Rapport nogue.pdf


Aperçu du fichier PDF rapport-nogue.pdf - page 81/81

Page 1...79 80 81



Aperçu texte


MINISTÈRE
DU TRAVAIL, DE L’EMPLOI
DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE
ET DU DIALOGUE SOCIAL

Madame Sylvia PINEL, Ministre de l’Artisanat, du Commerce et du Tourisme et Michel SAPIN, Ministre du
Travail, de l’Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social, ont souhaité que le secteur du
tourisme prenne toute sa place dans la mobilisation pour l’emploi. Ils ont confié à François NOGUE, Président
du Conseil d’administration de Pôle Emploi, membre du Conseil national du tourisme et directeur général
délégué cohésion et ressources humaines de la SNCF, une mission sur les moyens d’optimiser le potentiel
emploi de la filière touristique française. La mission de François NOGUE a fait suite à une première initiative
du Conseil National du Tourisme (CNT).

LE TOURISME,

La mise en cohérence d’initiatives et d’actions conjointes entre les pouvoirs publics et la profession est une
condition essentielle de réussite de la mobilisation pour l’emploi.

Conseil National du Tourisme
Ministère de l’Artisanat, du Commerce et du Tourisme
6, rue Louise Weiss - Télédoc 310 - 75703 Paris CEDEX 13
Téléphone : 01 44 97 06 25

Illustration : V. Prévost - Réalisation : Studio graphique Sircom

Métiers

Compétences Attractivité

Anticipation

Emploi
Filière

Dynamisme

Mobilisation

Saisonniers

Formation
Qualification

Par François NOGUÉ
Président du Conseil d’Administration de Pôle Emploi
Directeur Général Délégué Cohésion et Ressources Humaines de la SNCF

Novembre 2013

Avec la participation du Conseil National du Tourisme

Avenir

Parcours

Sécurisation

Les recommandations du présent rapport visent, d’une part, à ordonner les politiques publiques ou
conventionnelles pour accroître leur efficacité en termes d’emploi et d’autre part, l’ajustement, l’amélioration
et la promotion d’un certain nombre de dispositifs existants pour intensifier leur impact et leur efficacité.
Elles sont issues des séries d’auditions des entreprises et professionnels du secteur, des organismes et
experts compétents organisées par le Conseil national du tourisme.

Professionnalisation

Service

génération

La mobilisation pour l’emploi passe par une mise en perspective, à la fois de mise en pratique et d’orchestration de dispositifs existants, législatifs et réglementaires, ainsi que des initiatives relevant des professionnels
eux-mêmes, portant sur des assouplissements de pratiques.

Réactivité

Mobilisation

Tourisme

Mais le secteur du tourisme doit relever plusieurs défis :
– le manque d’attractivité des métiers à causes multiples ( conditions de travail, saisonnalité des emplois,
faibles niveau de qualifications, manque de perspectives sur l’évolution de carrières...) ;
– l’inadéquation entre postes à pourvoir et qualifications ;
– un meilleur affichage des politiques en faveur de l’emploi dans le tourisme, tenant compte de ses grandes
caractéristiques : la fragmentation du marché du travail, le poids prépondérant des TPE parmi les 237 000
entreprises touristiques ; le poids des 700 000 postes saisonniers, dont 400 000 dans le secteur de l’hôtellerie
restauration.

Compétitivité

« FILIÈRE D’AVENIR »
Développer l’emploi dans le tourisme

Par nature, le tourisme, en tant que secteur de services, est un important créateur d’emplois, non délocalisables.
Pour mémoire, les activités du tourisme emploient plus d’un million de personnes soit 4 % des actifs occupés,
mais il est courant de rappeler que ce nombre peut être doublé si on tient compte des emplois indirects et
des emplois induits par le tourisme.
Il reste que dans l’ensemble, ce secteur se situe au quatrième rang des créateurs d’emplois, et ce depuis
plusieurs années.

Pour nourrir cette démarche, le rapport dresse les pistes de progrès, à travers 21 leviers d’actions, ordonnés
autour de cinq priorités d’action :
– accélérer la montée en compétences de l’industrie touristique ;
– satisfaire les demandes d’emplois non pourvus du secteur ;
– soutenir et faciliter l’accès des PME et TPE au marché du travail ;
– consolider et dé-précariser l’emploi saisonnier ;
– reconnaître à la filière touristique sa place stratégique dans l’emploi et l’économie nationale.

MINISTÈRE
DE L’ARTISANAT
DU COMMERCE
ET DU TOURISME