plan BPCO 2005.pdf


Aperçu du fichier PDF plan-bpco-2005.pdf

Page 1 2 3 45670




Aperçu texte


Préface
La broncho-pneumopathie chronique obstructive est une maladie respiratoire qui touche
les personnes de plus de 45 ans fumeurs ou exposées professionnellement. Elle atteint plus de
3,5 millions de personnes et tue 16 000 malades chaque année en France.
C’est la 5ème cause de décès dans le monde, après l’infarctus, les accidents vasculaires
cérébraux, les infections respiratoires communautaires et la tuberculose.
Le tabagisme est la principale cause de cette affection. La fréquence de la bronchopneumopathie chronique obstructive croit de façon alarmante depuis 20 ans, et suit la progression
de la consommation de tabac. Si nous ne luttons pas plus énergiquement contre le tabac, cette
maladie deviendra la 3ème cause de décès dans le monde en 2010.
Trop souvent, les patients vont consulter tardivement leur médecin, car ils ne s’inquiètent
pas de la survenue progressive de la gène respiratoire, qui est le premier signe de cette maladie,
ce qui en retarde d’autant le diagnostic et donc la prise en charge.
Cette maladie impose une prévention ciblée, un diagnostic précoce et une prise en
charge adaptée. La loi relative à la politique de santé publique du 9 août 2004 s’est fixé plusieurs
objectifs dans ce sens.
Sa prévention passe par une politique volontariste de lutte contre le tabac, notamment
chez les jeunes et d’aide au sevrage des fumeurs.
Le diagnostic précoce de la broncho-pneumopathie chronique obstructive impose une
généralisation de la mesure du souffle chez le médecin généraliste ou le médecin du
travail, notamment chez les personnes de plus de 45 ans se plaignant du gène respiratoire, chez
les fumeurs et chez les professionnels particulièrement exposés. Il faut aussi mobiliser nos
concitoyens sur l’importance de préserver leur « capital souffle » tout au long de leur vie.
C’est à ce prix que la prise en charge des malades sera précoce et efficace, en leur
proposant des soins adaptés, associant une éducation thérapeutique et une réhabilitation
respiratoire. Cette démarche permettra d’améliorer la qualité de vie des patients.
Je suis convaincu que, grâce à ce plan « Connaître, prévenir et mieux prendre en charge
la broncho-pneumopathie chronique obstructive », nous parviendrons ensemble à combattre la
souffrance de ces personnes et à enrayer demain la progression de cette affection. Cela n’est
possible que si nous conjuguons nos efforts avec ceux des professionnels de santé et de la
Société Française de Pneumologie de Langue Française, ainsi qu’avec ceux des associations de
patients.

Xavier Bertrand
Ministre de la Santé et des Solidarités

4