PERTURBATEURS ENDOCRINIENS .pdf


Nom original: PERTURBATEURS ENDOCRINIENS.pdfAuteur: BERNARD MONTAGNE

Ce document au format PDF 1.5 a été généré par Conv2pdf.com, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 27/01/2014 à 15:22, depuis l'adresse IP 89.224.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 983 fois.
Taille du document: 132 Ko (1 page).
Confidentialité: fichier public

Aperçu du document


Olivier KAH Neurogenesis And Oestrogens UMR CNRS 6026, Case 1302 Université de Rennes 1 Campus de
Beaulieu 35 042 Rennes cedex France

La notion de perturbateurs endocriniens (PEs) est apparue au début des années 1990 suite à des problèmes de
reproduction chez des animaux sauvages surexposés à des polluants organiques persistants (PCB, DDT, DDE...).
Il apparaît à présent que les PEs ne sont pas seulement responsables de troubles de la reproduction, mais
peuvent aussi conduire à des dérèglements métaboliques ou des dysfonctionnements au niveau du système
nerveux central. Dans tous les cas, il est avéré que les stades précoces sont particulièrement sensibles et
qu’une vigilance accrue doit être mise en œuvre en cas de grossesse. Au niveau central, les PEs mis en cause
sont essentiellement ceux qui peuvent interférer avec les signalisations œstrogénique et thyroïdienne,
cruciales pour un bon développement du cerveau. En ce qui concerne les œstrogènes, les régions
potentiellement les plus affectées sont l’hypothalamus, le cortex et l’hippocampe. Des travaux récents font
état d’effets de l’ethynilestradiol ou des nonyphénols sur le développement des neurones à GnRH
(gonadotrophin-releasing hormone) et à kisspeptines, pouvant avoir un impact sur la survenue de la puberté.
Les polychlorobiphényles (PCBs) ont récemment fait l’objet d’études épidémiologiques montrant une
corrélation négative entre performances cognitives et exposition prénatale. Les mécanismes impliqués sont
complexes et probablement multiples. Par exemple, l’Aroclor 154 à certaines périodes du développement
embryonnaire perturbe le cycle cellulaire, la migration des neurones et/ou la synaptogénèse dans
l’hippocampe. D’autres études font état d’effets des PCBs conduisant à une altération du développement de
l’hypothalamus accompagné d’une « reprogrammation » des gènes liée à une modification de la méthylation de
l’ADN. Chez les poissons, nos propres études montrent une extrême sensibilité de l’aromatase cérébrale aux
perturbateurs endocriniens de type œstrogénique, avec des conséquences sur la prolifération des cellules
gliales radiaires. L'ensemble de ces données devrait conduire à intensifier les recherches sur les mécanismes
impliqués dans les effets neuroendocriniens et neurodéveloppementaux des PEs.


Aperçu du document PERTURBATEURS ENDOCRINIENS.pdf - page 1/1



Télécharger le fichier (PDF)

PERTURBATEURS ENDOCRINIENS.pdf (PDF, 132 Ko)

Télécharger
Formats alternatifs: ZIP



Documents similaires


perturbateurs endocriniens
19 09 2016 11h30 12h30 pharmacologie gressier
roneo pharmacologie gressier
psncoursmichaud2
etude scien univ rennes 1 fardel
roneo snc 9h 10h

Sur le même sujet..