Articles sur l'entomophagie Flavia .pdf


Nom original: Articles sur l'entomophagie - Flavia.pdfAuteur: Flavia

Ce document au format PDF 1.5 a été généré par Microsoft® Office Word 2007, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 27/01/2014 à 18:27, depuis l'adresse IP 78.202.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 961 fois.
Taille du document: 345 Ko (1 page).
Confidentialité: fichier public


Aperçu du document


Les insectes ou la nourriture du future
L’entomophagie ou la consommation d’insectes comestibles par l’homme semble être une
alternative durable à la faim dans le monde, surtout depuis que l’élevage de viande est devenu de
plus en plus problématique (maladies, maltraitance, gavage….). Les insectes sont riches en protéines
et très souvent, ils s’avèrent être bien plus diététiques que la viande animale. Leur production ne
nécessite pas de lourd investissement et a un faible impact environnemental : les insectes rejettent
beaucoup moins de gaz polluants que les porcins ou les bovins. Elle permettrait donc de nourrir les 9
milliards d’individus que comptera la planète en 2050 sans trop la polluer. Enfin, le dernier argument
en faveur de la consommation d’insectes est que les insectes étant moins proches de nous que les
animaux, ils nous transmettraient moins de maladies.

Mais jusqu’ou va l’entomophagie ?
Les insectes peuvent se manger nature ou en sauce c’est à vous de voir. On trouve d’ores et déjà
beaucoup de plats élaborés à base d’insectes, on trouve même des bonbons, confiseries ainsi que
des boissons contenant des insectes (comme par exemple la vodka scorpion). Il n’y a pas
d’inquiétude à avoir quant au goût, ceux qui en ont déjà mangé le trouve plutôt familier. On estime
actuellement que plus de 2 milliards d’individus sur Terre se nourrissent d’insectes : notamment en
Afrique, en Amérique et en Asie.

Pourquoi ne trouve t-on pas plus d’insectes dans nos plats en Europe ?
Le véritable frein à la consommation d’insectes en Europe est la barrière culturelle. En effet, leur
consommation choque encore beaucoup de personnes. Et pourtant cette pratique est ancestrale : les
romains et les Grecs consommaient déjà des insectes à leur époque mais cela a été oublié par nos
sociétés modernes. La question est : Pourquoi, si vous n’êtes pas écœuré à l’idée de manger des
cuisses de grenouilles le seriez vous à l’idée de déguster des coléoptères ?

Mais quelles sont les limites de l’entomophagie ?
Mais attention la consommation d’insectes a des limites. En effet, il ne s’agit pas de manger
n’importe quel insecte : même si, de nos jours, plus d’un millier d’espèces ont déjà été décrétées
comme comestibles, certains restent toxiques (c’est comme pour les champignons). Nous n’allons
pas faire la liste des insectes non comestibles mais quelques règles de bons sens peuvent vous
permettre d’éviter une intoxication alimentaire : il faut éviter de manger des insectes ayant une
couleur étrange (vert fluo, jaune) et éviter aussi les insectes provenant de milieu sale (les poubelles) :
l’environnement dans lequel évolue l’insecte est un des critères les plus importants pour savoir s’il
est comestible ou pas.

Et vous, avez-vous déjà mangé des insectes ? Qu’attendez-vous pour le faire ?

Flavia Reynes


Aperçu du document Articles sur l'entomophagie - Flavia.pdf - page 1/1




Télécharger le fichier (PDF)





Documents similaires


articles sur l entomophagie flavia
presentation ddrse alternatives a la viande
survie jungle suite
survie patrouille anti braconnage suite
les insectes comme source de proteines
plantes comestibles par henschel

Sur le même sujet..




🚀  Page générée en 0.009s