Progr JE Archeo L .pdf


Nom original: Progr_JE-Archeo_L.pdfTitre: Progr_JE-Archeo

Ce document au format PDF 1.3 a été généré par Adobe Illustrator CS6 (Macintosh) / Mac OS X 10.7.5 Quartz PDFContext, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 24/01/2014 à 16:33, depuis l'adresse IP 129.102.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 778 fois.
Taille du document: 2 Mo (1 page).
Confidentialité: fichier public


Aperçu du document


10-12h — L'ère des fondations
Renaud Soler, INALCO
« Edward Robinson, "fondateur" de l'archéologie biblique. Sciences,
apologétique et mémoire »

Archéologies nationales

au Maghreb et en Méditerranée orientale
Journée d’études organisée en partenariat par
l’IISMM, In Visu et le CeTOBAC

Daniel Baric, Université François-Rabelais
« L'archéologie austro-hongroise en Méditerranéenne orientale
(1860-1918) : politique impériale, nationale ou provinciale » ?
Edhem Eldem, Bogazici University, chaire IISMM
« De la décoration à la nation : les arts de l’Islam au Musée impérial de
Constantinople (1885-1914) »
Can Bilsel, University of San Diego, chaire IISMM
« Blue Anatolia : Notes on Turkish Humanism and the Making of an
Ambivalent Mediterranean Identity (1950-1980) »

13-14h — Buffet déjeuner

14-16h — La gestion des héritages
Norig Neveu, EHESS
« Archéologie biblique, patrimoine national et tourisme en Jordanie »
Madalina Vartejanu-Joubert, INALCO
« La controverse comme trait caractéristique de l'archéologie israélienne »
Clémentine Gutron, Université de Louvain
« Nations, sites archéologiques et indigènes au Maghreb :
approche comparative Tunisie/Maroc/Algérie »
Kahina Mazari, EHESS-CHSIM
« État des lieux archéologiques en Algérie : institutions d’État et
pratiques de terrain depuis la fin des années 60 »

Nathalie Clayer, EHESS-CeTOBAC
Bernard Heyberger, EHESS-IISMM
Frédéric Hitzel, CNRS-CeTOBAC
Florence Hudowicz, conservatrice du patrimoine,
directrice du musée d'histoire de France et d'Algérie
François Pouillon, EHESS-CHSIM
Mercedes Volait, CNRS-In Visu

24 janvier 2014
10h-17h

L’intérêt porté depuis plusieurs décennies aux “usages politiques du passé” (Hartog &
Revel, 2001) a logiquement désigné la science archéologique comme l’un des terrains
privilégiés de questionnement des fondements idéologiques, partisans, diplomatiques,
de la connaissance de l’Antiquité. La résistance de la discipline à la réflexivité sur ses
objets n’a pas facilité l’enquête, qui s’est par ailleurs pour l’essentiel intéressée aux
archéologies occidentales et à leurs déploiements (et à leurs trophées) en Méditerranée
et au Moyen-Orient.
La réalité et l’horizon du travail archéologique peuvent-ils pour autant être réduits à
des visées identitaires, quand bien même les logiques commerciales tendent à les
renforcer-? La présence et la résonance contemporaines du passé ont-elles la même
intensité hors d'Europe-? Les Antiquités donnent-elles lieu partout aux mêmes types
d'instrumentalisation-? Que peuvent nous apprendre à cet égard les archéologies
nationales qui ont émergé en Méditerranée à la faveur des réformes ottomanes du XIXe
siècle, puis de la décolonisation au XXe siècle-?

EHESS-IISMM, Salle Lombard,
96, bd Raspail, 75006 Paris
Métro Saint-Placide (L4) ou
Notre-Dame-des-champs (L12)


Aperçu du document Progr_JE-Archeo_L.pdf - page 1/1




Télécharger le fichier (PDF)


Télécharger
Formats alternatifs: ZIP Texte



Documents similaires


progr je archeo l
les ports pheniciens et puniques los puertos punicos
saint germain en laye
avril 2014 un mois de pillage dans le monde
Evaluation du potentiel archEologique de trois rivi res
mars 2015 un mois de pillage dans le monde

Sur le même sujet..




🚀  Page générée en 0.009s