FicheBases .pdf


Nom original: FicheBases.pdf

Ce document au format PDF 1.5 a été généré par TeX / MiKTeX pdfTeX-1.40.13, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 26/01/2014 à 14:03, depuis l'adresse IP 89.82.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 498 fois.
Taille du document: 347 Ko (4 pages).
Confidentialité: fichier public


Aperçu du document


Fiche mémo

Enseignement de Physique-Chimie

-

ISEP P1A 2013/2014

Bases et coordonnées en physique

I

Base et coordonnées cartésiennes
o Base cartésienne
Il s’agit d’une base orthonormée directe fixe dans le référentiel
d’étude. On la note :
→, −
→ −

(−
u
x uy , uz )

o Repérage d’un point et vecteur position
Un point M est repéré par rapport au point O origine à l’aide de ses
coordonnées cartésiennes (xM , yM , zM ) .
R

Dans la suite, nous les noterons simplement (x, y, z) afin
de ne pas alourdir...




x
−−→
→, −
→ −







Vecteur position dans la base (−
u
x uy , uz ) : OM = xux + y uy + z uz =  y 
z
R

−−→
Les coordonnées de M correspondent aux composantes de OM dans la base cartésienne.

o Vecteur déplacement élémentaire

Si le point mobile M s’est déplacé entre deux instants infiniment proches t et t0 = t + dt, du point (x, y, z) au
point (x0 , y 0 , z 0 ) = (x + dx, y + dy, z + dz) :
Il s’est donc déplacé algébriquement d’une distance dx
→, dy suivant −
→, et dz suivant −
→.
suivant −
u
u
u
x
y
z
On en déduit l’expression du vecteur déplacement élémentaire vu comme la somme de trois déplacements
élémentaires successifs :


dx
−−−→0
−−→
→ + dy −
→ + dz −
→ =  dy 
M M = dOM = dx−
u
u
u
x
y
z
dz
R

o Vecteur vitesse et accélération 


−−→

d
OM


→ + y˙ −
→ + z˙ −
→ =  y˙ 
v =
= x˙ −
u
u
u
x
y
z
dt

R

Sur le schéma, dx < 0, dy > 0 et dz > 0.

 
x
¨


2 −−→
d
v
d
OM



→ + y¨−
→ + z¨−
→ =  y¨ 
a =
=
=
x
¨
u
u
u
x
y
z
dt
dt2


Les dérivées sont effectuées par rapport au référentiel d’étude dans lequel les vecteurs de la base sont
constants (base fixe).

1

N.Gaudouen

Bases et coordonnées en physique

ISEP P1A 2013/2014 - PHYSIQUE CHIMIE

II

Base et coordonnées cylindriques
On définit tout d’abord un axe Oz fixe dans le référentiel d’étude
→ ainsi qu’une droite orientée (∆)
orienté par un vecteur unitaire −
u
z
→.
passant par O et contenue dans le plan orthogonal à −
u
z

o Base cylindrique
Il s’agit d’une base orthonormée directe mobile dans le référentiel
d’étude : elle dépend de la position du point mobile M étudié,
notamment de sa coordonnée angulaire θM .
→, −
→ −

On la note : (−
u
ρ uθ , uz )
R

R


→ est un vecteur constant dans le référentiel d’étude.
u
z
→ et −
→.
Mais ce n’est pas le cas de −
u
u
ρ
θ

−−→
HM


En notant H, le projeté orthogonal de M sur l’axe Oz, on peut définir le vecteur unitaire uρ =
.
HM








Le vecteur uθ est alors choisi de sorte à ce (uρ , uθ , uz ) forme une base orthonormée directe.
→ est nécessairement un vecteur orthogonal au plan contenant O, H et M et orienté vers les angles
Ainsi, −
u
θ

positifs.

On montre (cf. cours) :


d−
u
ρ

= θ˙−
u
θ
dt


d−
u
θ

= −θ˙−
u
ρ
dt

o Repérage d’un point et vecteur position
Un point M est repéré par rapport au point O origine et la droite orientée (∆) d’origine des angles à l’aide de
ses coordonnées cylindriques (ρM , θM , zM ) .
R

Dans la suite, nous les noterons simplement (ρ, θ, z) afin de ne pas alourdir...

 
ρ



→, −
→ −





Vecteur position dans la base (−
u
ρ uθ , uz ) : OM = ρuρ + z uz =  0 
z
R

−−→
ATTENTION : les coordonnées de M ne correspondent pas aux composantes de OM dans la base
cylindrique.

o Vecteur déplacement élémentaire

Si le point mobile M s’est déplacé entre deux instants infiniment proches t et t0 = t + dt, du point (ρ, θ, z) au
point (ρ0 , θ0 , z 0 ) = (ρ + dρ, θ + dθ, z + dz) :

2

N.Gaudouen

Bases et coordonnées en physique

ISEP P1A 2013/2014 - PHYSIQUE CHIMIE

On en déduit l’expression du vecteur déplacement élémentaire vu comme la somme de trois déplacements
élémentaires successifs :



−−−→0
−−→
→ + ρdθ−
→ + dz −
→ =  ρdθ 
M M = dOM = dρ−
u
u
u
ρ
z
θ
dz
R

Sur le schéma, dρ > 0, dθ > 0 et dz > 0.

o Vecteur vitesse et accélération


−−→
ρ˙
d
OM


→ + ρθ˙−
→ + z˙ −
→ =  ρθ˙ 
v =
= ρ˙ −
u
u
u
ρ
z
θ
dt



ρ¨ − ρθ˙2






2 −−→
dv
d OM


→ + 2ρ˙ θ˙ + ρθ¨ −
→ + z¨−
→ =  2ρ˙ θ˙ + ρθ¨ 
a =
=
= ρ¨ − ρθ˙2 −
u
u
u
ρ
z
θ
dt
dt2

R

III

Les dérivées sont effectuées par rapport au référentiel d’étude.

Base et coordonnées sphériques
On définit tout d’abord deux axes orientés (∆θ ) et (∆ϕ ) fixes dans le référentiel d’étude et d’intersection O,
point origine.

o Base sphérique
Il s’agit d’une base orthonormée directe mobile dans le référentiel
d’étude : elle dépend de la position du point mobile M étudié,
notamment de ses coordonnées angulaires θM et ϕM .

→, −

On la note : (→
ur , −
u
θ uϕ )
Elle est telle que :

−−→
OM




;
– le vecteur ur vérifie : ur =
OM




– le vecteur uθ est orthogonal à ur , contenu dans le plan (OHM )
et orienté vers les θ positifs ;

− −
→ −

– le vecteur −
u→
ϕ est tel que (ur , uθ , uϕ ) forme une base orthonormée


directe. Ainsi, uϕ est orthogonal au plan (OHM ) et orienté vers
les ϕ positifs.
R

Aucun de ces vecteurs n’est constant dans le référentiel
d’étude.

o Repérage d’un point et vecteur position
Un point M est repéré par rapport au point O origine et les droite orientées (∆θ ) et (∆ϕ ) d’origine des angles à
l’aide de ses coordonnées sphériques (rM , θM , ϕM ) .
R

Dans la suite, nous les noterons simplement (r, θ, ϕ) afin de ne pas alourdir...




r
−−→

→, −



 0 
Vecteur position dans la base (→
ur , −
u
θ uϕ ) : OM = r ur =
0
R

−−→
ATTENTION : les coordonnées de M ne correspondent pas aux composantes de OM dans la base
sphérique.
3

N.Gaudouen

Bases et coordonnées en physique

ISEP P1A 2013/2014 - PHYSIQUE CHIMIE

o Vecteur déplacement élémentaire

Si le point mobile M s’est déplacé entre deux instants infiniment proches t et t0 = t + dt, du point (r, θ, ϕ) au
point (r0 , θ0 , ϕ0 ) = (r + dr, θ + dθ, ϕ + dϕ) :

On en déduit l’expression du vecteur déplacement élémentaire vu comme la somme de trois déplacements
élémentaires successifs :


dr
−−−→0
−−→

→ + r sin θdϕ−

rdθ
M M = dOM = dr→
ur + rdθ−
u
u→
ϕ =
θ
r sin θdϕ
R

Sur le schéma, dr > 0, dθ > 0 et dϕ > 0.

R

Nous n’en disons pas plus. Les coordonnées sphériques seront surtout utiles en deuxième année...

4

N.Gaudouen


FicheBases.pdf - page 1/4


FicheBases.pdf - page 2/4


FicheBases.pdf - page 3/4

FicheBases.pdf - page 4/4


Télécharger le fichier (PDF)


FicheBases.pdf (PDF, 347 Ko)

Télécharger
Formats alternatifs: ZIP



Documents similaires


fichebases
mouv espace cours
6 mouvement dans l espace www stsmsth blogspot com
polycopmeca
systemes de coordonnees cours
3 principaux systemes de coordonnees www stsmsth blogspot com

Sur le même sujet..