Fichier PDF

Partage, hébergement, conversion et archivage facile de documents au format PDF

Partager un fichier Mes fichiers Convertir un fichier Boite à outils Recherche Aide Contact



Guide CFAO.pdf


Aperçu du fichier PDF guide-cfao.pdf

Page 1...3 4 56755

Aperçu texte


Tous les scanners 3D dédiés à la production de prothèses dentaires fixes et/ou mobiles
offrent un niveau de précision similaire, de l’ordre de 20 µm. Tous ne se prêtent pas
aisément à la numérisation des matériaux réfléchissant. Les principales différences entre
les scanners sont la productivité, avec notamment la possibilité de numériser
simultanément plusieurs éléments unitaires pour des prothèses distinctes (fonction multidies), et le champ d’applications : numérisation d’arcades complètes, d’antagonistes, de
mordus, de préparations en plâtre avec implants, enregistrement des occlusions…
Certains fabricants proposent des scanners dédiés à la numérisation 3D d’arcades pour
l’orthodontie.
2.1.1.3 :: Numérisation des empreintes Les fabricants de systèmes de capture des
modèles font évoluer leurs scanners vers la numérisation des empreintes.

Les avantages mis en avant par les fabricants sont la possibilité de réduire le besoin de
modèle au minimum et d’accroître ainsi la productivité des laboratoires. Mais le public
réellement visé par les fabricants de scanners est le cabinet dentaire. Ce dernier a
désormais la possibilité de numériser l’empreinte et d’adresser sa version numérique par
internet au prothésiste, qui peut ainsi démarrer au plus tôt la conception de la
prothèse. Nombre de prothésistes dentaires émettent des doutes quant-à la fiabilité de la
numérisation des empreintes. Comment définir correctement la position d’une limite