brochet d’argent

Brochet d’or

Fabrication G&P ( Non Homologué)

Entre temps, le stage PSIS a donné naissance à deux qualifications distinctes :
Travaux Subaquatiques ( TS)
Intervention Offensive (IO)

Brevet Plongeur Qualifié d’Intervention Offensive
Homologation le 5/12/2005 à la demande de l’EAG - sous le N° GS 184
GS 184 - Description héraldique : Poignard d’argent à la lame dentellée brochant deux brochets adossés d’Or
Fabrication : Delsart – FIA

Les nouveaux stages débutent en Mars et Mai 1952
Le 1er Novembre 1982, l’EPAT prend le nom de - Centre Ecole de Plongée de l’Armée de Terre – (CEPAT)DM N° 25391/DEF/EMAT/MO/ORG/CV/ du 8/07/1982
A partir de Janvier 1983, les equipes SAF de la 11° DP et de la 9° DIMa participent aux OPEX – DIODON ( Liban) et
MANTA (Tchad) mettant en évidence la spécificité « offensive » de la spécialité.
Le 1er Juin 1983, le CEPAT est intégré au 23° RIG – (Régiment d’Instruction du Génie)
En Décembre 1983, l’Etat Major de l’Armée de Terre décide de faire acquérir la qualification « Oxygène » aux SAFIO.
Le 30 Juin 1984, le 23° RG est dissous, de ce fait le 4° RG devient, le 1er Juillet 1984, Régiment d’Instruction du
Génie, et le CEPAT redevient la 14° Cie du 4° RG.
Le mercredi 26 mai 1999, le 4° RG est à son tour dissout. Le CEPAT rejoint alors l’ ESAG à Angers.
En 2006 une nouvelle dénomination est donnée à la spécialité : les NAF puis PAT, puis SAF, deviennent « les
Plongeurs de Combat du Génie (PCG) »
Actuellement tous les plongeurs de l’Armée de Terre- à l’exception des nageurs de combat – sont formés à Angers
pour ce qui concerne la partie Génie et à Saint Mandrier pour leur formation initiale.
L’école Supérieure et d’Application du Génie (ESAG) héberge la « Division Formation Plongeurs ( DPF) » ,
anciennement Cours de plongeurs de l’Armée de Terre.

Quelques « Patchs »

Collection Privée

Collection Privée

Collection Privée

Collection Privée

Collection Privée

Collection Privée

Collection Privée

Collection Privée

Collection Privée

Collection Privée

Collection Privée

Collection Privée

Collection Privée

Collection Privée

Collection Privée

Collection Privée

Collection Privée


Aperçu du document Les Plongeurs de  AT.pdf - page 1/15

 
Les Plongeurs de  AT.pdf - page 2/15
Les Plongeurs de  AT.pdf - page 3/15
Les Plongeurs de  AT.pdf - page 4/15
Les Plongeurs de  AT.pdf - page 5/15
Les Plongeurs de  AT.pdf - page 6/15
 




Télécharger le fichier (PDF)




Sur le même sujet..





Ce fichier a été mis en ligne par un utilisateur du site. Identifiant unique du document: 00215258.
⚠️  Signaler un contenu illicite
Pour plus d'informations sur notre politique de lutte contre la diffusion illicite de contenus protégés par droit d'auteur, consultez notre page dédiée.