nefta def sans cadre.pdf


Aperçu du fichier PDF nefta-def-sans-cadre.pdf - page 4/50

Page 1 2 3 45650




Aperçu texte


UN LIEU DE PELERINAGE TRES REPUTE
Jadis Nefta était une importante succursale du grand
marché díesclaves à Gabès.
Aujourdíhui aucun trafic de chaire noire ne l'agite plus.
Elle vit de la récolte de ses dattes ambrées et de sa
prière.
Car innombrables sont ses zaouias , ses monastères, ses
confréries.
Elle fut autrefois un siège redoutable de senoussisme.
Reliée à Koufra par une piste de caravanes, elle
entretenait,
en ce coin perdu de la Régence, auprès des Touaregs et
des Chaamb‚
un zèle fanatique, souvent meurtrier.
Expurgée, en apparence, de sa mystérieuse doctrine,
elle demeure un lieu de pèlerinage très réputé, Auquel
on vient encore du Souf,
de la Tripolitaine, du Fezzan, du Tibeti.
Myriam HARRY - Paris, 1910

.

LE BURNOUS DEPLOYE
Les arabes comparent l'oasis de Nefta à un grand burnous déployé.
«La Corbeille, la fameuse corbeille, la merveille des merveilles, autour des sources, forme le
capuchon. La ville est établie près du col, sur la hauteur voisine : viennent ensuite les pans qui se
déploient au loin».
Henri BEC (Paris, 1948)