Rwanda géoplitique 001.pdf


Aperçu du fichier PDF rwanda-geoplitique-001.pdf

Page 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11




Aperçu texte


RWANDA – GÉOPOLITIQUE
actualité

Page 4 sur 11

RDC-ONU
La Monusco à pied d’œuvre; les groupes armés se métamorphosent
Par Françoise Muganashuri (États-Unis)

Depuis qu’elle a aidé avec succès les Forces Armées
de la RDC à mettre en déroute le mouvement rebelle
congolais du M23 vers la fin de l’année 2013, la Brigade
des Nations Unies d’Intervention, équipée de drones,
multiplie ses actions contre les autres mouvements
rebelles actifs sur le sol congolais comme l’ADF-NALU
ougandais. Elle s’était également engagée à agir contre
les Forces Démocratiques pour la Libération du
Rwanda, FDLR d’origine rwandaise, avant que ces
dernières ne déclarent leur abandon des hostilités pour
former une alliance avec d’autres partis politiques.

« De plus, le système militaire et administratif dans la sous
région est unique au monde et échappe à la communauté
internationale. En effet, cette dernière n’est pas capable de
différencier les éléments en uniforme et les militaires qui
sont dans l’administration civile. Et l’armée régulière ainsi
que l’administration de chaque pays de la sous-région a
intégré de gré ou sans le savoir, les citoyens des pays
voisins. N’oublions pas non plus que les hommes politiques
impliqués dans ces conflits sont arrivés à la tête de leur
pays à partir des rebellions formées au-delà des frontières :
Museveni est le fruit de la Tanzanie, Kagame celui de
Pour certains, l’impact de la Brigade est un signal fort l’Uganda, Kabila celui du Rwanda».
envoyé aux fauteurs de troubles et une preuve de la Pour cet intellectuel, au lieu de tisser l’harmonie sous
détermination de la Communauté Internationale à briser le régionale, ce phénomène a créé des suspicions et une
cycle de la violence dans la sous région. Cependant, alors
rivalité sans précédent au niveau des états majors. Et
que les troupes congolaises régulières chantent leur « Te
comme toutes les forces au pouvoir ont utilisé les étrangers
Deum », que la Brigade Offensive d’Intervention de l’ONU
et la méthode d’infiltration et d’ingérence administrative, l’on
jure vouloir en finir avec toutes les forces présentes dans le
ne peut prétendre traiter chaque pays comme un cas isolé.
Kivu, et pendant que la population célèbre la fin probable
Pour lui, la question de l’identité, de la citoyenneté, et du
des souffrances imposées, les adeptes d’un « prophète
partage du pouvoir doivent être mis sur le tapis des
autoproclamé » du nom de Mukungubila tentent de prendre
d’assaut un aéroport, la télévision nationale et un camp sommets sous régionaux.
militaire à Kinshasa le 30 décembre 2013. Le lendemain en Ce n’est pas seulement ces méandres qui échappent à la
date du 2 janvier 2014, « le défenseur de Goma », le Communauté Internationale mais aussi les réseaux
colonel congolais Mamadou Ndala, est mystérieusement mafieux qui impliquent les dirigeants de la sous région et
assassiné. Un peu comme ses prédécesseurs Kisase qui n’ont pas peur d’employer des méthodes criminelles
Ngandu, Donatien Mahele surnommé « le tigre », et Mbuza sous l’immunité des chefs d’états ou sous couvert du
Mabe.
système judiciaire. Parmi les méthodes citées par les
Rwandais de la communauté de Portland dans l’État du
Comme si cela ne suffisait pas, le 13 janvier 2013, le Maine aux États-Unis, figurent la « violence sur mesure »
responsable de la mission onusienne en RDC, Martin et les tueries au compte-gouttes pour ne pas alerter les
Kobler annonce au Conseil de Sécurité de l’ONU la médias, la dissuasion des manifestations, l’infiltration de la
possibilité de la résurrection du M23 en Ituri, tandis que les société civile par les pouvoirs, les emprisonnements et les
observateurs signalent l’amassement des troupes
assassinats dans le cadre d’une guerre psychologique pour
rwandaises à ses frontières. La présence de plus de 45
intimider les opposants par un sentiment d’impuissance.
mouvements armés dont les Congolais, les Rwandais et les
Ugandais, ainsi que cet entêtement des pays voisins, Ainsi pour eux « devant la présence de la Brigade de l’ONU
alertent plus d’un sur le fait que les Grands Lacs Africains et des drones, les massacres ne prendront certes plus la
restent un jardin fertile pour des conflits qui ne peuvent pas forme chaotique ordinaire mais resteront sous le contrôle de
ceux qui les organisent et différents accords se succèderont
être résolus par la seule Brigade onusienne d’Intervention.
à l’instar de ceux d’Oslo entre Israël et Palestine, ils ne
En effet, nombreux sont ceux qui, comme ce Congolais marqueront pas la fin réelle des conflits armés mais leur
rencontré à Grands Rapid dans l’Etat du Michigan aux poursuite sous une forme moins visible ».
Etats-Unis, voient ces groupes armés comme de simples
Une énième invasion de la RDC serait donc imminente à en
signes visibles tel le sommet d’un immense iceberg. « La
croire les informations qui font état de l’accumulation
sous région comprend, entre autres, une communauté
d’hommes et armes par le Rwanda près de sa frontière
sans résidence confinée sur un territoire fixe, lance-t-il. Les
membres de cette communauté se sont soumis au code avec le Congo. Dans le cadre de prévenir les agressions
d’honneur qui semble stipuler qu’il est impossible de faire transfrontalières après la défaite du M23 et son repli vers
confiance à la communauté internationale, qu’il faut alors l’Ouganda et le Rwanda, la Monusco a été déployée le long
s’imposer, faire valoir au monde entier certains droits et de la frontière Rwando-congolaise. La Brigade onusienne
revendiquer la protection sans laquelle ils seraient d’intervention est composée de 3 000 hommes venus de
l’Afrique du Sud, de la Tanzanie et du Malawi.exterminés » s’inquiète-t-il avant d’ajouter :

OBSERVATOIRE - PRÉSIDENTIELLE 2017