TPE TPE.pdf


Aperçu du fichier PDF tpe-tpe.pdf - page 4/44

Page 1 2 3 45644



Aperçu texte


PARTIE I
Les influences des normes sociales
A.) Evolution des normes sociales dans le temps et dans l’espace
Dans le temps…

!
Selon Jean Claude
Kaufmann,
sociologue, et auteur
du livre La Guerre
des Fesses « Entre
minceur et rondeurs,
la définition de la
beauté* féminine n’a
cessé de varier
dans
l’histoire. »

Paléolithique
Si l’on remonte loin dans l’histoire, on observe que les rondeurs extrêmes étaient
appréciées et même très prisées, comme le démontre statuette de Venus de
Willendorf. Selon des chercheurs, ces statuettes du paléolithique, utilisées pour
rendre un culte à une déesse, ne renseignent pas forcément sur l’idéal de beauté de
l’époque, cependant elles peuvent nous en donner une idée. La glorification des
rondeurs s'expliquent par leur symbolique de féminité et maternité. De plus, dans
certaines civilisations, les rondeurs signifient l’appartenance à un statut social élevé
c'est-à-dire qu’être riche indique avoir les moyens de s‘offrir
en quantité abondante tout ce qu’on désirait y compris au
niveau alimentaire. Ainsi les rondeurs sont considérées
comme un atout. Cette sublimation de la corpulence existe
encore dans la plupart des sociétés sous-alimentées, dans
lesquelles se nourrir constitue une préoccupation essentielle
et constante.

La minceur
ou la
corpulence,
déterminée par
l’époque se
transforme en
Dans l’Antiquité
idéal et donc
La Vénus de Willendorf
en norme*.
-Egypte ancienne Dans l’Egypte
Les femmes se
antique, règne la finesse de la ligne,
sentent dans
l’obligation de
où le cou et les membres sont
la suivre pour
minces et élancés, les jambes fines et
correspondre aux
les seins petits. C’est une beauté délicate exceptée pour la
modèles attendus et
Peinture sur papyrus,
taille qui est large et les fesses plutôt rebondies et musclées.
pour ne pas souffrir
La Reine Cléopâtre
une marginalisation
De plus, lorsque l’on observe les fresques, on remarque que
au sein de leur
les égyptiennes utilisaient des cosmétiques qu’elles
environnement ou de
appliquaient sur différentes parties du corps comme le visage, les cheveux ou la peau
leur milieu social.

!
!
!

dans le but de s’embellir, de prendre soin d’elles-mêmes; ce sont des produits
cosmétiques. Elles soulignent de noir leurs yeux et sourcils à l’aide de khôl et elles
apportent du rouge à leurs lèvres. La reine Cléopâtre est l’incarnation même de la
beauté éternellement jeune à cette époque.


6